Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

L'allongement de la durée de la vie, phénomène dont il convient de se réjouir, suscite des débats importants en France, dont certains ne sont pas exempts d'inquiétude. Ils sont le reflet d'une conception - aussi tenace que dépassée - de la " vieillesse ". Se plaçant dans une tout autre approche, l'avis du Conseil économique et social souligne la richesse du rôle des personnes retraitées et âgées dans la société. Il propose des mesures pour reconnaître et promouvoir ce rôle, pour transformer l'allongement de la durée de la vie en atout pour notre économie et pour assurer une meilleure représentation de ces personnes dans le débat collectif. "Source : Conseil économique et social."

Revenir à la navigation

Sommaire

AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 23 mai 2001

INTRODUCTION

I - LE « VIEILLISSEMENT » : UNE RÉALITÉ COMPLEXE, SUSCITANT UNE INQUIÉTUDE POUR PARTIE IRRATIONNELLE

A - UN VIEILLISSEMENT QUI VA S’ACCÉLÉRER
1. Un phénomène déjà engagé depuis plusieurs décennies
2. Des disparités géographiques importantes
3. Un vieillissement qui va s’accélérer au cours des prochaines décennies
 
B - UNE POPULATION DES PLUS DE 60 ANS AUX CARACTÉRISTIQUES RENOUVELÉES
1. Des situations et des évolutions différenciées selon le sexe et l’âge
2. Des disparités considérables entre catégories socioprofessionnelles
3. Des effets de génération qui accentuent ces différences
 
C - LA PERTE DE SIGNIFICATION DE L’IDENTIFIANT « ÂGE »

1. La place dans l’ordre familial, dimension subjective et symbolique
2. Un âge biologique qui repousse les limites de la vieillesse
3. Bouleversement des temps de la vie et confusions terminologiques
 
D - UNE IMAGE DÉVALORISÉE DU VIEILLISSEMENT
1. Une vision expliquée par l’histoire
2. La prédominance d’une lecture de l’âge par son coût supposé
3. Les facteurs convergents d’une dévalorisation de la vieillesse
4. Les deux faces du refus de la vieillesse : le jeunisme et le rejet

II - RECONNAÎTRE ET PROMOUVOIR LA PLACE DES PERSONNES ÂGÉES DANS LA SOCIÉTÉ

A - CINQ POSTULATS
1. Reconnaître un rôle et une place déjà affirmés
2. Retrouver un équilibre entre droits réaffirmés et participationà l’action collective
3. Respecter le libre choix de la personne retraitée
4. Mieux assurer la mise en cohérence des temps de la vie
5. Mettre en œuvre une réelle prise en charge de la perte d’autonomie
 
B - RECONNAÎTRE LA DIVERSITÉ DES RÔLES DES PERSONNES ÂGÉES AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ

1. Les gestes de la vie individuelle sont un acte social
2. Un rôle micro-social essentiel pour les familles
3. Un rôle macro-social au sein de la collectivité
4. Mieux faire connaître ces rôles
 
C - RECONNAÎTRE ET FAVORISER LES ACTIVITÉS D’UTILITÉ SOCIALE DES PERSONNES ÂGÉES
1. Reconnaître le rôle des « aidants naturels » au sein de leur famille
2. Informer les personnes âgées sur leurs possibilités d’action
3. Ouvrir aux personnes retraitées le droit à l’éducation tout au long de la vie
4. Supprimer les formes de ségrégation par l’âge au sein des institutions
5. Valoriser l’action syndicale et associative
6. Développer la place du parrainage

III - L’IMPACT DE L’ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE LA VIE SUR L’ÉCONOMIE

A - STRUCTURE PAR ÂGE DE LA POPULATION ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE
 

B - POPULATION ACTIVE ET EMPLOI
1. Des effets contrastés sur le chômage
2. Des secteurs dans lesquels l’emploi se développe
3. Le déroulement des carrières
 
C - CONSOMMATION, ÉPARGNE ET PATRIMOINE
1. Le pouvoir d’achat des retraités est marqué par de réelles disparités
2. Les mutations de la consommation
3. Une épargne et un patrimoine davantage modifiés dans leur composition que dans leur volume
 
D - LES BESOINS EN MATIÈRE D’URBANISME, DE LOGEMENT, D’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
1. Urbanisme et logement : des services et des équipements spécifiques
2. Aménagement du territoire : l’attrait du Sud

IV - ASSURER UNE MEILLEURE REPRÉSENTATION DES PERSONNES ÂGÉES

A - ASSOCIER ÉTROITEMENT LES INTÉRESSÉS À LA MISE EN OEUVRE DES POLITIQUES DE LA VIEILLESSE
1. Mieux associer les organisations représentatives aux débats nationaux et internationaux qui concernent les personnes âgées
2. Favoriser l’émergence d’une réelle participation des personnesâgées au niveau local
 
B - LA PARTICIPATION DES PERSONNES ÂGÉES AU DÉBAT COLLECTIF DOIT SE RENFORCER, DANS LE CADRE DU DROIT COMMUN
1. La personne âgée est un citoyen à part entière
2. Les risques que comporterait une représentation spécifique des personnes âgées dans le débat collectif
3. Permettre l’expression des personnes âgées dans les structures d’expression de droit commun
 

CONCLUSION
 
ANNEXE A L’AVIS
 
SCRUTIN
 
DÉCLARATIONS DES GROUPES
 
DOCUMENTS ANNEXES

Annexe 1 : Population de la France
Annexe 2 : Une tendance à l’accroissement de la proportion des plus de 60 ans
Annexe 3 : Contribution de trois grands groupes d’âge aux variations de l’espérance de vie à la naissance (en années)
Annexe 4 : Espérance de vie à 60 ans pour les femmes et les hommes par catégorie sociale (1982-1996)
Annexe 5 : Liste des personnes auditionnées par la section des affaires sociales ou rencontrées par le rapporteur

LISTE DES RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
TABLE DES SIGLES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 101 pages

Édité par : Journaux officiels

Collection : Journal officiel de la République française, avis et rapports du Conseil économique et social

Revenir à la navigation