La réorganisation des directions régionales des affaires culturelles

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de l'Administration des Affaires culturelles

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La réorganisation des services déconcentrés de l’État a été rendue nécessaire par la création, décidée par le législateur (loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales etmodifiant le calendrier électoral), de sept nouvelles Régions.
Le présent rapport se consacre pour l’essentiel à la situation des nouvelles DRAC et examine également les enseignements à tirer de l’organisation des directions régionales dont le périmètre est inchangé. Dans ces directions régionales, des pôles non hiérarchiques existent parfois depuis plusieurs années ; elles sont en outre, comme les nouvelles DRAC, concernées par la création de conseillers territoriaux pour le développement culturel.
Le rapport s’est attaché pour l’essentiel à formuler des propositions d’amélioration de la réforme et à tenter de définir quelques-unes des conditions de sa réussite dans la durée

Revenir à la navigation

Sommaire

Lettre de mission

Organisation de la mission

Introduction

I-L’analyse de la situation des nouvelles DRAC

A-La réforme a été définie et engagée dans des délais très courts

B-La réforme a été conçue par le haut

C-La réforme est ambitieuse

D-La réforme modifie en profondeur les modes de fonctionnement des DRAC
1-La réforme allonge les chaînes hiérarchiques
2-L’organisation multi-sites demande de grands efforts d’innovation managériale
3-On observe un sous-encadrement des sites distants
4-La création de conseillers territoriaux pour le développement culturel fait l’objet d’une mise en oeuvre difficile
5-Les UDAP sont concernés par la réforme, même s’ils ne sont pas affectés par les changements de territoires de compétence

E-La réforme a été mal comprise et mal vécue par nombre d’agents

F-La mise en oeuvre de la réforme repose largement sur l’engagement remarquable de cadres et d’agents des DRAC

II-La situation des DRAC à périmètre inchangé

III-Les recommandations

A-Des ajustements à effectuer dans les meilleurs délais
1-Une première série d’ajustements relèvent d’instructions de l’administration centrale
a-Les moyens
b-Les sites distants
c-Les subdélégations de signature
d-L’accompagnement au management
e-La relation hiérarchique et fonctionnelle avec les UDAP

2-Une seconde série d’ajustements relèvent des directeurs régionaux
-les fiches de poste
-la communication interne
-les réorganisations budgétaires
-la réorganisation du traitement des courriers
-la formation au management
-les plans de prévention du risque routier
-les conseillers territoriaux pour le développement culturel

B-Les conditions de la réussite de la réforme dans la durée
1-la qualité du dialogue social et de la fonction RH
2-les pôles métiers et le maintien de la transversalité et de la proximité
3-la réactualisation de la stratégie de l’État
4-des chantiers à ouvrir dès que possible : le recrutement des directeurs régionaux des affaires culturelles ; les méthodes de pilotage et d’animation par l’administration centrale du réseau des services déconcentrés
5-une nouvelle mission de l’IGAC en 2017

IV-Les synthèses régionales

Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (Grand Est)

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (Nouvelle Aquitaine)

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne

Centre-Val de Loire

Île-de-France

Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (Occitanie)

Nord-Pas-de-Calais (Hauts de France)

Normandie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Annexe : notes des directeurs régionaux des affaires culturelles en réponse aux projets de synthèse régionale transmis par l’IGAC

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 137 pages

Édité par : Ministère de la culture et de la communication

Revenir à la navigation