Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Les 54 bibliothèques municipales et intercommunales classées (Bibliothèque nationale de France, bibliothèques des collectivités territoriales, bibliothèques universitaires et des grands établissements scientifiques et littéraires) conservent une part importante et prestigieuse du patrimoine écrit et graphique français, dont des fonds anciens déposés par l’État. Ces collections représentent 7,7 millions de documents, soit plus du quart du patrimoine des 516 bibliothèques territoriales françaises en région estimé à 30 millions de documents sur un ensemble de 70 millions (BNF : 30 millions, bibliothèques de l’enseignement supérieur et grands établissements : 10 millions).

L’attention accrue portée aux valeurs patrimoniales dans la société contemporaine, l’augmentation des risques de toute nature et la fragilité des collections des "cathédrales de papier" font de la protection du patrimoine l’un des défis à relever.

En dépit d’indéniables avancées, l’élaboration de plans d’urgence ou de sauvegarde véritablement opérationnels reste en deçà des attentes et semble se heurter à une diversité de facteurs internes ou externes. Ainsi, 78% des bibliothèques classées ne sont pas encore dotées d’un plan d’urgence.

Revenir à la navigation

Sommaire

Introduction

1. Le patrimoine des bibliothèques : fonds d’État, dispersion géographique, importance de la masse documentaire, nature des collections, méconnaissance des acteurs publics

1.1. 70 millions de documents et un patrimoine dispersé
1.2. Diversité et fragilité des collections patrimoniales
1.3. Une méconnaissance de l’importance du patrimoine écrit et graphique des bibliothèques de la part des acteurs publics
1.4. Des trésors à haute valeur patrimoniale et pécuniaire
1.5. Une masse de documents de moindre valeur financière, dont la valeur patrimoniale tient à leur contenu ou à leur rassemblement en collection

2. La notion d’urgence : ne pas attendre pour agir

2.1. La fragilité des « cathédrales de papier »
2.2. Des textes de référence
2.3. La notion d’urgence dans ses différentes définitions et approches

3. Les enjeux du plan d’urgence pour les bibliothèques classées : une priorité nationale

3.1. Les 54 bibliothèques municipales classées : 25,75 % des fonds patrimoniaux
3.2. Des sites parfois inadaptés ou des conditions de conservation inquiétantes
3.3. Des équipes « patrimoine » à consolider
3.4. Un patrimoine numérique à conserver

4. La protection des collections patrimoniales : un système imparfaitement organisé et mis en oeuvre

4.1. Les grandes leçons de l’enquête nationale : des institutions majoritairement conscientes du problème mais qui peinent à élaborer un plan d’urgence
4.1.1. Près des trois quarts des bibliothèques classées sans plan d’urgence pour leurs collections patrimoniales
4.1.2. Sécurité : des équipements et ressources au niveau de la moyenne, du personnel spécifique
4.1.3. 61 % des BM classées ont été victimes de sinistres entre 2003 et 2021
4.1.4. Le lien avec les plans d’aide à la prévention des sinistres communaux et départementaux
4.1.5. Les forces
4.1.6. Les freins et difficultés

4.2. Les points d’appui
4.2.1. Le service du livre et de la lecture de la DGMIC
4.2.2. La coopération avec la BNF, opérateur national
4.2.3. Le partage d’information et de ressources
4.2.4. La formation continue
4.2.5. L’appui et l’aide directe d’experts : l’association du Bouclier bleu Français (BbF)

4.3. Des démarches porteuses d’avancées et de résultats
4.3.1. La mutualisation des expérimentations et innovations
4.3.2. Les dispositifs nationaux dédiés au patrimoine
4.3.3. L’accompagnement de proximité des agences régionales du livres (ARL)
4.3.4. Des formations innovantes (l’exemple du CRFCB MédiaLille)
4.3.5. L’exemple de formation - coaching des musées et archives : une priorité affirmée dans un cadre clair, portée par le SIAF et les DRAC en régions

5. Recommandations : la première urgence, coordonner l’action au plan national et la décliner en région

5.1. Un cadre juridique et réglementaire
5.1.1. Se doter d’une directive nationale d’orientation (DNO)
5.1.2. Demander aux préfets de cibler sur les fonds patrimoniaux des bibliothèques les mesures spécifiques de prévention contre le risque incendie visant le patrimoine culturel du département
5.1.3. Renforcer la coordination entre le ministère de l’intérieur et les collectivités territoriales par l’intermédiaire des préfets pour sensibiliser les SDIS

5.2. Un plan d’action national
5.2.1. Établir une feuille de route pour une couverture nationale en plans d’urgence
5.2.2. Mettre en place un plan de formation structuré et coordonné, décliné par région
5.2.3. Inscrire la formalisation du plan d'urgence dans les objectifs de la convention de mise à disposition de conservateurs d'État
5.2.4. Conditionner toutes les aides « patrimoine » à la présence d’un plan d’urgence
5.2.5. Inscrire le plan d’urgence dans les axes de la convention de Pôle associé avec la BNF
5.2.6. Collecter des données régulièrement mises à jour
5.2.7. Réactiver un observatoire du patrimoine en région

5.3. Des actions au niveau des collectivités territoriales
5.3.1. Signer une charte de la conservation dans les bibliothèques assortie d’un plan d’urgence
5.3.2. Veiller à la préservation du patrimoine numérique
5.3.3. Soutenir la formation des équipes aux questions patrimoniales
5.3.4. Établir un dialogue de qualité entre les services de la collectivité

Conclusion
Annexe

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 34 pages

Édité par : Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche

Collection :

Revenir à la navigation