Quels sont les grands corps de l'État ?

Il n’existe pas de définition juridique précise de la notion de grand corps de l’État. Il s’agit avant tout d’une notion sociologique et coutumière, fondée sur plusieurs observations.

Un grand corps de l’État peut se définir comme un corps de fonctionnaires de l’État doté d’une très forte unité et d’un grand prestige car ses membres occupent des postes hiérarchiquement élevés dans l’administration (ex : inspecteur général des Finances, conseiller d’État).

Les études portant sur les grands corps de l’État ont dégagé deux grandes tendances permettant d’expliquer leur homogénéité.

Pour certains auteurs, le pouvoir des membres de ces grands corps, qui résiderait dans leur place éminente à la tête de l’État (directions d’administrations centrales, cabinets ministériels, entreprises publiques), mais aussi dans le secteur privé, expliquerait cette cohésion.

Pour d’autres, cette homogénéité s’expliquerait avant tout par l’origine de leurs membres : même origine sociale (bourgeoisie, classe moyenne supérieure) et géographique (Paris et ses alentours), et même formation (soit à l’École nationale d’administration, soit à l’École Polytechnique).

En tout état de cause, il faut constater l’importance de ces grands corps de l’État sous la Ve République, à la fois dans les entourages du président de la République, du Premier ministre et des différents ministres, mais aussi de plus en plus dans les enceintes parlementaires.

On distingue traditionnellement les grands corps techniques, recrutés majoritairement par la voie de l’École Polytechnique, des grands corps administratifs, issus pour leur part de l’École nationale d’administration.

S’agissant des corps techniques, on compte parmi eux :

  • Le corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées : sa naissance remonte à l’Ancien Régime. Leur mission principale est la direction de grands travaux de construction et de génie civil réalisés pour le compte de l’État ou des collectivités territoriales. Ils relèvent principalement du ministère chargé de l’Équipement.
  • Le corps des ingénieurs des Mines : ils occupent des postes à responsabilité dans les ministères chargés de l’Économie et des Finances, de l’Industrie ou dans d’autres ministères (en charge du développement durable, de la recherche, de la santé, des transports…). À ce titre, ils exercent un contrôle sur un grand nombre d’entreprises du secteur industriel.

Pour les grands corps administratifs, on distingue :

  • Le corps du Conseil d’État : les conseillers d’État sont à la fois les conseillers juridiques du gouvernement (projets de loi ou de décrets…), et les juges en dernier ressort des conflits entre les administrations et les administrés.
  • Le corps de la Cour des comptes : il vérifie l’exactitude des comptes des personnes publiques ou privées bénéficiant de l’argent public. Il a également une mission administrative consistant à informer, grâce à son rapport annuel, le Parlement et le Gouvernement sur les questions de finances publiques.
  • L’Inspection générale des Finances : elle est en fait un service du ministère des Finances chargé de vérifier, sur leur lieu de travail, l’activité des comptables publics. Ses membres ont vocation à occuper les postes les plus importants de l’administration économique et financière.