Rapport sur les causes d'infertilité - Vers une stratégie nationale de lutte contre l'infertilité

Auteur(s) moral(aux) : Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

L’infertilité demeure un sujet peu débattu, mal connu, trop souvent ignoré. Un sujet qui met mal à l’aise les familles, mais aussi les décideurs publics. Trop intime, trop douloureuse, trop méconnue, la question de l’infertilité n’a jusqu’à aujourd’hui jamais fait l’objet d’une approche systématique de politique publique. Elle est trop souvent reléguée au second plan alors qu’elle touche directement 3,3 millions de Français - un chiffre qui va croissant.

Dans un contexte où la fréquence de l’infertilité masculine et féminine n’a cessé d’augmenter de façon particulièrement inquiétante, notamment au cours des vingt dernières années, la mission appelle à la réalisation d’une stratégie nationale de prévention et de recherche sur l’infertilité. 

Conformément à la lettre de mission, la mission s’est concentrée sur les causes de l’infertilité. Celles-ci doivent en effet être parfaitement identifiées et comprises, dans leur pluralité, pour pouvoir être efficacement combattues.

Revenir à la navigation

Sommaire

PREAMBULE
SYNTHESE
RECOMMANDATIONS DE LA MISSION
INTRODUCTION : LA PREVENTION DE L’INFERTILITE : UN DEFI MAJEUR POUR LES PROCHAINES ANNEES

1 - ETAT DES LIEUX : DES CAUSES MAL IDENTIFIEES, AU CARREFOUR DES QUESTIONS DE SANTE, DE SOCIETE ET D’ENVIRONNEMENT

1.1 L’INFERTILITE : UN ENJEU MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE
1.1.1 3,3 millions d’hommes et de femmes, soit un couple sur quatre ayant déjà eu un projet parental, touchés par l’infertilité en France
1.1.2 En petite section de maternelle, 1 enfant conçu par assistance médicale à la procréation (AMP) dans chaque classe (en moyenne)

1.2 LE DECLIN NATUREL DE LA FERTILITE AVEC L’AGE CONSTITUE LE PREMIER FACTEUR D’INFERTILITE
1.2.1 En 2020, un quart des enfants nés en France ont une mère de 35 ans et plus et un père de 38 ans et plus
1.2.2 Un risque d’infertilité multiplié par deux entre 30 et 40 ans
1.2.3 Une augmentation sensible du recours au traitement pour infertilité pour les femmes de plus de 34 ans
1.2.4 Malgré les traitements, un risque de rester sans enfant multiplié par deux à 35 ans et par six à 40 ans

1.3 DES FACTEURS SOCIETAUX EXPLIQUENT LE RECUL DE L’AGE DE LA PREMIERE MATERNITE

1.4 L’IMPACT DES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX SUR LA FERTILITE : UNE THEMATIQUE MAJEURE, PEU CONNUE DU PUBLIC ET DES PROFESSIONNELS DE SANTE
1.4.1 Les perturbateurs endocriniens impliqués dans l’altération de la fertilité
1.4.2 Une réglementation en cours de renforcement
1.4.3 La pollution atmosphérique affecte la fertilité
1.4.4 Les métaux lourds, solvants, polluants organiques persistants (POPs) et pesticides
1.4.5 Au cours de la vie, des « fenêtres d’exposition » aux substances reprotoxiques méconnues ou sous-évaluées

1.5 L’IMPACT DU MODE DE VIE ET DES COMPORTEMENTS SUR L’INFERTILITE
1.5.1 L’impact de la consommation de tabac, d’alcool et de cannabis sur l’infertilité
1.5.2 L’obésité (mais également la maigreur) et les désordres métaboliques
1.5.3 Les autres troubles de l’alimentation
1.5.4 L’exposition à une forte chaleur peut impacter la fertilité masculine

1.6 DES CAUSES MEDICALES DE L’INFERTILITE, SOUVENT MAL IDENTIFIEES PAR LES PERSONNES QUI EN SOUFFRENT ET PAR LES PROFESSIONNELS DE SANTE
1.6.1 Les infertilités médicales chez la femme
1.6.2 Les infertilités médicales masculines
1.6.3 Les infertilités liées aux traitements médicaux
1.6.4 Les infertilités liées aux troubles sexuels
1.6.5 Les infertilités sans cause évidente (inexpliquée ou idiopathique)

2 - LES AXES D’AMELIORATION

2.1 AXE 1 : DELIVRER AU PUBLIC UN ENSEIGNEMENT ET UNE INFORMATION COLLECTIVE SUR L’INFERTILITE ET SES FACTEURS D’ALTERATION
2.1.1 Informer suffisamment tôt, à un âge où l’individu assimile l’information sur la physiologie de la reproduction comme neutre
2.1.2 Etre attentif à ce que l’information délivrée ne soit pas perçue comme une injonction pro-nataliste
2.1.3 Cibler aussi les hommes, insuffisamment informés de leur propre fertilité et de celle de leurs compagnes
2.1.4 Pour les adolescents (12-17 ans), renforcer l’enseignement de la santé reproductive par l’éducation nationale et mobiliser les réseaux sociaux
2.1.5 Informer collectivement les jeunes adultes (18-25 ans)
2.1.6 Quels contenus délivrer aux adolescents et jeunes adultes ?
2.1.7 Pour tous : une campagne de communication grand public, un site internet dédié et un numéro vert
2.1.8 Repenser la communication sur l’AMP et informer le public des limites de son efficacité
2.1.9 Récapitulatif des recommandations

2.2 AXE 2 : DELIVRER UNE INFORMATION INDIVIDUELLE AUX CATEGORIES DE PUBLICS CONCERNES
2.2.1 Pour les adolescents (13-17 ans) : une consultation longue « santé reproductive »
2.2.2 Pour les adultes en âge de procréer : une consultation « fertilité » accessible à tous
2.2.3 Pour les couples ou les femmes seules non mariées ayant un projet parental, mettre en place une consultation pré-conceptionnelle, centrée sur l’analyse de leur environnement et de leur mode de vie
2.2.4 Une information spécifique délivrée à l’âge de 29 ans par l’Assurance maladie
2.2.5 Mieux informer les patient(e)s atteint(e)s d’un cancer ou d’autres maladies pouvant entraîner une infertilité de la possibilité de préserver leurs gamètes
2.2.6 Récapitulatif des recommandations

2.3 AXE 3 : RENFORCER LA FORMATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE
2.3.1 L’andrologie, une sur-spécialité très peu connue du grand public et des professionnels de santé
2.3.2 Des professionnels de santé insuffisamment formés sur les causes et la prévention de l’infertilité
2.3.3 Renforcer la formation initiale des professionnels de santé
2.3.4 Renforcer la formation continue des professionnels de santé
2.3.5 L’impact de l’environnement et du mode de vie sur la fertilité : des thématiques majeures, à intégrer dans la formation initiale et continue des professionnels de santé
2.3.6 Récapitulatif des recommandations

2.4 AXE 4 : MIEUX IDENTIFIER ET DIAGNOSTIQUER LES CAUSES D’INFERTILITE
2.4.1 Vers une meilleure disponibilité et efficacité des diagnostics génétiques pour améliorer la prise en charge des couples infertiles
2.4.2 Développer des technologies innovantes pour mieux diagnostiquer et prendre en charge les infertilités inexpliquées
2.4.3 Mieux repérer les facteurs d’infertilité chez les hommes
2.4.4 Récapitulatif des recommandations

2.5 AXE 5 : METTRE EN PLACE UNE STRATEGIE NATIONALE DE RECHERCHE GLOBALE ET COORDONNEE SUR LA REPRODUCTION HUMAINE ET L’INFERTILITE
2.5.1 L’infertilité ne figure pas parmi les priorités de recherche fixées par le gouvernement
2.5.2 En recherche clinique, l’infertilité ne figure pas parmi les thématiques prioritaires du programme national des PHRC
2.5.3 En conséquence, une recherche fragmentée, majoritairement appréhendée par le prisme d’autres thématiques et sous-financée
2.5.4 Les nouveaux Programmes et équipements prioritaires de recherche (PEPR) constituent un outil adapté aux enjeux et besoins de financement de la fertilité et de la santé reproductive du couple
2.5.5 Les thèmes de recherche à privilégier
2.5.5.4 Développer une recherche clinique et préclinique sur la prise en charge des couples infertiles
2.5.6 Améliorer les connaissances scientifiques sur la physiopathalogie de l’infertilité, la qualité embryonnaire et la qualité des gamètes, les échecs d’implantation et la réceptivité endométriale
2.5.7 Financer des outils et infrastructures pour soutenir la recherche sur l’infertilité
2.5.8 Récapitulatif des recommandations

2.6 AXE 6 : UN « INSTITUT NATIONAL DE LA FERTILITE », INCARNANT LA DISCIPLINE, GARANT DE LA COORDINATION DES ACTEURS DE LA PREVENTION ET DE LA PRISE EN CHARGE DE L’INFERTILITE
2.6.1 Un déficit de coordination dans la politique de prévention et de prise en charge de l’infertilité
2.6.2 La création d’un Institut national de la fertilité (INF) permettrait d’incarner la thématique de l’infertilité, et d’impulser, d’animer et de coordonner une stratégie nationale de prévention de l’infertilité
2.6.3 Instaurer un comité de suivi de la stratégie nationale de de lutte contre l’infertilité
2.6.4 Récapitulatif des recommandations


REFERENCES
ANNEXE 1 : DEFINITIONS
ANNEXE 2 : L’INFERTILITE : UNE THEMATIQUE A RENFORCER DANS LES PLANS NATIONAUX DE SANTE PUBLIQUE

1 LA THEMATIQUE « SANTE REPRODUCTIVE » FIGURE DANS LA STRATEGIE NATIONALE DE SANTE SEXUELLE, MAIS GAGNERAIT A ETRE RENFORCE
1.1 LA FEUILLE DE ROUTE SANTE SEXUELLE 2018-2020
1.2 LA FEUILLE DE ROUTE SANTE SEXUELLE 2021-2024
2 LE PLAN NATIONAL SANTE-ENVIRONNEMENT (PNSE4) ET SA FEUILLE DE ROUTE PERTURBATEURS ENDOCRINIENS
2.1 LE PNSE4
2.2 LA DEUXIEME STRATEGIE NATIONALE SUR LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS
3 LES RECOMMANDATIONS DE L’INCA CONCERNANT L’INFORMATION DES PATIENTS ATTEINTS DE CANCER ET LA PRESERVATION DE LEUR FERTILITE
4 LE PLAN FRANCE MEDECINE GENOMIQUE
ANNEXE 3 : THEMATIQUES DE RECHERCHE A SOUTENIR
1 THEMES DE RECHERCHE PRIORITAIRES IDENTIFIES AU SEIN DU GROUPE DE TRAVAIL « GENETIQUE ET EPIGENETIQUE »
2 THEMES DE RECHERCHE PRIORITAIRE IDENTIFIES AU SEIN DU GROUPE DE TRAVAIL « ENVIRONNEMENT ET MODES DE VIE »
3 THEMES DE RECHERCHE PRIORITAIRE IDENTIFIES AU SEIN DU GROUPE DE TRAVAIL « PREVENTION, EPIDEMIOLOGIE ET SANTE REPRODUCTIVE »
4 THEMES DE RECHERCHE PRIORITAIRE IDENTIFIES AU SEIN DU GROUPE DE TRAVAIL « RESTAURATION DE LA FERTILITE »
ANNEXE 4 : METHODOLOGIE DE CONDUITE DES TRAVAUX
1 LA CONSTITUTION PAR LES DEUX PILOTES D’UN COMITE DE PILOTAGE DE 23 MEMBRES
2 L’AUDITION DE 130 EXPERTS ET EXPERTES NATIONAUX ET INTERNATIONAUX
ANNEXE 5 : INDICATEURS PROPOSES POUR LE SUIVI DE LA STRATEGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L’INFERTILITE
ANNEXE 6 : POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES CAUSES MEDICALES DE L’INFERTILITE
1 LES INFECTIONS GENITALES
2 LES INFERTILITES IATROGENES POST CHIRURGIE
3 L’ENDOMETRIOSE
4 LE SYNDROME DES OVAIRES POLYKYSTIQUES
5 L’INSUFFISANCE OVARIENNE PREMATUREE ET LA BAISSE DE LA RESERVE OVARIENNE
6 L’INFERTILITE MASCULINE
6.1 L’INFERTILITE MASCULINE D’ORIGINE ENDOCRINIENNE OU HYPOGONADISME HYPO GONADOTROPE (HGHG) CENTRAL
6.2 L’INFERTILITE MASCULINE D’ORIGINE TESTICULAIRE
7 LES TRAITEMENTS MEDICAUX PERTURBANT LA GAMETOGENESE
7.1 LE TRAITEMENT DU CANCER PAR CHIMIOTHERAPIE ET RADIOTHERAPIE
7.2 LES AUTRES TRAITEMENTS POUVANT ALTERER LA FERTILITE
ANNEXE 7 : LETTRE DE MISSION
ANNEXE 8 : LISTE DES PERSONNES AUDITIONNEES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 137 pages

Édité par : Ministère des solidarités et de la santé

Collection :

Revenir à la navigation