Qu’est-ce que l’Union européenne ?

L’Union européenne (UE) est l’association volontaire d’États européens, dans les domaines économique et politique, afin d’assurer le maintien de la paix en Europe et de favoriser le progrès économique et social.

Depuis le 1er juillet 2013, l’UE compte 28 membres : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède. Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni se retire de l'Union européenne. Ce retrait fait suite au référendum du 23 juin 2016 lors duquel 51,6% des électeurs britanniques ont voté en faveur du "Brexit" (British exit).

Cinq États ont actuellement le statut d’État candidat : le Monténégro, la Serbie et la Turquie, avec lesquels les négociations d’adhésion sont en cours ; l’Albanie et la Macédoine (ancienne République yougoslave de Macédoine) pays pour lesquels les négociations n’ont pas encore commencé.

La Bosnie-Herzégovine et le Kosovo ont, quant à eux, le statut de candidats potentiels.

L’UE a été créée par le traité sur l’Union européenne (TUE) signé à Maastricht le 7 février 1992, et entré en vigueur le 1er novembre 1993. Elle est l’aboutissement du processus commencé en 1951 avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).

Le traité de Lisbonne, signé le 13 décembre 2007 et entré en vigueur le 1er décembre 2009, a substitué l’UE à la Communauté européenne. Le traité instituant la Communauté européenne, qui la régissait, est rebaptisé traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).

Le TUE et le TFUE sont les deux traités distincts et complémentaires qui régissent l’UE.

L’UE est une organisation unique. Ce n’est ni une fédération, ni une confédération d’États, ni une organisation internationale. Elle est néanmoins dotée de la personnalité juridique par le traité de Lisbonne (art. 47 TUE), ce qui lui permet de conclure des traités ou d’adhérer à des conventions. Enfin, l’UE possède des institutions fortes, auxquelles les États membres ont transféré une partie de leurs compétences.