Propositions pour une politique nationale nutrition santé à la hauteur des enjeux de santé publique en France - PNNS 2017-2021

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Haut Conseil de la Santé publique

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

L’analyse des processus et résultats des trois précédents Programmes nationaux nutrition santé (PNNS) a conduit à appréhender les limites des stratégies de santé publique fondées exclusivement sur les déterminants individuels des comportements alimentaires et d’activité physique. Ces stratégies s’appuyaient principalement sur la communication nutritionnelle et des approches purement incitatives. Les PNNS n’ayant atteint que partiellement les objectifs fixés et les inégalités sociales de santé s’étant aggravées dans le domaine de la nutrition, le HCSP propose, pour 2017-2021, une politique nutritionnelle de santé publique s’appuyant sur des mesures visant la population générale avec une intensité graduée selon le degré de désavantage. Il recommande, tout en poursuivant les stratégies précédentes, d’intervenir sur l’environnement social, économique et sociétal afin de faciliter les choix individuels favorables à la santé concernant l’alimentation et l’activité physique. Il préconise de recourir à des mesures réglementaires pour réduire la pression du marketing commercial, améliorer l’offre alimentaire et l’accessibilité physique et économique aux aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Il recommande enfin de développer des actions spécifiques et prioritaires orientées vers les enfants et les populations défavorisées. Cette politique, qui doit tenir compte des préoccupations environnementales et de développement durable, nécessite une réorganisation de sa gouvernance. Le HCSP recommande de mettre en place un pilotage interministériel avec une finalité claire de santé publique et d’assurer une cohérence entre les mesures nationales et régionales.

Revenir à la navigation

Sommaire

1. Introduction

2. Réduire les inégalités sociales de santé

2.1 Les inégalités sociales de santé en France

2.2 Gradient social et précarité

2.3 Inégalités sociales de santé et nutrition
2.3.1 Contribution des comportements « individuels »
2.3.2 Inégalités sociales et pratiques nutritionnelles
2.3.3 Eléments explicatifs des disparités de comportement

3. Problématiques nutritionnelles spécifiques des enfants

3.1 Origine développementale des maladies

3.2 Alimentation et gain de poids pendant la grossesse

3.3 Poids de naissance et vitesse de croissance précoce

3.4 Alimentation et petite enfance : l’expérience sensorielle précoce

3.5 Enfance et adolescence

4. Propositions de stratégies

4.1 Généraliser l’utilisation du profil nutritionnel des aliments (FSAm/HCSP) pour évaluer la qualité nutritionnelle des aliments

4.2 Accentuer l’intervention sur l’environnement nutritionnel pour accompagner les changements de comportements
4.2.1 Améliorer la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire par des mesures réglementaires et fiscales
4.2.2 Améliorer l’accessibilité à la pratique de l’activité physique et lutte contre la sédentarité

4.3 Aider les consommateurs à orienter leurs choix vers des aliments et des comportements favorables à la santé
4.3.1 Promouvoir des produits alimentaires de bonne qualité nutritionnelle et réduire la communication et la promotion commerciales d’aliments moins favorables sur le plan nutritionnel
4.3.2 Améliorer l’efficacité des messages sanitaires et les distinguer des publicités alimentaires
4.3.3 Poursuivre les actions de communication visant à orienter les choix des consommateurs vers des aliments et des comportements favorables à la santé
4.3.4 Mettre en place un étiquetage nutritionnel simple et compréhensible pour tous
4.3.5 Promouvoir la variété des images corporelles dans la société

4.4 Développer des actions spécifiques sur les premières années de la vie
4.4.1 Actions d’éducation nutritionnelle chez les enfants et les adolescents
4.4.2 Promouvoir l’allaitement maternel
4.4.3 Promouvoir l’amélioration du statut en acide folique chez les femmes jeunes et les femmes ayant un désir de grossesse

4.5 Dépister, diagnostiquer et prendre en charge les patients souffrant de pathologies nutritionnelles
4.5.1 Parcours de soin/parcours de santé
4.5.2 Dénutrition
4.5.3 Troubles du comportement alimentaire
4.5.4 Obésité
4.5.5 Chirurgie bariatrique
4.5.6 Allergie alimentaire

4.6 Former les professionnels

4.7 Disposer d’un dispositif de surveillance
4.7.1 Suivi de la politique publique nutritionnelle
4.7.2 Disposer d’un dispositif de surveillance statistique
4.7.3 Surveillance de l’offre alimentaire
4.7.4 Evaluation des actions d’intervention

4.8 Prendre en compte la spécificité des territoires et notamment d’outre-mer

4.9 Favoriser la recherche en nutrition de santé publique

5. La gouvernance

5.1 Principes généraux
5.1.1 Production de références
5.1.2 Mise en oeuvre

5.2 Organisation pratique de la gouvernance au niveau national
5.2.1 Un rôle central confié au Comité Interministériel pour la Santé
5.2.2 Comité scientifique

5.3 La PNNS en région
5.3.1 Aspects institutionnels
5.3.2 Un rôle spécifique de valorisation des expériences territoriales et locales

5.4 Favoriser la transparence et prévenir les conflits d’intérêt

6. Synthèse des recommandations principales

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

ANNEXES

LISTE DES ABREVIATIONS

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 170 pages

Édité par : Haut conseil de la santé publique

Revenir à la navigation