Covid-19 : la HAS favorable à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans

Dans un avis du 20 décembre 2021, la Haute Autorité de santé (HAS) se déclare favorable à l'ouverture de la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans. Pour la HAS, cette vaccination doit s'opérer de façon volontaire, sans obligation, et elle ne doit pas conditionner l'obtention d'un passe sanitaire.

Seringue pour une injection de vaccin
Les enfants développent rarement une forme grave de Covid-19. Néanmoins, face à l'arrivée du variant Omicron réputé plus contagieux, la HAS considère que le nombre de cas graves va augmenter chez les enfants. © Trsakaoe - stock.adobe.com

Dans un avis du 30 novembre 2021, la Haute Autorité de santé avait déjà recommandé, contre le Covid-19, la vaccination des enfants de 5 à 11 ans présentant une comorbidité ou vivant dans l'entourage d'une personne immunodéprimé. Dans l'avis rendu le 21 décembre, elle se prononce en faveur de la vaccination de l'ensemble de la classe d'âge.

Quels bénéfices risques ?

Les enfants développent rarement une forme grave de Covid-19. Ces formes sévères se rencontrent, dans 80% des cas, chez des enfants qui présentent des comorbidités. Néanmoins, face à l'arrivée du nouveau variant Omicron réputé plus contagieux que le variant Delta, la HAS considère que le nombre de cas graves va augmenter chez les enfants. Sur le plan individuel, la Haute Autorité considère que le rapport bénéfices risques d'une vaccination avec la formulation pédiatrique du vaccin Comirnaty (Pfizer) est favorable, surtout dans un contexte de forte incidence de la maladie en France.

Sur le plan collectif, la vaccination des enfants pourrait réduire l'impact de vagues ultérieures en limitant la circulation du virus dans la population générale.

Quelles modalités ?

La HAS ne recommande pas une vaccination obligatoire pour les enfants. Elle propose que les parents qui le souhaitent puissent faire vacciner leurs enfants dès la mise à disposition des doses de vaccin en formulation pédiatrique.

La vaccination des enfants doit être précédée de la réalisation d'un test rapide d'orientation diagnostique (TROD) sérologique afin de savoir si l'enfant a déjà été infecté par le SARS-CoV-2. En cas de test positif, l'enfant ne recevra qu'une dose de vaccin. Si l'enfant doit recevoir deux doses, le délai entre les deux doses doit être de 21 jours.