Climat : quel dispositif de vigilance météorologique ?

Tempêtes, inondations, canicule... Sous l'effet du dérèglement climatique, les phénomènes météorologiques sont de plus en plus nombreux. Le dispositif de vigilance météorologique, défini en 2001, permet d'alerter la population métropolitaine sur ces dangers potentiels et de communiquer sur les comportements à adopter.

Qu'est-ce que le système de vigilance météorologique ?

Mis en place en octobre 2001, le système de vigilance météorologique est un outil d'information conçu pour informer la population, les pouvoirs publics, les services publics de sécurité civile et les autorités sanitaires en cas de phénomènes météorologiques dangereux dans les 24 prochaines heures.

Il vise à attirer l'attention de tous sur les dangers potentiels d'une situation météorologique et à permettre leur anticipation, par l'adoption de comportements spécifiques.

Le dispositif de vigilance météorologique est encadré par une instruction interministérielle faisant intervenir le ministère de l'intérieur (chargé d'émettre l'alerte) et le ministère chargé de la prévention des risques naturels.

Quels sont les neuf risques météorologiques surveillés ?

Depuis 2001, le système de vigilance a beaucoup évolué et les catégories d'aléas surveillés se sont multipliées pour répondre aux besoins actuels. Il en existe désormais neuf :

  • vent violent ;
  • orages ;
  • neige-verglas ;
  • canicule ;
  • grand froid ;
  • pluie-inondation ;
  • inondation (qui peut durer plus longtemps que la période de précipitation et/ou être causée par d'autres phénomènes comme la fonte des neiges) ;
  • vagues-submersion ;
  • avalanches.

Ces phénomènes sont illustrés sur la carte de vigilance à l'aide de pictogrammes.

Qu'est-ce qu'une carte de vigilance ?

La vigilance météorologique se présente sous la forme d'une carte de la France métropolitaine actualisée au moins deux fois par jour, à 6 heures et à 16 heures. Cette carte de vigilance ne concerne que la métropole et la Corse, chaque département d'outre-mer disposant de son propre système de vigilance météorologique.

La carte de vigilance fonctionne sur la base de quatre niveaux de vigilance :

  • rouge (vigilance absolue) : existence de phénomènes dangereux pouvant conduire à des conséquences catastrophiques ;
  • orange (grande vigilance) : anticipation de phénomènes potentiellement dangereux ;
  • jaune (attention requise) : alerte sur des phénomènes occasionnellement et localement dangereux et/ou isolés mais habituels pour la saison ou la région ;
  • verte (pas de vigilance particulière) : aucun danger particulier.

L'estimation du niveau de danger potentiel est déterminée par l'intensité des phénomènes prévus sur la zone et leurs effets potentiels sur les personnes, les biens ou les activités.

Qu'est-ce qu'un bulletin de vigilance ?

En vigilance orange ou rouge, la carte de vigilance est accompagnée de bulletins de vigilance actualisés aussi souvent que nécessaire.

Ces bulletins servent à donner des précisions sur l'évolution du phénomène, sa trajectoire, sa localisation, son intensité et sa fin, ainsi que les conséquences possibles et les conseils de comportement donnés au grand public.

La carte et les bulletins de vigilance sont disponibles en permanence sur le site de Météo France.

Quels sont les comportements à adopter en cas de forte vigilance ?

Pour chaque niveau de vigilance, des comportements spécifiques sont requis. Par exemple, en cas de vigilance absolue, c'est-à-dire en prévision d'un phénomène dangereux d'intensité exceptionnelle, il est conseillé de se tenir régulièrement informé de l'évolution de la situation et de respecter rigoureusement les consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics (aux échelles nationale, départementale et municipale).