Mission référent festivals : quelques enseignements sur la situation des festivals - Édition octobre 2020 (États généraux des festivals)

Date de remise :

Auteur(s) : Serge Kancel

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale des Affaires culturelles

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Du Festival d'Avignon aux Francofolies de la Rochelle, la grande majorité des festivals de France ont dû être annulés en raison de la pandémie de la Covid-19, entraînant des pertes économiques importantes. Pour réinterroger la manière dont l'État accompagne ces manifestations, les premiers Etats généraux des festivals se sont tenus à Avignon les 2 et 3 octobre 2020. En tant que contribution aux réflexions en cours, ce rapport de l'IGAC apporte des éléments d'analyse sur l'économie des festivals et sur ses principaux facteurs de fragilité : phénomènes de disparitions et de concentrations, évolutions des fréquentations, alourdissement des coûts de sureté/sécurité... Il fournit ensuite des éléments d'observation des festivals dans la diversité de leurs modèles et des territoires qu'ils irriguent, ainsi que du soutien qu'apporte l'Etat et ses établissements publics à plusieurs centaines d'entre eux.

Revenir à la navigation

Sommaire

LETTRE DE MISSION
SYNTHESE
LISTE DES RECOMMANDATIONS
INTRODUCTION 

I - UNE CONTRIBUTION A L’EXPERTISE ECONOMIQUE DU MINISTERE SUR LE PHENOMENE FESTIVALIER ET SUR SES PRINCIPAUX FACTEURS DE FRAGILITE 

I.1. DES PHENOMENES DE DISPARITION QUI, SANS ETRE ALARMANTS A CE STADE, JUSTIFIENT UN DISPOSITIF DE VEILLE 
I.2. DES EVOLUTIONS DE FREQUENTATION QUI, SUR UN PANEL SUIVI DE FESTIVALS DES MUSIQUES ACTUELLES, SEMBLAIENT ETRE DE NOUVEAU ORIENTEES A LA HAUSSE EN 2019 APRES DEUX ANNEES DE TASSEMENT 
I.3. UN ALOURDISSEMENT DES COUTS DE SURETE/SECURITE QU’ACCOMPAGNENT DES INTERROGATIONS DE DOCTRINE QUANT A LA PRISE EN CHARGE DES SERVICES D’ORDRE MOBILISES 
I.4. DES PHENOMENES DE CONCENTRATION, NOTAMMENT DANS LES MUSIQUES ACTUELLES, QUI MODIFIENT LE PAYSAGE DES FESTIVALS MAIS QUI NE SEMBLENT PAS JUSTIFIER, EN L’ETAT, UNE REGULATION PUBLIQUE 

II - L’AMORCE D’UN OBSERVATOIRE DES FESTIVALS DANS LA DIVERSITE DE LEURS MODELES ET DES TERRITOIRES QU’ILS IRRIGUENT, ET DU SOUTIEN QUE LEUR APPORTE L’ETAT 

II.1. LA CONSTITUTION D’UNE BASE DE DONNEES OUVERTE AU GRAND PUBLIC 

II.2. LA MISE EN PLACE SUR CETTE BASE D’ELEMENTS D’ANALYSE ET DE SYNTHESE SUR LA DIVERSITE DE L’OFFRE FESTIVALIERE 
II.2.1. La prévalence des festivals de musiques actuelles parmi les manifestations qui animent les territoires 
II.2.2. Une vitalité de création de festivals qui ne faiblit pas depuis les années quatre-vingt, avec une évolution dans le temps des domaines culturels mis en avant 
II.2.3. Des régions plus festivalières que d’autres et des spécificités thématiques d’une région à l’autre 
II.2.4. Une concentration globale des festivals sur les mois de mai à octobre, mais avec d’importants contrastes de calendrier selon les domaines 
II.2.5. Des manifestations d’une durée plus ou moins longue selon les domaines 

II.3. UNE PHOTOGRAPHIE SUR L’ANNEE 2017 DU SOUTIEN APPORTES PAR LE MINISTERE DE LA CULTURE ET PAR SES ETABLISSEMENTS PUBLICS AUX MANIFESTATIONS CULTURELLES 
II.3.1. Avec plus de 500 manifestations culturelles soutenues en 2017 par les DRAC, la critique parfois faite à l’État d’un retrait en matière de festival, ne tient pas à l’analyse 
II.3.2. Avec quelque 236 subventions attribuées, les trois établissements publics s’inscrivent dans une logique d’amplification mutuelle avec les aides des DRAC 
II.3.3. Un degré d’accompagnement global des festivals par le ministère de la culture non négligeable et variable d’un domaine à l’autre 

ANNEXES 
Annexe 1 : évolution de la fréquentation d’un panel de festivals de musiques actuelles sur la période 2015-2019
Annexe 2 : domaines et sous-domaines culturels référencés par le panorama des festivals mis en ligne sur le site du ministère de la culture
Annexe 3 : carte nationale des manifestations culturelles répertoriées par le panorama mis en ligne sur le site du ministère de la culture
Annexe 4 : questionnaire adressé à chaque DRAC et DAC en mai 2018 (une fiche demandée par manifestation)
Annexe 5 : le phénomène de concentration dans le domaine des musiques actuelles

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 62 pages

Édité par : Ministère de la culture

Revenir à la navigation