Temps libre : quels sont les loisirs des jeunes collégiens ?

Le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse s'est intéressé aux loisirs pratiqués par les collégiens de 13-14 ans. L'étude met en évidence des pratiques fortement différenciées, souvent en lien avec la transmission familiale.

Image d'illustration
© David / Stock-adobe.com

Sport, musique, internet, jeux vidéos... Que font les collégiens quand ils ne sont pas en classe ? Une étude du ministère de l'éducation nationale distingue six manières différentes d'occuper son temps libre.

Les six catégories de jeunes

Les collégiens de 13-14 ans accordent une part importante de leur temps libre à des activités comme le sport, la musique, les jeux vidéo... mais aussi au travail scolaire (82% de ces jeunes consacrent leurs après-midis au retour des cours à faire leurs devoirs).

L'étude du ministère de l'éducation nationale identifie six catégories de jeunes selon la façon d'organiser leur temps libre :

  • les générationnels (31%) : ils dédient leur temps libre à des activités en phase avec celles fréquentes dans leur génération (pratique sportive régulière, place importante consacrée à la musique, sociabilité soutenue...) ;
  • les héritiers (20%) : similaires aux générationnels mais avec une pratique sportive plus encadrées et une plus grande place accordée aux pratiques culturelles (lecture, pratique d'un instrument de musique...) ;
  • les rétifs au sport (15%) : ils sont caractérisés par leur peu d'appétence pour le sport et les pratiques culturelles ;
  • les sportifs non-scolaires (15%) : ils cumulent une pratique sportive et une sociabilité soutenue mais ont une assiduité scolaire faible ;
  • les équilibrés (12%) : ils ont des activités de temps libre qui couvrent tous les domaines avec une fréquence souvent proche de la moyenne (généralement moins d'appétence pour le sport que pour les activités artistiques ou la lecture) ;
  • les isolés (8%) : leur sociabilité et leurs pratiques culturelles sont très faibles (peu de contact avec leurs pairs, usage faible d'internet pour communiquer, peu de lecture ...).

 

L'influence de la transmission familiale sur l'occupation du temps libre par les collégiens

L'étude explique notamment ces différentes manières de s'approprier son temps libre par la transmission familiale.

Les catégories socio-professionnelles (CSP) des parents, leurs revenus mensuels ou encore leurs niveaux de diplôme peuvent influencer leurs modes de vie et celui de leurs enfants. L'éducation donnée par les parents conduit les jeunes à organiser leur temps de différentes manières.