Parcoursup 2021 : les formations choisies par les lycéens

Parcoursup, la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur, recueille et gère les vœux d’orientation des élèves de terminale. Ils ont pu s’y inscrire et formuler leurs vœux du 20 janvier au 8 avril 2021. Durant la phase principale d’admission, du 27 mai au 16 juin, ils reçoivent des réponses à tous leurs vœux.

Lycéenne devant son ordinateur consultant le site de Parcoursup.
Les élèves de terminale représentent 94% des inscriptions sur Parcoursup, soit 17 000 de moins qu’en 2020, pour des raisons démographiques. © Denis Charlet/AFP

Une note du ministère de l’enseignement supérieur dresse un bilan des vœux déposés sur Parcoursup de janvier à avril 2021 par les élèves de terminale scolarisés en France.

Moins de candidats mais plus de vœux

94% des élèves de terminale se sont inscrits sur Parcoursup, soit 17 000 de moins qu’en 2020, pour des raisons démographiques. Le nombre d’élèves a baissé essentiellement dans les séries générales et technologiques. Parcoursup propose de plus en plus de formations : près de 13 300 en 2021 (hors apprentissage) contre 12 800 en 2020.

96,6% des inscrits ont confirmé au moins un vœu (98,3% en 2020) :

  • 89,7% des terminales professionnelles ;
  • 97% des technologiques ;
  • 98,7% des générales.

Les lycéens professionnels émettent plus souvent des vœux en apprentissage, non comptabilisés ici. Un candidat a confirmé 12,8 vœux en moyenne (contre 10,9 en 2020). La part des candidats ayant choisi une formation hors de leur académie de résidence atteint 74% (+5 points).

Les filières demandées

La composition des listes de vœux évolue peu. Sont plébiscités :

  • la licence, y compris la licence accès santé (LAS, qui permet de candidater aux études de santé) : elle représente 33% des vœux ;
  • le brevet de technicien supérieur (BTS) : 30% des demandes.

Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) constituent 6% des vœux, les diplômes d’État (DE) du secteur sanitaire et social 6%, le parcours d’accès spécifique santé (Pass) 5%. Le DE infirmier attire de plus en plus de candidats et reste la formation la plus demandée.

Les bachelors universitaires de technologie (BUT, formation bac+3) ont remplacé cette année les diplômes universitaires de technologie (DUT, bac+2) et proposent les mêmes spécialités. Ils représentent 10,7% des vœux.

35% des candidats ont choisi un BUT (33% avaient opté pour un DUT en 2020) et 45% un BTS (43% en 2020). Ces formations professionnalisantes ont moins de succès auprès des terminales générales. Mais le BUT est privilégié par 57% des terminales technologiques, et le BTS par 82% des technologiques et 89% des professionnelles.

68% des candidats font au moins un vœu en licence. Elle reste une alternative pour ceux qui candidatent dans des filières sélectives : près de 90% des candidats à une CPGE ou à une école de commerce ou d’ingénieurs demandent aussi une licence.

58% des inscrits choisissent une ou à deux filières de formation. 89% des candidats à une CPGE font également un vœu en licence, 38% en BUT et 27% en école d’ingénieurs.