Présentation

Le rapport dresse un panorama chiffré des perspectives des métiers à l’horizon 2030 qui intègre à la fois les grandes tendances observées par le passé et les évolutions attendues sur les plans démographiques, économiques, technologiques et environnementaux. Le rapport vise à anticiper les évolutions et besoins par secteur et les déséquilibres potentiels entre offre et demande d’emploi, afin de guider les politiques publiques. Au regard des bouleversements économiques et sociaux induits par la crise sanitaire, le rapport éclaire leur impact à moyen terme sur la dynamique d’emploi des secteurs d’activité et des métiers. Il tient également compte des enjeux liés à la lutte contre le réchauffement climatique.

Revenir à la navigation

Sommaire

Résumé

Partie I – Mode d’emploi

1. La démarche
Un exercice de prospective quantifié et concerté…
… qui a dû s’adapter pour faire face à la crise sanitaire de 2020
Des premiers résultats, qui seront approfondis courant 2022
Une projection des postes à pourvoir et des déséquilibres potentiels par métiers

2. La démarche de projection Des créations nettes d’emplois par secteurs aux créations nettes d’emplois par métiers
Les hypothèses d’évolution de la population active
Des scénarios macroéconomiques fondés sur un modèle sectoriel et des hypothèses structurelles…
… qui intègrent les changements de comportements induits par la crise sanitaire et l’impact de la transition écologique sur l’emploi

Partie II – Quelles créations d’emplois par secteurs ?

1. Forte progression des services numériques et des services externalisés aux entreprises

2. Un maintien des services à la collectivité ou à la personne

3. La construction, portée par la reprise de l’investissement et la rénovation des bâtiments

4. Des activités commerciales, culturelles et d’hébergement-restauration marquées par la crise sanitaire

5. Une stabilisation de l’industrie, avec des disparités sectorielles importantes

6. Un repli anticipé de l’emploi dans la logistique/transport et la finance

7. L’emploi dans l’agriculture et les services généraux d’administration publique toujours en baisse

8. La dynamique des secteurs selon les scénarios

Les trajectoires sectorielles post-crise
L’atteinte des objectifs de décarbonation avantage la construction et les services aux entreprises
Une composition sectorielle de l’économie qui reste tirée par les services

9. Des créations d’emplois qui profiteraient surtout aux diplômés du supérieur

Partie III – Quelles créations d’emplois par métiers ?

1. Forte dynamique des métiers du soin et de l’aide aux personnes fragiles

2. Les métiers qualifiés de services aux entreprises, une croissance qui se confirme

3. Les métiers du bâtiment portés par la rénovation

4. Dans les métiers du commerce, de l’hôtellerie-restauration, de l’alimentation et des arts et spectacles, un poids persistant des effets de la pandémie

5. Des métiers industriels qualifiés qui continuent à créer de l’emploi

6. Moins d’employés administratifs et financiers… et d’agriculteurs

7. Des métiers qui recrutent de plus en plus de diplômés du supérieur

Partie IV – Quelle dynamique des besoins de recrutement ?

1. Combien de postes laissés vacants par les seniors ?
Les départs en fin de carrière seront plus nombreux d’ici 2030
Ouvriers de l’industrie, agriculteurs et métiers d’aide et de soins : des taux de départs importants d’ici 2030

2. Quels besoins de recrutement par métiers ?
Les besoins de recrutement résultant des créations nettes d’emplois et des départs en fin de carrière
Des besoins de recrutement qui pourraient être amplifiés ou réduits par les mobilités professionnelles

Partie V – Quels déséquilibres potentiels ?

1. Les jeunes débutants par métiers
Entre 2019 et 2030, 640 000 jeunes s’inséreraient dans l’emploi chaque année
Les jeunes débutants non titulaires d’un diplôme du supérieur seraient particulièrement présents parmi les vendeurs

2. Des déséquilibres potentiels dans certains métiers
Que recouvrent les déséquilibres potentiels par métiers ?
Les métiers aux déséquilibres potentiels les plus élevés
Les déséquilibres mis en évidence pourraient, selon les métiers, atténuer ou renforcer les tensions actuelles sur les recrutements

3. Une typologie des métiers
Les métiers attractifs
Les métiers de première expérience, tremplins vers d’autres professions
Les métiers de seconde partie de carrière
Les métiers qui ont du mal à attirer

ANNEXES
Annexe 1 – Lettre de mission
Annexe 2 – Gouvernance de l’exercice
Annexe 3 – Le processus de concertation des projections d’emploi
Annexe 4 – Les résultats complets
Annexe 5 – Méthodologie des projections de fin de carrière
Annexe 6 – Méthodologie des projections de débutants en emploi
Annexe 7 – L’évolution des mobilités professionnelles entre 2010 et 2015
Annexe 8 – Hypothèses pour la prise en compte des changements de comportements dans les scénarios
Annexe 9 – Nomenclature des métiers et secteurs
Annexe 10 – Liste des tableaux et figures
Remerciements
Glossaire

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 196 pages

Édité par : France Stratégie

Collection :

Revenir à la navigation