Présentation

Alors que la crise de la Covid-19 a mis les institutions de l’UE à rude épreuve, la Présidence française de l’Union européenne (PFUE) sera un moment crucial pour l’avenir de l’Europe. Elle s’ordonnancera autour d’un programme de travail législatif (publié le 1er décembre 2021) et portera une ambition de long terme pour le projet européen. Ce rapport est la synthèse de travaux et des auditions qui ont été réalisées sur différents sujets auprès de personnalités françaises de haut niveau. Il renouvelle l’exercice classique d’analyse des politiques européennes grâce à une approche plurielle et indépendante qui lui permet de prendre de la hauteur par rapport à ces sujets tout en gardant une perspective réaliste et opérationnelle. Les propositions et prises de position, rédigées sous forme de notes, s’articulent autour de cinq principaux chapitres.

Lire la synthèse du rapport :

Français
English
Deutsch

Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS
SYNTHÈSE
INTRODUCTION

PARTIE 1 – L’EUROPE FACE À LA CRISE (« RELANCE »)

1. RÉUSSIR LA REPRISE ÉCONOMIQUE
1.1. Éléments de contexte
1.2. Principales questions pour la PFUE
1.3. Propositions

2. NE PAS OUBLIER LA DIMENSION SOCIALE DE LA « RELANCE » VERS UNE ÉCONOMIE SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE DE MARCHÉ
2.1. Renforcer la lutte contre la pauvreté et le sans-abrisme
2.2. Une attention indispensable portée à la jeunesse
2.3. Vers une politique de l’UE commune en matière de santé

2 – L’EUROPE DANS LE MONDE (« PUISSANCE »)

1. SOUVERAINETÉ EUROPÉENNE ET CAPACITÉ D’AGIR DE L’UNION EUROPÉENNE : PROTÉGER NOTRE OUVERTURE ET ÉDIFIER UN CENTRE DE POUVOIR DÉMOCRATIQUE
1.1. Éléments de contexte
1.2. Propositions pour le renforcement d’une autonomie stratégique européenne post-Covid
1.3. Repenser les relations extérieures avec les pays proches en sortant de l’approche dite de « voisinage ». L’enjeu du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée

2. LA MISE EN OEUVRE DE LA « PUISSANCE » EUROPÉENNE PAR LA RÉPONSE AUX DÉFIS
DE LA SOUVERAINETÉ TECHNOLOGIQUE ET DE LA RELATION AVEC LA CHINE

2.1. L’Europe au défi de la souveraineté technologique
2.2. Les relations UE/Chine : enjeux et positionnements stratégiques

PARTIE 3 – L’EUROPE ET LES EUROPÉENS (« APPARTENANCE »)

1. SENTIMENT D’APPARTENANCE OU IDENTIFICATION ACTIVE ?
1.1. L’importance des dimensions narrative et culturelle
1.2. Communauté de citoyens et espace politique de choix
1.3. Frontières et sentiment d’appartenance

2. QUI SOMMES-NOUS ? QUEL MODE DE VIE EUROPÉEN ?
2.1. Transition énergétique, biodiversité, agriculture et alimentation : la valorisation d’une préférence collective européenne
2.2. L’avenir de l’espace Schengen : la gestion des frontières européennes face aux crises
2.3. Combiner liberté et sécurité : l’équilibre entre préservation des libertés individuelles
et lutte contre les menaces contemporaines

PARTIE 4 – LA PRÉSIDENCE FRANÇAISE DU CONSEIL DE L’UE VUE D’EUROPE

1. « UNDER-PROMISE AND OVER-ACHIEVE » : L’IMPORTANCE DE LA MÉTHODE
1.1. Pour une présidence à l’écoute et pragmatique
1.2. Un contexte particulier : PFUE et élection présidentielle française
1.3. Un moment critique pour reconfigurer les termes du débat européen ? Opportunités et risques d’un nouveau consensus initié par Paris

2. LES PILIERS D’UN CONSENSUS EUROPÉEN
2.1. La « demande géopolitique » : une convergence forte sur les questions de puissance
2.2. La question de l’appartenance : démocratie, solidarité et culture

3. LE FRANCO-ALLEMAND : UNE CONDITION INDISPENSABLE MAIS NON SUFFISANTE POUR AGIR. LES RESSOURCES POTENTIELLES DU FRANCO-ITALIEN
3.1. Élections fédérales allemandes et PFUE : des stratégies communes nécessaires
3.2. Le franco-italien : entre asymétrie et proximité. Un pilier fondamental de l’Europe géopolitique

PARTIE 5 – LA PFUE : UNE OPPORTUNITÉ POUR MIEUX ANCRER L’EUROPE EN FRANCE

1. LES RAPPORTS DES FRANÇAIS À L’UNION EUROPÉENNE
1.1. Les Français vis-à-vis de l’UE : entre défiance et ambivalence
1.2. Le déficit de connaissances vis-à-vis de l’UE : source du glissement de l’adhésion de principe à la défiance

2. COMMENT FAVORISER LA RÉAPPROPRIATION DE L’EUROPE PAR LES FRANÇAIS ?
2.1. Éducation et mobilité : un enjeu européen, national et territorial clé
2.2. La PFUE : une opportunité pour renforcer l’information sur l’Europe en France

3. REVOIR L’ORGANISATION POLITIQUE ET INSTITUTIONNELLE FRANÇAISE SUR L’EUROPE
3.1. Vers un exécutif plus transparent et responsable
3.2. Vers un Parlement plus à même de remplir ses fonctions européennes

4. SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS
4.1. Propositions relatives aux programmes éducatifs
4.2. Propositions relatives à la mobilité européenne
4.3. Propositions relatives au renforcement de la visibilité des réalisations européennes
concrètes à l’échelle locale
4.4. Propositions relatives au passage de la communication institutionnelle à une information plus « politique »
4.5. Propositions relatives à l’organisation politique et institutionnelle française sur l’Europe 

CONCLUSION
ANNEXES

Lettre de mission
Liste des membres du Comité de réflexion et de propositions pour la PFUE9
Liste des auditions et contributions

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 314 pages

Édité par : La documentation française

Collection :

Revenir à la navigation