Quel est le rôle du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) ?

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM, en anglais Global Environment Facility : GEF) est un organisme financier qui œuvre pour la préservation de l’environnement. Créé en 1991 par la Banque mondiale, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), il rassemble 183 États membres, dont 32 apportent les fonds nécessaires à sa mission.

Dans son rôle de bailleur de fonds, il soutient des projets environnementaux consacrés à la lutte contre le réchauffement climatique, la dégradation des sols, la pollution des eaux, ou plus généralement en faveur du développement durable et de la protection de la biodiversité.

Son action consiste en particulier à soutenir financièrement des projets aidant les pays en développement à atteindre les objectifs fixés dans la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la Convention sur la diversité biologique, la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants. En son sein, le Fonds pour les pays les moins avancés cible les besoins spécifiques de ces États face au changement climatique, notamment par le biais de programmes nationaux pour s’adapter au réchauffement.

Travaillant avec des États développés ou en développement, donateurs ou bénéficiaires, ainsi que des acteurs non étatiques, il est un acteur central de la protection de l’environnement. Parmi les 4 500 projets soutenus depuis sa création dans 170 pays, certains sont pilotés par des ONG ou des membres de la société civile.