La place des mathématiques dans la voie générale du lycée d’enseignement général et technologique - Étude et propositions du comité de consultation

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Dans ce rapport le comité de consultation sur l’enseignement des mathématiques au lycée présente une synthèse des auditions qu’il a conduites, du diagnostic qu’il a établi et de ses propositions d’aménagement de l’offre d’enseignement de mathématiques au sein du lycée général.

La principale de ces propositions consiste en un développement de la culture mathématique de tous les élèves par la reconsidération de l’actuel enseignement scientifique dispensé en classe de première. Elle supposerait une requalification de cet enseignement en "enseignement scientifique et mathématique", une articulation renforcée entre les différents contenus disciplinaires dans cet enseignement intégré (associant les sciences de la vie et de la Terre, la physique-chimie et les mathématiques), ainsi qu’une augmentation de la quotité horaire dévolue à cet enseignement pour y augmenter de manière significative la part de l’enseignement mathématique.

Cet enseignement scientifique et mathématique renforcé garantirait à tous les élèves de la voie générale la maîtrise des notions mathématiques fondamentales dont ils auront besoin, quel que soit le parcours de formation qu’ils choisiront par la suite. Il permettrait également aux élèves intéressés de poursuivre leur formation mathématique en classe terminale par le choix de l’enseignement optionnel de mathématiques complémentaires. Le comité préconise par ailleurs une révision du programme de mathématiques pour la classe de seconde, afin que le même esprit de culture mathématique commune y soit mieux assuré.

Revenir à la navigation

Sommaire

Introduction

L’enseignement des mathématiques dans la voie générale du lycée général et technologique (LEGT) en 2021-2022 : éléments chiffrés, comparaisons

Deux précautions méthodologiques
1- Une comparaison terme à terme entre l’ancien lycée général et le lycée actuel requiert quelques précautions
2- Le nouveau baccalauréat général et technologique ne compte à ce jour qu’une seule promotion (juillet 2021)

Les principaux constats
1- Le niveau moyen de compétences en mathématiques en France est en baisse depuis près de 40 ans
2- La répartition des effectifs élèves en terminale selon le nombre d’heures de mathématiques suivies par semaine, avant et après la réforme, est sensiblement différente, et pose la question d’une discontinuité relative de l’enseignement des mathématiques entre la seconde et le cycle terminal
3- Les services des professeurs de mathématiques ont évolué sous la double influence de la structure du LEGT et des effets des choix des élèves, ce qui alimente leurs interrogations professionnelles
4- La réforme améliore sensiblement la formation des futurs scientifiques et dégage une élite mathématique
5- Une réforme du LEGT qui ne règle pas – ou pas encore – les biais de genre et d’origine sociale, mais présente aussi des signes d’encouragements qui devront être confirmés

Les propositions du comité

Pour la rentrée 2022
Pour la rentrée 2023
Ce qui n’est pas retenu par le comité
L’expression de points d’attention et d’accompagnement qui induisent une évolution du lycée général

Conclusion
Annexes
Annexe 1 – Lettre de mission
Annexe 2 – Liste des membres auditionnés par ordre des auditions
Annexe 3 – Bibliographie - sitographie

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 46 pages

Édité par : Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Collection :

Revenir à la navigation