Pourquoi qualifie-t-on les finances publiques de discipline carrefour ?

Les finances publiques ont un caractère de science de carrefour car elles mêlent des questions théoriques et des principes comptables, par exemple.

La formule est des professeurs Gaudemet et Molinier : "La diversité des disciplines qui concourent à la connaissance des finances publiques, tout en bénéficiant des enseignements de la science financière, donne aux finances publiques le caractère d’une "science de carrefour"." (Paul-Marie Gaudemet, Joël Molinier, Finances publiques, Montchrestien, 7e éd., 1996).

Les finances publiques sont une discipline charnière qui inclut les questions théoriques et intellectuelles sur l’impôt. Elle ne peut pas faire l’économie de la réflexion sur les principes comptables.

Les finances publiques intègrent dans leur champ disciplinaire tout ce qui est relatif aux budgets publics et aux différents contrôles existant sur l’emploi des deniers publics.

Elles s’ouvrent de plus en plus vers de nouvelles thématiques, telles que l’évaluation des politiques publiques ou encore la réforme de l’État (au sens large) et de l’administration.

Discipline carrefour, elle traverse les champs du droit et de l’économie, de la science politique et de la philosophie. À l’époque contemporaine, les techniques de gestion et le monde du management y prennent une place croissante, sans effacer l’importance essentielle de ses aspects juridiques.