Présentation

\Le présent rapport sur l'évaluation de l'enseignement dans l'académie de Grenoble s'inscrit dans le cadre du programme pluriannuel d'évaluation de l'enseignement en académie lancé en 1998-1999. La mission conjointe des deux inspections générales du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche s'est déroulée tout au long de l'année scolaire 2004-2005.

Revenir à la navigation

Sommaire

 Préambule

— 1ère partie — Présentation générale

1. Un contexte socio-économique très favorable
 1.1. La ville de Grenoble, capitale du Dauphiné et siège académique d'un territoire vaste et contrasté
 1.1.1. La ville de Grenoble, capitale du Dauphiné
 1.1.2. Un territoire vaste et contrasté
 1.2. Une région attractive, au dynamisme démographique affirmé
 1.2.1. Une région attractive, mais des situations locales parfois difficiles
 1.2.2. Un dynamisme démographique affirmé
 1.3. Une économie puissante et une situation de l’emploi favorable
 1.3.1. Une économie puissante
 1.3.2. Une situation de l’emploi favorable mais néanmoins fragile
 1.4. Une population de niveau social élevé, plus diplômée que la moyenne nationale

 2. Une académie vaste et variée, un environnement favorable, des moyens de fonctionnement ordinaires
 2.1. Une démographie scolaire dynamique
 2.2. L’attachement et l’engagement des collectivités territoriales pour l’École
 2.3. Un réseau d’enseignement dense entre ruralité et urbanisation
 2.3.1. Dans le premier degré : un maillage serré du territoire académique avec des écoles petites et moyennes
 2.3.2. Dans le second degré : un réseau dense d’établissements de taille moyenne
 2.4. Une offre de formation diversifiée, entre concurrence et complémentarité
 2.4.1. Le Plan Régional Des Formations (PRDF) en complète refondation
 2.4.2. L’apprentissage, une spécialité de Rhône-Alpes
 2.4.3. L’enseignement agricole
 2.5. Des moyens de fonctionnement ordinaires
 2.5.1. Les ressources humaines
 2.5.2. Des dotations pédagogiques ordinaires dans le premier et le second degrés

 3. Les très bons résultats scolaires de l’académie de Grenoble
 3.1. Le premier degré : une bonne réussite globale, mais des tableaux de bord incertains
 3.2. Les résultats scolaires au collège : une confirmation des tendances de l’école primaire
 3.3. Les résultats scolaires au lycée : l’académie de Grenoble dans le peloton de tête
 3.4. L’académie de Grenoble, l’académie la plus favorisée de France ?   

— 2ème partie — Les problématiques paradoxales de l’académie de Grenoble

1. Une académie aux bons résultats, mais un diagnostic à nuancer
 1.1. Une population favorisée, des taux de scolarisation en décalage
 1.1.1. Des taux de redoublement très contrastés au collège
 1.1.2. Des taux de redoublement également contrastés en classe de seconde générale et technologique
 1.1.3. Des taux d’orientation en seconde générale et technologique divers selon les départements et les établissements
 1.2. Pratiques singulières et difficultés spécifiques
 1.2.1. Un palier d’orientation occulte à la fin de la classe de 5ème ?
 1.2.2. Les élèves de 3ème sont-ils tous présentés au diplôme national du brevet ?
 1.2.3. La puissance de « l’or blanc » ou le revers de la médaille
 1.3. Les zones grises de l’académie de Grenoble
 1.3.1. L’éducation prioritaire, entre confusion et déshérence
 1.3.2. L’accompagnement des publics scolaires à besoins particuliers : la lente émergence d’une politique académique, un dynamisme à confirmer

 2. Grenoble, un territoire empreint de modernité, une académie traditionnellement innovante à la recherche d’un nouveau souffle
 2.1. Un passé d’innovation, la mise en place de l’informatique de gestion (CERIAG)
 2.2. Les applications pédagogiques des nouvelles technologies, les établissements expérimentaux
 2.3. La situation actuelle en matière d’expérimentation
 2.4. Des conditions favorables pour le développement des TICE dans l’académie : la formation des enseignants, l’engagement des collectivités territoriales
 2.5. Une académie à la recherche d’un second souffle

 3. Un climat serein dans les établissements, des réalités éducatives plus contrastées
 3.1. Quand la sérénité fait écran aux difficultés concentrées dans certains territoires
 3.2. La violence scolaire : un phénomène insuffisamment mesuré, une préventionà conforter
 3.3. Un pôle vie scolaire à la recherche de son unité
 3.4. La nécessaire relance de l’animation et du pilotage des personnels
 3.5. Une politique éducative à construire autour de priorités clairement identifiées

 3.5.1. La politique de santé en faveur des élèves
 3.5.2. Un dossier trop longtemps oublié : l’internat.

 4. Des ressources humaines de qualité mais un modèle de formation en quête d’une nouvelle dynamique
 4.1. La formation initiale des personnels enseignants
 4.1.1. La formation des professeurs des écoles : des disparités problématiques
 4.1.2. La formation des professeurs du second degré

 4.2. La formation continue des personnels, levier d’une politique de Gestion des Ressources Humaines dans l’académie ?
 4.2.1. La formation continue dans le premier degré : la fin d’une époque ?
 4.2.2. Une réorganisation provoquée de la formation continue dans le second degré
 4.2.3. La formation continue entre synergies et cloisonnements
 4.2.4. La formation initiale et continue à la croisée des chemins

— 3ème partie — Des priorités de gestion affirmées, mais un projet d’académie en attente

1. Les priorités affichées et les priorités perçues
 1.1. Un retour à l’équilibre des moyens budgétaires et des emplois
 1.2. Des priorités ministérielles déclinées au niveau académique et un projet de service rectoral
 1.3. Une culture hétérogène des tableaux de bord
 1.4. Une « démarche de pilotage pédagogique partagé » aux contours encore incertains

 2. Les modes de pilotage implicites de l’académie
 2.1. Le pilotage par le PTA
 2.2. Le pilotage par l’évaluation des personnels et/ou l’animation des équipes
 2.3. Le pilotage par le suivi des chantiers nationaux et académiques

 2.3.1. Mise en œuvre et suivi des réformes
 2.3.2. Bassins de formation et pilotage pédagogique
 2.4. Un pilotage explicite : la politique académique de l’orientation
 2.4.1. Une politique de l’orientation claire, marquée par la continuité et ouverte aux partenariats
 2.4.2. Une conduite ferme et centralisée des services de l’information et de l’orientation

 3. De la gestion des priorités au pilotage par le projet d’académie
 3.1. A la recherche de la synergie et du projet perdus
 3.2. Les zones de moindre réussite ou les angles morts de l’académie
 3.3. Des tableaux de bord à construire pour des indicateurs partagés
 3.4. Une animation pédagogique sans proximité, ni stratégie

 3.4.1. De l’utilité d’un encadrement pédagogique de proximité
 3.4.2. La difficile percée de la politique académique d’orientation au plus près des enseignants dans les établissements
 3.4.3. Les leviers du changement, proximité et stratégie pour l’orientation
 3.5. Le temps du projet dans l’académie de Grenoble ou le retour de l’ambition

Annexes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 118 pages

Collection :

Revenir à la navigation