Après 65 ans, une espérance de vie en bonne santé en hausse

À l'âge du départ à la retraite, l'espérance de vie progresse régulièrement mais qu'en est-il de l'espérance de vie sans incapacité ? Une étude de la Drees montre que l'espérance de vie en bonne santé en France est supérieure à la moyenne européenne et qu'elle est en augmentation depuis 2008.

Groupe de seniors en randonnée en montagne.
Dans tous les cas de figure, pour les hommes comme pour les femmes, les chiffres montrent une progression de l’espérance de vie sans incapacité depuis 2008. © Alexander Rochau - stock.adobe.com

Comme le précise la Drees en préambule de son étude publiée en octobre 2021 : "l’espérance de vie sans incapacité correspond au nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes". Plus qu’une idée de la longévité, il est donc question d’observer la probabilité d'une vie en bonne santé au-delà de 65 ans. L’étude a été établie à partir de données exhaustives de mortalité complétées d’une question posée à un échantillon de 16 000 ménages.

Une augmentation de l'espérance de vie plus forte chez les hommes

L'espérance de vie en bonne santé (sans incapacité) à 65 ans s’établit en 2020 à :

  • 12,1 ans pour les femmes ;
  • 10,6 ans pour les hommes.

S’agissant de l’espérance de vie à 65 ans sans incapacité sévère :

  • 18,1 ans pour les femmes ;
  • 15,7 ans pour les hommes.

Dans tous les cas de figure, pour les hommes comme pour les femmes, les chiffres montrent une progression de l’espérance de vie sans incapacité depuis 2008. Cette progression est plus flagrante chez les hommes si l'on considère les statistiques à la naissance (+1 an et 5 mois pour les femmes et 1 an et 8 mois pour les hommes) mais la tendance s'inverse si l'on observe les statistiques à 65 ans.

La part des personnes de 75 ans ayant déclaré en 2020 une incapacité modérée est en baisse. La part des incapacités fortes est en léger recul chez les hommes. Chez les femmes elle reste stable mais augmente légèrement après 65 ans.

Si l’espérance de vie reste nettement plus élevée chez les femmes, la probabilité d'une vie sans incapacité ou sans incapacité sévère à 65 ans progresse un peu plus chez les hommes.

Comparaison au niveau européen

Les chiffres de 2019 placent la France en tête des populations européennes (ex-aequo avec l’Espagne) pour l’espérance de vie à 65 ans. Par rapport à la moyenne européenne, l'espérance de vie sans incapacité est légèrement supérieure pour les hommes (+2 mois) et nettement supérieure pour les femmes (+1 an et 2 mois). Néanmoins, la France se situe à la 9e position pour les hommes et à la 7e position pour les femmes dans le classement européen. De même, l’espérance de vie à la naissance sans incapacité reste inférieure à la moyenne européenne.

La Drees rappelle que ces statistiques ont été recueillies dans la période du 3 février au 18 avril 2020, avant que les effets de la pandémie de Covid-19 n’interfèrent.

En ce moment