Concessions autoroutières : l'impact de la crise sanitaire

Chaque année, les sociétés concessionnaires d’autoroutes transmettent leurs résultats financiers à l'Autorité de régulation des transports (anciennement Arafer). Dans la synthèse des comptes 2020, l'Autorité observe un fort impact de la crise sanitaire à la fois sur les recettes des concessionnaires autoroutiers et sur les investissements.

Barrière de péages
Malgré une baisse de 24,5% liée à la crise sanitaire, le résultat net des sociétés concessionnaires d’autoroutes en 2020 reste positif à 2,6 milliards d’euros. © spiritofamerica - stock.adobe.com

La crise sanitaire et plus particulièrement les deux périodes de confinement en 2020 (en avril puis en novembre et décembre) ont eu pour conséquence une réduction du trafic sur les autoroutes. Cette baisse de fréquentation a engendré une baisse du chiffre d’affaires des sociétés concessionnaires d'autoroutes qui repose essentiellement sur les revenus des péages. C’est ce qui ressort de la synthèse des comptes des concessions autoroutières pour l’exercice 2020.

Des recettes de péage en baisse

L’impact net de la crise sanitaire et des deux confinements s’est traduit par une baisse de 22% du trafic autoroutier en 2020. Cette baisse a davantage concerné le trafic des véhicules légers (-24,3%) que celui des poids lourds (-7,7%). La baisse du trafic sur les axes autoroutiers a été plus nette pendant le premier confinement en d’avril (-80%) que durant les mois de novembre et décembre (-31 et -32%).

Globalement, le chiffre d’affaires des sociétés concessionnaires d’autoroutes (SCA) qui s'établit à 8,9 milliards d'euros a reculé de 17,5%, essentiellement par l’effet de la baisse des recettes de péage et celui, plus marginal, de la baisse des redevances versées par les exploitants des installations commerciales (-12,7%).

Compte tenu de la forte augmentation des tarifs autoroutiers l’année précédente, la hausse des péages a été moindre en 2020 (+0,9% contre +1,9% en 2019).

Par ailleurs, les investissements des SCA (construction de nouveaux axes, entretien des réseaux) ont diminué de 16,3% en 2020 (1,6 milliard d'euros), notamment sous l’effet de l’arrêt des chantiers pendant le confinement.

Malgré la crise, des sociétés qui restent bénéficiaires

Malgré une baisse de 24,5% en lien avec la crise sanitaire, le résultat net des SCA en 2020 reste positif à 2,6 milliards d’euros. Les sociétés concessionnaires "historiques" du secteur (qui dépendent des groupes Vinci, Eiffage, Sanef…) ont été moins touchées que les sociétés plus récentes sur le marché dont les recettes ne permettent pas encore de dégager un résultat positif.

Pour l'exercice 2020, les sociétés concessionnaires autoroutières ont versé au total 2,4 milliards d’euros de dividendes aux actionnaires contre 3,1 milliards en 2019. La quasi-totalité des versements de dividendes du secteur provient des quatre groupes de sociétés concessionnaires du réseau historique :

  • ASF-Escota (38,2%) ;
  • APRR-Area (27,7%)  ;
  • Cofiroute (19,2%) ;
  • et Sanef-SAPN (12,8%).

Ceci s’explique principalement par la part du réseau autoroutier total concédé à ces groupes mais aussi par l'ancienneté des concessions exploitées.