Blockchain et identification numérique - Restitution des ateliers du groupe de travail "blockchain et identité" (BCID)

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Intérieur

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Chaque année, 210 000 Français sont victimes de fraude à l'usurpation l'identité. Confronté à cette explosion de la fraude, et au-delà de la mise en œuvre des moyens habituels de prévention et de répression, le ministère de l'Intérieur s'est associé à l'IRT Nanoelec (avec le CEA LETI) et à l'entreprise Thales pour apprécier les effets bénéfiques de la blockchain, qui pourrait être l'instrument de la réconciliation entre la sécurité (intégrité, authentification, confiance) et le respect de la vie privée. Celle-ci peut en effet contribuer à protéger l'identification numérique d'une personne ou d'une entreprise.
Ce Livre blanc « Blockchain et identification numérique » est le résultat de cette coopération inédite. Les deux concepts de blockchain et d'identité examinés tout au long du document sont complexes. L'expression même d' « identité numérique » est contestable, il serait plus précis d'utiliser l'expression « moyen d'identification électronique sécurisés ». A travers l'examen des menaces et des impératifs de sécurité publique induites par la numérisation de l'identité, le Livre blanc étudie l'opportunité offerte par cette technologie pour surmonter la contradiction entre la protection des libertés individuelles et les nécessités de l'ordre public. Le Livre blanc débute par un glossaire de la blockchain et de l'identification numérique. 

Revenir à la navigation

Sommaire

Co-auteurs et comité de pilotage
Remerciements aux participants au groupe de travail « blockchain et identité » (BCID)
Résumé
Executive summary
Avant-Propos
Le mot de l’IRT Nanoelec
Le mot de Thales DIS
Glossaire de la blockchain et de l’identité
Dictionnaire des acronymes

1. Introduction

2. Examen des liens entre blockchain et identité

2.1. Quand Alice et Bob communiquent sur une blockchain
2.2. Message ou Transaction entre Alice et Bob

3. Identité numérique et droits fondamentaux

3.1. L’émergence de la notion d’identité numérique
3.1.1. L’identité juridique
3.1.2. La numérisation de l’identité

3.2. Importance pratique de la notion d’identité « pivot »
3.2.1. Emergence de la notion de données « pivot »
3.2.2. Caractère sensible de certaines données « pivot »

3.3. Données nominatives et données personnelles

3.4. Menaces sur les droits de l’individu liées à la numérisation de l’identité
3.4.1. L’identification malveillante et « l’individualisation »
3.4.2. Risque de traitement des fichiers par algorithmes et profilage
3.4.3. De l’usurpation d’identité au risque de tromperie généralisée

3.5. Nouveaux besoins, nouveaux défis pour l’identité et les données personnelles
3.5.1. L’émergence de nouveaux droits numériques
3.5.2. Vers des orientations techniques

4. Que peut apporter la blockchain à la problématique de l’identité ?

4.1 Quelques cas d’utilisation

4.2. Analyse des cas d’usage

4.2.1 Vers un bon usage de la blockchain pour l’identification
4.2.2 Fonctions administratives en lien avec l’identité
4.2.2 La protection des données personnelles : l’authentification sans identification
4.2.3 Souplesse d’une architecture permettant un accès différencié et sélectif à l’information
4.2.4 Adaptation à un système complexe pour « encapacitation » de l’utilisateur

4.3. Quelle justification majeure pour employer ces technologies émergentes ?
4.3.1 Qu’apporte une blockchain en plus de l’existant ?
4.3.2 Quel intérêt pour une solution de Self-Sovereign Identity ?

5. La Self-Sovereign Identity

5.1. Présentation de la Self-Sovereign Identity
5.1.1. Les évolutions et les enjeux des systèmes
5.1.2 Le modèle Self-Sovereign Identity dans un contexte de souveraineté

5.2. Etat de l’art de solutions de Self-Sovereign Identity
5.2.1 Approche fonctionnelle
5.2.2 Etat de l’art
5.2.3. Architecture de solutions de Self-Sovereign Identity
5.2.4 La Self-Sovereign Identity opérée avec une blockchain

5.3. Mise en oeuvre avec des dispositifs mobiles

6. Comment la blockchain peut-elle s’intégrer dans l’écosystème national et européen actuel ?

6.1. La blockchain face au cadre régulateur RGPD

6.2. Comment le règlement eIDAS peut-il réguler la blockchain ?
6.2.1 Intérêt du règlement eIDAS
6.2.2. Identification électronique
6.2.3. Les services de confiance
6.2.4. Critères d'évaluation de la conformité au règlement eIDAS

6.3. Vers un partenariat européen pour la blockchain

6.4. Urbanisation de FranceConnect dans un contexte blockchain

7. Conclusion

Annexe A
Références

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 102 pages

Édité par : Ministère de l'intérieur

Revenir à la navigation