Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le chemsex correspond à la consommation de substances psychoactives lors de rapports sexuels. Le but étant d’initier, faciliter, prolonger ou améliorer ces derniers à travers les différents effets psychoactifs des molécules consommées. Ces pratiques se sont développées en France à partir des années 2010 en lien avec l’arrivée de nouveaux produits de synthèse, principalement appartenant à la famille des cathinones.

À ce jour, peu de données consolidées existe pour quantifier l’ampleur du phénomène et évaluer la part des populations touchées. Les données actuellement disponibles sont, d’une part, celles constatées par les professionnels de santé, observant différentes problématiques sanitaires, notamment addictives aux drogues, infectieuses ou encore liées à la santé mentale. D’autre part, les remontées des acteurs associatifs sur le terrain, qui font état d’une augmentation du nombre d’usagers et de consommations problématiques révélées par le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid-19 pendant l’année 2020.

Face à ce phénomène en apparente croissance, un des enjeux est d’outiller les professionnels pour le repérage, la prévention et la prise en charge des problématiques potentiellement engendrées par ces pratiques.

Ce rapport établit un état des lieux sur l’ampleur du phénomène, les risques associés aux produits psychoactifs utilisés et les impacts sanitaires engendrés par ces pratiques. Les recommandations formulées permettent d’enrichir les actions portées par le ministère des solidarités et de la santé autour du chemsex dans le cadre de la feuille de route santé sexuelle 2021-2024 dont le premier jalon est consacré à l’amélioration du repérage et de la prise en charge des personnes pratiquant le chemsex.

Revenir à la navigation

Sommaire

Liste des Questions

1. Qualifier et Quantifier le phénomène au sein de l’ensemble des personnes concernées

2. Préciser les produits psychoactifs actuellement utilisés, avec un focus sur les Nouveaux Produits de Synthèse (NPS)

3. Détailler les dommages somatiques et psychiques liés à la consommation de ces produits et aux situations d’addiction qu’elle génère

4. Préciser les pathologies concernées et favorisées par ses pratiques sexuelles

5. Préciser les besoins de recherche sur les interactions entre la PreP et les traitements du VIH et les produits utilisés

6. Proposer une stratégie de réduction des risques liée à l’usage des drogues utilisées dans le cadre du Chemsex

7. Proposer une stratégie de prévention et de prise en charge

8. Proposer une stratégie de suivi de cette pratique (indicateurs, enquête, recueil de données)


Synthèse et recommandations

Contributions Associatives

AIDES
Play Safe
SAFE
SIS Association

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 74 pages

Édité par : Ministère des solidarités et de la santé

Collection :

Revenir à la navigation