Qu’est-ce que le vote sur étiquette ?

On parle de vote sur étiquette lorsque l’électeur se détermine principalement (voire exclusivement) en tenant compte de l’étiquette du parti dont se réclame(nt) le ou les candidats, indépendamment donc des personnalités. Cette hypothèse suppose une très grande loyauté à l’endroit d’une formation politique. Elle a pu se vérifier, au moins auprès de certaines franges de l’électorat, à une époque où les partis bénéficiaient d’une forte légitimité : le Parti communiste après guerre, les partis gaullistes du temps du général de Gaulle, le Parti socialiste des années 1970… Foi inconditionnelle en une idéologie ou en un leader national ? Le vote sur étiquette ne s’encombre jamais de considérations locales et personnelles. Il s’inscrit dans un horizon spatial et temporel large, peu importe qui représente ici et maintenant la famille politique à laquelle, une fois pour toutes, on a décidé d’appartenir.

Tout laisse à penser que le vote est aujourd'hui plus conditionnel, plus réflexif et plus imprégné de considérations relatives à la personne du candidat : est-il ou est-elle honnête ? sympathique ? dynamique ? proche ? Les candidats sont conscients de cette mutation, ils mettent rarement en avant l’étiquette de leur parti, certains allant même jusqu'à s’en affranchir.