Existe-t-il différentes catégories de fonctionnaires ?

Il existe différentes classifications parmi les fonctionnaires. En effet, s’il existe bien un statut général de la fonction publique (1983) s’appliquant, sauf dispositions contraires, à tous les fonctionnaires, il faut néanmoins distinguer trois versants de la fonction publique :

  • la fonction publique de l’État ;
  • la fonction publique territoriale, regroupant les fonctionnaires travaillant pour les collectivités territoriales (régions, départements, communes) ;
  • la fonction publique hospitalière (agents travaillant dans les hôpitaux publics).

À l’intérieur de chacune des trois fonctions publiques, les fonctionnaires soumis au même statut particulier et concourant entre eux pour l’avancement sont regroupés dans :

  • des corps, pour les fonctions publiques de l’État et hospitalière ;
  • des cadres d’emploi pour la fonction publique territoriale.

Ces corps ou cadres d’emploi sont répartis en trois catégories (A, B et C) :

  • les catégories A sont hiérarchiquement supérieurs et correspondent à des fonctions de conception, de direction et d’encadrement ;
  • les B à des fonctions d’application et de rédaction ;
  • les C à des fonctions d’exécution.

Chaque corps ou cadre d’emploi est structuré en grades, classes et échelons.

On peut également distinguer différentes catégories de fonctionnaires selon leurs droits. Par exemple, il existe un statut particulier pour les magistrats, défini par une loi organique, afin d’assurer leur nécessaire indépendance. Les fonctionnaires de la police nationale (loi de 1948) ne disposent pas du droit de grève, de même que les militaires qui ne peuvent pas non plus adhérer à un syndicat (loi de 1972), aujourd'hui remplacée par le statut résultant de la loi du 24 mars 2005.