Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Les 1 000 premiers jours de l’enfant constituent une période essentielle pour le bon développement et la construction de l’enfant. Cette période conditionne la santé et le bien-être de l’individu tout au long de sa vie. C’est sur ce sujet qu’a travaillé une commission de 18 experts spécialistes de la petite enfance, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, et lancée par le Président de la République en septembre 2019.

La commission d’experts des « 1 000 premiers jours » a émis de nombreuses recommandations, parmi lesquelles :

  • La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ;
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents;
  • L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans,
  • La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans, etc.

 

Revenir à la navigation

Sommaire

I) Formuler un discours de santé publique cohérent pour les 1000 premiers jours 

A) L’interaction de l’enfant avec les personnes et le monde qui l’entourent favorise son développement cognitif et affectif
1. Le développement social, cognitif et affectif du bébé est précoce et complexe
2. Le développement des interactions sociales et de l’attachement : une co-adaptation entre le bébé et ses parents
3. Les bébés apprennent par le langage et le jeu
4. « Il faut tout un village pour élever un enfant » 

B) Un mode de vie et un environnement sains posent les fondements d’une meilleure santé tout au long de la vie et d’un meilleur développement de l’enfant
1. Le sommeil des enfants
2. L’allaitement
3. L’environnement des futurs parents et de leurs enfants

C) Les dépressions périnatales sont des troubles répandus mais mal connus et mal détectés 

D) Les violences conjugales et violences éducatives ordinaires ont des effets sur le développement des bébés et jeunes enfants 

E) La formulation d’un discours de santé publique va de pair avec des modalités de communication et de sensibilisation ambitieuses auprès des familles, des professionnels et de la société toute entière 

F) Ce discours de santé publique doit s’incarner dans l’organisation des lieux fréquentés par les enfants, dans la production de normes, dans les relations institutionnelles… 
1. Accueil du jeune enfant et de ses parents
2. Normes adaptées à l’enfant
3. Une approche interministérielle

II) Le « parcours 1000 jours » : proposer un accompagnement personnalisé aux parents

A) Un parcours « éclairé » : mettre à disposition des informations pertinentes et adaptées à chaque étape 
1. Recevoir les informations propices à une grossesse choisie et apaisée lors d’une consultation préconceptionnelle
2. Bénéficier de sessions d’informations prénatales au premier trimestre de la grossesse
3. Promouvoir les séances de préparation à la naissance et à la parentalité permettant une meilleure diffusion des informations 
4. Un carnet de santé enrichi permettant de disposer dès la naissance des informations clés sur le développement de l’enfant

III) Parcours 1000 jours : une réponse individualisée, adaptée aux fragilités et spécificités de l’enfant et de ses parents 

A) Mieux prendre en charge les enfants prématurés et soutenir leurs parentsen les positionnant en tant que partenaires des soins
1. Informer spécifiquement les parents et les professionnels
2. Favoriser le développement des enfants prématurés et soutenir la continuité des interactions précoces parents-enfant 
3. Positionner les parents au centre du dispositif, assurer une coordination, un suivi et une prise en charge adaptée

B) Favoriser le dépistage, l’accompagnement et l’inclusion des enfants montrant des anomalies de la trajectoire neuro-développementale durant leurs 1000 premiers jours 
1. Repérer précocement les signes de développement atypiques chez les très jeunes enfants
2. Accompagner par des interventions précoces, intensives et structurées afin de minimiser les troubles, de réduire les sur-handicaps et de favoriser le développement de l’enfant
3. Inclure : Favoriser l’inclusion des enfants ayant un trouble précoce de la trajectoire neuro-développementale

C) Mieux identifier et prendre en charge les dépressions périnatales et les troubles psychiques sévères des parents
1. Améliorer le diagnostic des dépressions périnatales 
2. Mettre l’accent sur un accompagnement spécifique centré sur les enjeux de la parentalité pour les parents souffrant de troubles psychiatriques
3. Renforcer l’organisation des soins permettant de prendre en charge les dépressions périnatales et les troubles psychiques plus sévères des jeunes parents 

D) Mieux repérer les situations de violences conjugales afin de mieux protéger puis prendre en charge les femmes et enfants victimes 

E) Apporter un soutien adapté aux parents en situation de handicap 

F) Situation des familles en grande précarité 

IV) Les congés de naissance et les structures d’accueil : donner le temps et les espaces adaptés aux familles et à leurs jeunes enfants

A) Donner le temps nécessaire aux parents en repensant les congés de naissance (congé maternité, congé paternité, congé parental) 
1. Le système de congés de naissance français doit être réformé 
2. L’importance pour les bébés et les parents de disposer de temps afin d’élaborer leurs manières d’être ensemble et de construire une relation sécurisante et soutenante
3. L’importance de la présence précoce suffisante du père ou du second parent auprès de l’enfant 

B) Construire des espaces plus propices au développement de l’enfant en repensant le système d’accueil
1. L’accueil des jeunes enfants en France aujourd’hui
2. La qualité des modes d’accueil : un enjeu majeur pour le développement socio-émotionnel, psychomoteur et cognitif de l’enfant ainsi que la lutte contre les inégalités sociales
3. Les éléments à favoriser pour renforcer la qualité : l’encadrement pédagogique, la pratique de la référence, la formation des professionnels

V) Traduire cette ambition inédite dans la recherche, l’évaluation des pratiques et la formation des professionnels

A) Améliorer la connaissance sur les 1000 premiers jours de l’enfant : investir sur la recherche fondamentale et appliquée

B) Évaluer les pratiques afin d’identifier les voies et les moyens d’amélioration des  interventions 

C) Former les professionnels sur les éléments clés des 1000 premiers jours de l’enfant 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 130 pages

Édité par : Ministère des solidarités et de la santé

Revenir à la navigation