Faire de l'égalité filles-garçons une nouvelle étape dans la mise en œuvre du lycée du XXIe siècle

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La loi Haby de 1975 a instauré la mixité à l'école. Mais l’institution scolaire n’a que peu réfléchi à son impact, considérant que le système éducatif valait pour tous. La mixité n’a pas réussi à créer une vraie égalité entre les filles et les garçons, y compris en son sein. Contrairement aux inégalités sociales qui ont toujours fait l’objet d’une attention constante, de politiques clairement affichées, et de construction d’outils pour en réduire les effets, l’institution scolaire n’a pas construit d’outils pour réduire les inégalités de genre.
Les propositions présentées dans ce rapport ont l’ambition de contribuer à la mise en place d’une politique innovante et effective, en se centrant sur des actions dans la classe et hors de la classe et en considérant l’acquisition de gestes professionnels par les enseignants et les cadres comme déterminante pour une éducation à l’égalité filles-garçons.
 

Revenir à la navigation

Sommaire

Préambule
Principaux constats

1. Un cadre réglementaire engageant et induisant de nombreuses initiatives

1.1 Un cadre réglementaire précis
1.2 De nombreux documents de référence à disposition
1.3 La question de l’égalité filles-garçons intégrée dans tous les programmes d’enseignement
1.4 Des projets éducatifs foisonnants

2. Et pourtant des constats contrastés et paradoxaux en matière d’égalité filles-garçons

2.1 Une réforme du LEGT qui rend plus visibles les choix « genrés » sans toutefois aggraver les inégalités constatées

2.2 Une situation contrastée en post-bac dans le prolongement du lycée

2.3 Une problématique ancienne au sein du système éducatif

2.4 Un sujet de politique nationale

2.5 Une préoccupation internationale majeure avec des constats convergents mais aussi quelques variations selon les pays

3. Une enquête qualitative sur les processus de choix des lycéennes et lycéens : une première dans le système français avec des constats significatifs sur la stéréotypie de genre

Plan d’action : propositions
3.1 Cinq parti-pris
Contribuer aux valeurs de la République au XXIe siècle
Définir des objectifs clairs et cohérents
Agir de manière systémique, du ministère jusque dans la classe
Innover avec des actions ambitieuses et pragmatiques
Former et sensibiliser chacun des acteurs

3.2 Cinq leviers d’action
Un pilotage volontariste des politiques d’égalité filles-garçons en cohérence avec la politique interministérielle d’égalité femmes-hommes du niveau national au niveau de l’établissement
Une communication claire en direction des jeunes visant la mixité des parcours, des formations et des métiers
Une orientation proactive du lycée à l’enseignement supérieur avec des mesures incitatives et pragmatiques
Une pédagogie inclusive pour les filles et les garçons dans les programmes et dans la classe
Une formation initiale et continue des enseignants et des cadres afin de mieux prendre conscience de l’impact des gestes professionnels sur les stéréotypes de genre et les parcours de formation des élèves

3.3 Tableau de mise en oeuvre des propositions


Pour conclure
Remerciements
Annexes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 84 pages

Édité par : Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Collection :

Revenir à la navigation