Rapport d'information fait au nom de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées à la suite d'une mission effectuée en Moldavie, du 4 au 8 octobre 1999

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Présentation

Après un rappel de l'histoire de la Moldavie, de son accession à l'indépendance en août 1991, du problème de la sécession de la Transnistrie, les auteurs rappellent la nécessité d'un recours à une médiation internationale. Ils évoquent la dépendance économique de la Moldavie dont la volonté de réforme économique dépend encore de l'héritage soviétique (crise financière, baisse de la production, diversification insuffisante de l'économie, basée principalement sur l'agriculture), la nécessité de poursuivre les réformes (médiocrité du plan de privatisation), le recours indispensable aux capitaux étrangers et la dégradation du niveau de vie. Ils pensent que l'ancrage de la Moldavie vers l'Europe est une condition de l'équilibre intérieur, alors que la stabilisation politique n'est pas assurée et que les équilibres diplomatiques sont à instaurer (notamment vis-à-vis de la Russie et de la Roumanie). Ils suggèrent la recherche de partenaires diversifiés et estiment que la France est un partenaire privilégié (les relations étant notamment fondées sur la francophonie). Ils remarquent la modicité des échanges commerciaux et la progression des investissements français et préconisent un renforcement de la coopération franco-moldave.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : La Moldavie : bâtir les fondements de l'identité nationale

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 38 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation

mots-clés :