Apprentissage : 733 200 nouveaux contrats en 2021

Avec 733 200 nouveaux contrats ayant débuté en 2021, l'apprentissage connaît une forte augmentation pour la deuxième année consécutive. Cette progression s'explique en partie par les apprentis de l'enseignement supérieur, du secteur tertiaire et des entreprises de dix salariés ou plus.

Élèves artisans près de leur professeur dans un atelier de menuiserie.
Les TPE-PME (entreprises de moins de 250 salariés qui représentent 47% de l'emploi en France) regroupent environ 75% des contrats d'apprentissage. © Robert Kneschke - stock.adobe.com

Une hausse de 38% des entrées en apprentissage en 2021 par rapport à 2020. C'est ce qui ressort notamment des chiffres de l'apprentissage en 2021 publiés le 1er septembre 2022 par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares).

Un essor lié aux formations du supérieur

La Dares souligne que  60% des contrats commencés en 2021 sont en lien avec des formations de l'enseignement supérieur. En 2018, environ quatre nouveaux contrats d’apprentissage privés sur dix correspondaient à une formation du supérieur. Pour la Dares, l’aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis peux expliquer cet essor, les formations du supérieur pouvant y être éligibles.

Les apprentis de niveau bac+3 ou plus représentent 38% des contrats d’apprentissage privés commencés en 2021 (ils étaient 20% en 2018). Quant aux bac +2, leur proportion monte à 22% en 2021 contre 18% en 2018.

En 2021, les apprentis de 20 ans ou plus sont désormais majoritaires avec 57% des contrats privés contre 38% en 2018. La part des 20-25 ans a fortement augmenté (+16 points par rapport à 2018 avec 51% des contrats privés en 2021). En revanche, concernant les moins de 18 ans, leur part a beaucoup baissé avec seulement 19% des nouveaux contrats d’apprentissage dans le secteur privé alors qu'ils étaient 37% en 2018.

Les TPE-PME au cœur de l'apprentissage

En février 2022, le ministère du travail, de l'emploi et de l'insertion avait déjà publié des chiffres sur l'apprentissage en 2021.

Selon ces chiffres de février 2022, les contrats concernent principalement les entreprises de 0 à 49 salariés (462 625 contrats, soit 66% des contrats). Les TPE-PME (les entreprises de moins de 250 salariés, qui représentent 47% de l'emploi en France) regroupent 77% de ces contrats. Les entreprises de 250 salariés et plus ont signé 23% de ces contrats (159 387) alors qu'elles représentent 53% de l'emploi en France.

Cette forte augmentation peut s'expliquer par le plan "1 jeune, 1 solution", mis en place pour tous les contrats d'apprentissage conclus entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022, jusqu’au niveau master. Dans le cadre de ce plan, une aide exceptionnelle est versée aux employeurs qui recrutent un apprenti :

  • 5 000 euros maximum pour un jeune de moins de 18 ans  ;
  • 8 000 euros maximum pour un apprenti majeur.

Cette aide est sans conditions pour les TPE-PME. Les entreprises de 250 salariés ou plus doivent s'engager à atteindre un seuil de contrats d’alternance ou favorisant l’insertion professionnelle.