Activité physique : Prévention et traitement des maladies chroniques

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Institut national de la Santé et de la Recherche médicale

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Les bénéfices de la pratique d’une activité physique, adaptée si nécessaire, l’emportent sans conteste sur les risques encourus, quels que soient l’âge et l’état de santé des personnes. Face à l’augmentation de la prévalence des maladies chroniques et à leurs conséquences de plus en plus lourdes pour les patients et le système de santé, ces effets bénéfiques ont conduit à l’inscription de la « prescription » de l’activité physique adaptée dans le Code de la santé publique. L’activité physique adaptée est dorénavant considérée comme une intervention destinée à prévenir ou soigner des maladies chroniques, menée seule ou en complément d’autres traitements. Son inclusion à toutes les étapes du parcours de soin et l’accompagnement des patients vers une pratique autonome et pérenne représentent un enjeu majeur.
Cette expertise collective, sollicitée par le ministère des Sports, précise les effets bénéfiques de l’activité physique et cherche à déterminer les caractéristiques des programmes d’activité physique les plus efficients selon les pathologies chroniques considérées. Elle vise également à identifier les déterminants et les conditions de l’adoption par les patients d’un comportement actif, pérenne et inséré dans les habitudes de vie. Le groupe d’experts multidisciplinaire propose des recommandations afin de mieux définir les modalités d’intervention et ainsi contribuer à la généralisation de la pratique chez les personnes atteintes de maladies chroniques.

Revenir à la navigation

Sommaire

Introduction 

Analyse

I. Approches transversales

1. Épidémiologie
2. Logiques et modalités d’intervention en activité physique auprès des malades chroniques : approches sociologiques 
3. Motivation et barrières à l’activité physique chez la personne malade chronique : processus motivationnels, antécédents et stratégies d’intervention
4. Approche psychologique de la maladie chronique 
5. Évaluation des programmes d’activité physique à visée de santé 
6. Mécanismes moléculaires du déconditionnement musculaire et des adaptations musculaires à l’exercice dans les pathologies chroniques 

II. Approches par pathologies

7. Notions préalables 
8. Obésité et diabète de type 2
9. Pathologies coronaires
10. Insuffisance cardiaque chronique 
11. Artériopathie oblitérante des membres inférieurs 
12. Accidents vasculaires cérébraux
13. Bronchopneumopathie chronique obstructive
14. Asthme 
15. Pathologies ostéo-articulaires 
16. Cancers
17. Dépression 

Communications

Évaluation économique des programmes d’activité physique chez les patients atteints de pathologies chroniques
Diabète de type 1 et exercice
Activité physique, schizophrénie et autres pathologies mentales 

Synthèse et recommandations 

Synthèse 
Recommandations

Glossaire

Annexe : Expertise collective Inserm : principes et méthode 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 828 pages

Édité par : Institut national de la santé et de la recherche médicale

Collection : Expertises collectives

Revenir à la navigation