Plan de programmation des emplois et des compétences - Mission de Préparation

Date de remise :

Auteur(s) : Laurence Parisot

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de la Transition écologique et solidaire Ministère du Travail Ministère de l'Éducation nationale Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte engage l’Etat à élaborer, en concertation avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales, un « plan de programmation de l’emploi et des compétences (PPEC) tenant compte des orientations fixées par la programmation pluriannuelle de l’énergie (…). Ce plan indique les besoins d’évolution en matière d’emploi et de compétences sur les territoires et dans les secteurs professionnels au regard de la transition écologique et énergétique ». Pour la mission, il s’agit donc de se demander à quelles conditions les politiques d’emploi, de formation et d’évolution professionnelle pourraient être en cohérence et en synergie avec les objectifs fixés par la transition énergétique et écologique. Ce PPEC étant une innovation socio-économique, la mission a choisi de travailler principalement sur les 3 secteurs, qui de l’avis des institutions gouvernementales concernées et des meilleurs experts, forment le coeur de la transition : l’énergie, qui par nature est le secteur le plus directement concerné. La vitesse de développement des nouveaux modes de production d’électricité (éolien, solaire, biomasse, géothermie, etc.) et de chaleur détermine aux yeux de beaucoup le succès de la transition ; le bâtiment (résidentiel et tertiaire), quant à lui est jugé décisif car il est le premier secteur consommateur d’énergie finale (45 % de l’énergie consommée en France en 2015) ; les transports, parce que ce secteur est le premier émetteur de gaz à effet de serre. Le rapport cherche à établir un état des lieux de la situation de l’emploi liée à la transition énergétique, sur le plan quantitatif et qualitatif. Il trace quelques perspectives. Il formule un certain nombre de recommandations qui poursuivent deux objectifs : doter l’Etat des outils de diagnostic et de pilotage d’une part, favoriser les espaces de coopération d’autre part.

Revenir à la navigation

Sommaire

Introduction

1 Les Activités et les Emplois de la Transition Energétique : une réalité difficile à saisir

1.1 Des approches statistiques variées, imparfaites, mais nécessaires

1.2 Les emplois de la transition énergétique : l’estimation quantitative et restrictive de l’Ademe
 Analyse, limites et perspectives

1.3 Les emplois et métiers de l’économie verte : l’estimation quantitative et extensive de l’Onemev
 Métiers de l’économie verte
 Analyse, limites et perspectives

1.4 Le cas particulier des startups : des effectifs inconnus et un suivi à mettre en place

1.5 Une dynamique positive de la création d’emplois selon les modèles macro-économiques
 Analyse, limites et perspectives
 L’importance de la modélisation macro-économique à l’échelle territoriale

2 Les métiers et les compétences propres à la Transition Énergétique

2.1 Quelques nouveaux métiers émergent

2.2 Surtout, un besoin de compétences globales et transversales
 Dans tous les secteurs d’activité, des compétences nouvelles à acquérir
 1. La sensibilisation
 2. L’éco design et l’éco conception
 3. La mise en commun et la coordination des compétences
 4. La convergence transition énergétique / transition numérique

3 L’offre de formation et l’offre d’emplois, la nécessité d’un ajustement permanent

3.1 La formation initiale : le processus d’adaptation est bien entamé

3.2 La formation professionnelle : une offre partielle à compléter, à rendre intelligible et accessible

4 Le pilotage de la Transition Énergétique : la gestion opérationnelle et durable des ajustements

4.1 La discipline statistique

4.2 La capacité à définir des objectifs à atteindre

4.3 La coopération entre acteurs
 La nécessité d’un pacte social

5 Analyse sectorielle

5.1 Production d’énergie
 Enjeux du secteur de l’énergie
 Rappel des objectifs de production d’énergie
 Les emplois dans le domaine de l’énergie
 Enjeux de formation

5.2 Bâtiments
 Enjeux du secteur du bâtiment
 Objectifs
 Les emplois dans le domaine du bâtiment
 Evolution des compétences spécifiques au bâtiment
 Enjeux de formation initiale
 Enjeux de formation professionnelle

5.3 Transports
 Automobile
 Enjeux du secteur automobile
 Objectifs
 Les emplois dans le secteur automobile
 Evolution des compétences spécifiques à l’automobile
 Enjeux de formation initiale
 Enjeux de formation professionnelle
 Transport routier, ferroviaire, fluvial
 Enjeux du secteur des transports et de la logistique
 Les emplois dans le domaine des transports routier, ferroviaire et fluvial
 Objectifs
 Evolution des compétences spécifiques aux transports routier, ferroviaire et fluvial
 Enjeux de formation

Conclusion

Principales recommandations de la Mission

Annexes
 Annexe 1 : Entretiens de la Mission
 Annexe 2 : Bibliographie
 Annexe 3 : Présentation des modèles économiques
 Annexe 4 : Résultats sectoriels de quelques modélisations économiques
 Annexe 6 : Evolution des référentiels des diplômes de l’Education Nationale
 Annexe 7 : Diplômes de l’enseignement supérieurs liés à la transition énergétique
 Annexe 8 : Sous-commission électrotechnique, électronique, automatisme et informatique de la 3e CPC, 5e et 6e CPC
 Annexe 9 : Sous-commission Automobile, matériel agricole et de travaux publics de la 3e CPC
 Annexe 10 : Ratios d’emplois associés à la construction et l’exploitation de différents moyens de production d’électricité
 Annexe 11 : Estimation du nombre d’emplois dans le secteur du nucléaire
 Annexe 12 : Etude sur l’évolution de quelques métiers du secteur de l’énergie
 Annexe 13 : Etudes sur l’évolution de quelques métiers du secteur du bâtiment
 Annexe 14 : Etudes sur l’évolution de quelques métiers du secteur du secteur des transports et de la logistique

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 98 pages

Édité par : Ministère du travail

Revenir à la navigation