Ouverture sociale des grandes écoles - Livre blanc des pratiques - Premiers résultats et perspectives

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Comment promouvoir l'ouverture sociale et l'égalité des chances dans l'accès aux études supérieures, plus particulièrement les Grandes écoles ? Pierre Tapie, Président de la Conférence des Grandes écoles (CGE), a été chargé, par la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, de réaliser un rapport sur le sujet. Il se base sur les actions engagées par la CGE, association fondée en 1973 et regroupant 220 grandes écoles françaises, 13 universités étrangères, ainsi que des entreprises et différents organismes. On trouvera en annexes de nombreux exemples de dispositifs existants.

Revenir à la navigation

Sommaire

1. LA CGE ET LA QUESTION DE L'OUVERTURE SOCIALE

1.1 Présentation générale de la CGE
1.2 Caractéristiques des grandes écoles à l’aune des enjeux d’ouverture sociale
1.3 Historique de l’ouverture sociale à la CGE

2. LA DIVERSITE SOCIALE DES GRANDES ECOLES : DEFIS ET ENJEUX

2.1 Qu’attend-on de l’ouverture sociale des grandes écoles ?
Qu’entend-on par égalité des chances d’accès aux formations d’excellence ?
 • 2.1.1. Les objectifs politiques : Que veut-on ?
 • 2.1.2. Les publics ciblés : À qui s’adresse l’ouverture sociale ?
2.2 Pourquoi n’y a-t-il pas davantage d’étudiants boursiers dans les grandes écoles ?
 • 2.2.1 Un nombre de candidats limité
 • 2.2.2 Le débat autour des concours
 • 2.2.3 La réussite des études
2.3 Quels indicateurs pour mesurer au mieux la diversité sociale ?

3. LES ACTIONS MENEES PAR LES ECOLES DE LA CGE : UN ETAT DES LIEUX ENCOURAGEANT

3.1 Une forte mobilisation des grandes écoles
 • 3.1.1 Les écoles mobilisent des moyens importants
 • 3.1.2 Les écoles agissent simultanément sur plusieurs leviers

3.2 Des actions en amont pour augmenter le vivier de candidats boursiers
 • 3.2.1 les Cordées de la réussite dans les grandes écoles
   Des actions vers les lycéens 34
   Des actions vers les étudiants du premier cycle du supérieur
   Des actions vers les collégiens

 • 3.2.2 Les grandes écoles participent aussi à des partenariats nationaux et régionaux

3.3 Des évolutions dans les modalités de recrutement
 • 3.3.1 Actions de communication pour faire connaître la diversité des modes d’accès
 • 3.3.2 Actions pour améliorer le taux de réussite aux concours d’admission
   Les concours post CPGE
   Les concours par voies parallèles
   Le financement des concours

 • 3.3.3 Mise en place de nouvelles filières et de nouveau modes de recrutement

3.4 Modalités d’accompagnement pour favoriser la réussite des étudiants boursiers

3.5 Le développement des aides au financement des études

3.6 Des activités de recherche

4. RESULTATS A COURT ET MOYEN TERMES DES ACTIONS ENGAGEES

4.1 Des premiers résultats encourageants
 • 4.1.1 La diversité sociale des grandes écoles en progression
 • 4.1.2 Des changements significatifs dans l’enseignement secondaire
   Un décloisonnement du système éducatif bénéfique
   Une prise en compte de la nécessité de revoir l’aide à l’orientation
   Une revalorisation de la notion d’excellence dans des lycées « difficiles »
   La conscience de la nécessité de personnaliser l’accompagnement des lycéens

4.2 De nouvelles progressions attendues à court et moyen terme
 • 4.2.1 Par les actions des CPGE et des grandes écoles elles-mêmes
 • 4.2.2 Par les évolutions du système éducatif

4.3 D’autres pistes pour aller plus loin...
 • 4.3.1 Des innovations pédagogiques à explorer
   En amont pour éviter de générer des écarts
   Sur la diversification des modalités de recrutement
   Sur l’accompagnement pendant les études

 • 4.3.2 Des « fausses bonnes idées »
   Les points de bonus aux boursiers dans les concours
   L’augmentation du nombre d’étudiants dans les grandes écoles
   Les « percentage plans »
   Les voies aménagées sur critères sociaux

 • 4.3.3 Des points de vigilance
   Ne pas générer des « vaincus de l’égalité des chances »
   Évaluer les actions entreprises et les résultats atteints, pour s’inspirer des meilleures pratiques et résultats
   Ne pas dresser les universités contre les grandes écoles
   Ne pas alléger l’effort en matières scientifiques au lycée

5. PRINCIPALES PRECONISATIONS DE LA CGE

CONCLUSION

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 80 pages

Revenir à la navigation