Cycle annuel des auditeurs - Rapport d’étonnement 2019-2020 - Première session

Auteur(s) moral(aux) : Institut des hautes Etudes de l’Education et de la Formation

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Cette première session nationale s’est tenue de septembre 2019 à juillet 2020. Elle a permis de découvrir ou redécouvrir le système éducatif français, en échangeant avec des experts reconnus, en visitant des établissements, en entrant dans les salles de classe et en s’adressant non seulement aux enseignants mais aussi aux élèves. Il s’agit pour les auditeurs d’être des observateurs engagés et « amis critiques » du système éducatif français.
Le présent rapport d’étonnement est le premier du genre. Il répond à une double exigence de conviction et de discernement, en mettant en exergue les constats, les questionnements et les propositions émises par le collectif sur les différentes thématiques observées et analysées tout au long du cycle :

  • conviction d’abord qu’il est utile et nécessaire de contribuer avec un regard extérieur et nouveau à la réflexion sur une institution qui regroupe à elle seule près de la moitié de la fonction publique d’État et assure une mission qui n’est pas une priorité parmi d’autres mais la première priorité nationale ;
  • discernement ensuite car le système éducatif en France est confronté à des difficultés depuis plusieurs années, soulignées par certaines enquêtes internationales. Pour autant, il est également loin des caricatures dont il fait parfois l’objet.
Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS

LE FIL ROUGE DE NOS ÉTONNEMENTS

Il n'y a pas une, mais des écoles
Un système éducatif reflet de multiples tensions
La construction de notre réflexion


1 - CE QUI A CONFORTÉ NOS REPRÉSENTATIONS

La demande sociale oblige à adapter l'offre d'éducation
Le mouvement de réforme tente d'y répondre sans être lisible par tous
Le métier d'enseignant s'est profondément transformé
L'organisation peine à moderniser son fonctionnement


2 - NOS BONNES SURPRISES

L'inclusion progresse dans le système éducatif français
Le système s’engage dans la voie de l’adaptation
Un exemple d’expérience réussie qui a retenu toute notre attention

La spécificité de chaque territoire mieux prise en compte

Les acteurs sur le "terrain" font preuve d'implication
Les personnels responsables d’une mission en sont pleinement investis
Les enseignants, encore plus efficaces à plusieurs
De belles réalisations

Les élèves davantage acteurs dans les apprentissages
Les méthodes pédagogiques se diversifient, l’élève est plus actif
Le chef-d’oeuvre dans la voie professionnelle
La maturité de certains élèves et leur maîtrise des enjeux


3 - NOS ÉTONNEMENTS CRITIQUES

La réduction des inégalités sociales : ambition difficile à atteindre pour le système éducatif
Pourquoi n’avons-nous pas eu le sentiment d’être au coeur d’une mobilisation générale sur l’accès à la lecture autour de chaque élève ?
La culture d’ouverture, de partenariat, de coopération peine à s’installer

Un pilotage qui n'est pas suffisamment adapté aux réalités de terrain
La réforme du lycée : une grande ambition peut-être mal comprise par ses « ambassadeurs » ?
Le pilotage opérationnel de l’inclusion : sous-dimensionné par rapport à ses missions
Des partenariats nécessaires pour piloter les mutations de la formation professionnelle
L’encadrement intermédiaire réinterrogé
Le management de projet manque trop souvent d’un volet « évaluation »

La formation des enseignants insuffisamment professionnalisante
En formation initiale
En formation continue (parfois)
Reconnaître et valoriser davantage les professeurs des écoles
La primauté de la pédagogie dans le recrutement des chefs d’établissement

Les ressources et dispositifs pédagogiques : pas toujours au service des apprentissages des élèves
Désarroi devant le traitement de la question des manuels scolaires, en particulier ceux pour l’apprentissage de la lecture
Le numérique : un atout pour la réussite des élèves ?
L’éducation prioritaire


4 - NOS PROPOSITIONS

Redonner la priorité au sens
Clarifier les orientations nationales
Renforcer le rôle de la prospective et des fonctions d’avenir
Consolider la place et le sens des évaluations nationales

Ouvrir davantage l'Éducation nationale aux acteurs extérieurs
Mieux intégrer la répartition des compétences entre ministère et collectivités
Poursuivre l’ouverture du système éducatif sur le monde économique
Repenser l’ouverture aux parents dans des tiers lieux

Valoriser le potentiel des ressources humaines disponibles : modernisation, formation, pilotage
Agir sur l’attractivité et le sens du métier d’enseignant
Poursuivre la dynamique d’une gestion de proximité des ressources humaines
Professionnaliser l’offre de formation à la hauteur des enjeux
Approfondir l’évolution des emplois et des compétences

Continuer à faire évoluer pédagogie et pratiques éducatives au service des élèves
Clarifier et simplifier les différences entre approche disciplinaire et approche « socle »
Confirmer la place des savoir-être dans les enseignements et les apprentissages
Renforcer le pilotage pédagogique de proximité
Valoriser le travail collaboratif et en équipe des enseignants
Diffuser les innovations

CONCLUSION
REMERCIEMENTS
ANNEXE

Programme de la première session du cycle des auditeurs

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 60 pages

Édité par : Institut des hautes études de l’éducation et de la formation

Collection :

Revenir à la navigation