Mission orientation et égalité des chances dans la France des zones rurales et des petites villes - Restaurer la promesse républicaine

Date de remise :

Auteur(s) : Salomé Berlioux

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La mission est chargée d’étudier les thèmes de l’orientation et de l’égalité des chances dans la France des zones rurales et des petites villes. Son rapport rend compte des conclusions et des mesures qu’elle préconise. Celles-ci font suite à une centaine d’entretiens et d’auditions menées depuis septembre 2019 avec notamment les acteurs de l’État et des collectivités territoriales mobilisés sur le sujet, mais aussi avec des structures engagées en faveur de l’égalité des chances, des membres de la communauté scientifique, des jeunes issus des territoires ainsi que leurs familles. La mission s’est en outre appuyée sur une série de travaux récemment menés ainsi que sur une enquête d’opinion commandée à l’IFOP.
À partir d’un état des lieux de la situation des jeunes de ces territoires d’une part et des politiques de lutte contre les inégalités territoriales d’autre part, la mission propose un scénario visant à diversifier et à accentuer les dispositifs adressés à la jeunesse éloignée des grandes métropoles. Organisé en quatre axes, ce scénario se décline en 25 mesures qui pourraient être mises en place à partir de la rentrée scolaire 2020.

 

Revenir à la navigation

Sommaire

PARTIE 1 : LE CONSTAT

I. FACE AUX DÉFIS DE L’ORIENTATION EN 2020 : UNE JEUNESSE FRANÇAISE À TROIS VITESSES
A. L’orientation : enjeu central et pourtant encore négligé de l’égalité des chances
B. Le poids des déterminismes renforcé par de nouvelles donnes en matière d’orientation

II. LA SINGULARITÉ DE L’ORIENTATION DES JEUNES RURAUX ET DES PETITES VILLES : UN PARCOURS D’OBSTACLES, LONGTEMPS RESTÉ DANS L’ANGLE MORT DES POLITIQUES PUBLIQUES
A. Des jeunes aux résultats scolaires proches des moyennes nationales, mais entravés dans la construction de leur vie académique et professionnelle
B. Une accumulation d’obstacles, qui bride le potentiel de ces jeunes
OBSTACLE 1 : L’accès à l’information
OBSTACLE 2 : Aspirations et autocensure
OBSTACLE 3 : La fracture digitale : fracture technique, fracture d’usage
OBSTACLE 4 : Les fragilités économiques de certains territoires
OBSTACLE 5 : L’accès aux opportunités

C. Conséquences de ce double phénomène : une orientation très fortement différentiée entre les élèves ruraux et urbains à partir du collège.

III. LA MOBILITÉ EN FRANCE ET A L’ÉCHELLE INTERNATIONALE : UN NOUVEL ENJEU DISCRIMINANT, AUX DÉPENS DES JEUNES DES TERRITOIRES
A. La faible mobilité des jeunes de la France périphérique : freins financiers, freins psychologiques
B. Un clivage renforcé par la concentration des opportunités dans les grandes métropoles, notamment en agglomération parisienne

IV. LES TERRITOIRES ISOLES DES GRANDES METROPOLES : OUBLIES DES POLITIQUES EDUCATIVES
A. Des politiques publiques qui n’intègrent pas la dimension territoriale, lorsque celle-ci n’entre pas dans le cadre de la politique de la ville.
1. La « ruralité » : un critère largement absent des politiques éducatives
2. Une progressive prise de conscience, pour l’heure centrée sur l’école primaire
3. Des temps de transports longs : une modalité longtemps ignorée

B. Une forte inégalité dans l’attribution des moyens au secondaire, ainsi que dans la répartition de l’offre de formation
1. Une offre de formation inégale
2. L’internat : une offre hétérogène
3. L’offre de langue étrangère au sein des établissements : nouvelle fracture entre les territoires
4. Des écarts de dépenses d’investissement importants
5. Le système des bourses dans l’enseignement supérieur : des spécificités territoriales encore méconnues

C. Territoires ruraux et équipes pédagogiques : une problématique lourde et complexe
1. Des équipes enseignantes essentiellement jeunes et instables
2. Des enseignants qui ne sont pas formés aux spécificités des territoires
3. Une sous-représentation des agrégés hors des grandes métropoles

EN CONCLUSION DE CE CONSTAT


PARTIE 2 : LES PRÉCONISATIONS

AXE 1 : UN ENJEU DE REPRÉSENTATIONS
01. Développer des indicateurs adaptés aux jeunes des territoires ruraux et des petites villes, pour mieux orienter les politiques publiques
02. Promouvoir les talents des territoires
03. Sensibiliser l’entreprise à la diversité des territoires et aux enjeux de recrutement qui en découlent
04. Intégrer la dimension territoriale dans les démarches d’ouverture sociale des grandes écoles
05. Créer un dispositif d’émancipation (empowerment) pour les jeunes femmes issues de la ruralité
06. Faire évoluer l’intitulé du Secrétariat d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse pour y mentionner l’égalité des chances

AXE 2 : UN ENJEU D’INFORMATION, D’ORIENTATION ET D’AMBITION
07. Placer l’orientation au coeur du projet pédagogique des collèges et lycées ruraux, grâce à des Cordées de la réussite adaptées
08. Mieux former les équipes éducatives à l’orientation en zone rurale : une expérimentation dès le collège sur le modèle de « TrouveTaVoie »
09. Dupliquer le modèle des « Mini-entreprises » dans 100 premiers collèges ruraux
10. Consolider et stabiliser les équipes éducatives des établissements isolés
11. Inciter les établissements d’enseignement supérieur à développer leur communication à destination des jeunes des territoires par un système de bonus-malus
12. Créer un programme national de mentorat adapté aux territoires éloignés des grandes Métropoles

AXE 3 : UN ENJEU DE MAILLAGE TERRITORIAL
13. Proposer 30 000 stages dédiés aux élèves de 3ème des zones rurales
14. Organiser des écosystèmes pour l’orientation des jeunes ruraux au sein de leur territoire
15. Créer la « Fabrique des rôles-modèles » : un dispositif pour favoriser les rencontres inspirantes dans 100 premiers établissements ruraux
16. Systématiser les immersions des jeunes ruraux dans le monde de la formation et de l’emploi
17. Faciliter l’engagement des jeunes des territoires isolés : SNU, Service civique, engagements du quotidien
18. Favoriser l’utilisation du numérique pour soutenir l’orientation et les aspirations des jeunes ruraux

AXE 4 : UN ENJEU DE MOBILITÉ NATIONALE ET INTERNATIONALE
19. Engager une réflexion multi-acteurs sur le Capital jeune
20. Systématiser l’accès au permis de conduire à 17 ans
21. Lancer un programme expérimental « Découvre mon territoire ! »
22. Développer la fonction d’orientation des internats dans le prolongement du Plan «Internat du XXIème siècle»
23. Intensifier les dispositifs d’accès à la culture spécifiques pour les jeunes ruraux
24. Expérimenter des séjours de pré-rentrée dans 30 établissements d’enseignement supérieur
25. Mieux prendre en compte l’éloignement géographique dans le calcul des primes à l’internat et dans les critères d’attribution des bourses pour l’enseignement supérieur

ANNEXE 1. Lettre de mission
ANNEXE 2. Liste des personnes rencontrées
ANNEXE 3. Bibliographie
ANNEXE 4. Liste des préconisations

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 109 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Revenir à la navigation