Présentation

Le rapport présente un état des lieux des trois enseignements artistiques assurés au collège dans la scolarité obligatoire de tous les élèves : les arts plastiques, l'éducation musicale et l'histoire des arts. Le rapport dégage des perspectives et propose des préconisations : pilotage pédagogique global et local, accompagnement et formation des enseignants, économie générale de la mise en œuvre, articulation aux diverses dispositions de l'éducation artistique et culturelle, etc.

Revenir à la navigation

Sommaire

Synthèse
Introduction

1. Les enseignements artistiques au collège : une contribution régulière, spécifique et dynamique à la formation générale des élèves, mais souvent masquée par l’EAC

1.1. La réduction des inégalités culturelles : une finalité majeure des enseignements et de l’éducation artistiques, systématiquement soulignée par les usagers de l’École
1.1.1. Des usagers et des acteurs directs attentifs aux engagements de l’État en matière d’enseignements et d’éducation artistiques
1.1.2. Une légitimation de l’éducation artistique envisagée sous l’angle de son universalité

1.2. Pourquoi faut-il, en France comme ailleurs, enseigner les arts à l’école ?
1.2.1. Trois raisons convergentes pour des enseignements et une éducation artistiques systématiques à l’école
1.2.2. Un consensus sur la contribution des enseignements artistiques au développement de compétences nécessaires au XXIème siècle

1.3. Les enseignements artistiques dans l’École : une disposition éducative spécifique, riche et solidement inscrite dans la forme scolaire
1.3.1. Un enracinement profond et affirmé dans le projet et les modalités de l’École de la République
1.3.2. Continuité, régularité, progressivité : trois principes rappelés par les enseignants, les élèves, les parents ou les inspecteurs
1.3.3. Des dimensions interdisciplinaires et transversales des enseignements artistiques accentuées par l’instauration de l’histoire des arts

1.4. Des présupposés demeurent, facteurs d’ambiguïtés ou de paradoxes, et pèsent sur le pilotage comme sur la décision politique
1.4.1. Une érosion de la préoccupation scolaire pour les arts à l’École : source de complexité accrue entre les enseignements artistiques et l’éducation artistique et culturelle
1.4.2. Des représentations des enseignements artistiques marquées de l’empreinte de conceptions anciennes, reflétant une assez faible connaissance de leur réalité

2. L’organisation des enseignements artistiques au collège : des composantes disciplinaires hétérogènes

2.1. Des formes d’enseignement différentes, aux complémentarités délicates à organiser, mais aussi à piloter
2.1.1. Arts plastiques et éducation musicale : des disciplines constituées (volume horaire, régularité, continuité, place dans l’emploi du temps des élèves, particularités des services des enseignants)
2.1.2. Un enseignement défini comme co-disciplinaire : l’histoire des arts
2.1.3. Des enseignements partenariaux : les classes à horaires aménagés
2.1.4. Un enseignement facultatif, interclasses et inter niveaux : l’enseignement facultatif de chant choral
2.1.5. Des initiatives locales qui dépassent les limites de ces différents cadres

2.2. Concours, certification, volontariat : les différentes facettes de la ressource humaine des enseignements artistiques obligatoires
2.2.1. Qui sont les professeurs ? La population concernée, ses profils et ses volumes
2.2.2. Les besoins en enseignants et les calibrages des concours, les modalités de recrutement par les voies des concours et des contrats, les divers viviers
2.2.3. Des particularités au-delà du recrutement des professeurs spécialistes

2.3. Pilotage : une complexité institutionnelle exigeante qui réinterroge sans cesse les rôles et les responsabilités des acteurs
2.3.1. La coordination locale des enseignements artistiques : des responsabilités communes peu envisagées ou insuffisamment articulées
2.3.2. Les enseignements artistiques dans le pilotage académique
2.3.3. La place et le rôle de l’inspection générale de l’éducation nationale dans le contexte global du pilotage des enseignements artistiques

3. Des enseignements qui « font respirer l’école »

3.1. Des pédagogies solidement installées associant pratique et culture artistiques, sollicitant la sensibilité des élèves et volontiers ouvertes à l’interdisciplinarité
3.1.1. Compétences disciplinaires, conceptions du métier d’enseignant, actualisation
3.1.2. Équilibres de formation, approches et dynamiques pédagogiques
3.1.3. Innovations, expérimentations dans le cadre du cours usuel ou dans des dispositifs spécifiques

3.2. Espace et temps de l’enseignement dans la classe et hors la classe : les salles de classe et les autres espaces spécifiques, les conditions d’enseignement, les équipements
3.2.1. Les espaces
3.2.2. Les équipements
3.2.3. Le temps

3.3. Les apports du numérique

3.4. L’évaluation des apprentissages et des acquis des élèves : conceptions et visées, modalités et fréquences, utilisation par l’enseignant, l’établissement, l’institution
3.4.1. L’évaluation des apprentissages : une approche dynamique et au fil de l’eau
3.4.2. Les enseignements artistiques, l’évaluation des acquis du socle commun et le diplôme national du brevet

4. Vers un état des lieux régulier des EA permettant d’en améliorer le pilotage, d’en conduire les évolutions

4.1. Une évaluation régulière des enseignements ?
4.1.1. Des modalités, des échelles, des approches qui restent à définir communément
4.1.2. Deux constats pour penser une évaluation des enseignements

4.2. Au plus près de l’élève : la classe
4.2.1. La raréfaction d’écrits professionnels systématiques témoignant des gestes pédagogiques des enseignants et des apprentissages des élèves

4.3. Au niveau de l’établissement public local d’enseignement

4.4. Au niveau académique

5. Conforter la formation artistique de tous les élèves au coeur de leur formation générale

5.1. Perspective 1 : tirer pleinement parti de l’identité et des apports particuliers des enseignements artistiques afin qu’ils jouent tout leur rôle dans la scolarité obligatoire
5.1.1. Préconisation 1 : lever les ambiguïtés qui se sont progressivement installées entre les enseignements artistiques et l’éducation artistique et culturelle
5.1.2. Préconisation 1 bis : affirmer et consolider la contribution des enseignements artistiques à l’éducation artistique et culturelle
5.1.3. Préconisation 2 : assurer une formation artistique obligatoire effective à l’école primaire telle que prévue par la loi en s’appuyant sur un renforcement des rencontres enseignantes inter degrés
5.1.4. Préconisation 3 : dans un projet d’évolution du diplôme national du brevet, créer une épreuve reposant sur les trois enseignements artistiques obligatoires et valoriser ainsi significativement les acquis liés à l’éducation artistique
5.1.5. Préconisation 4 : autour d’observables en nombre réduits, spécifiques et robustes, organiser des études régulières sur les apprentissages des élèves dans les enseignements artistiques en mobilisant l’inspection territoriale, mais également la DEEP et la recherche universitaire
5.1.6. Préconisation 5 : renforcer et améliorer le pilotage et le suivi pédagogique des EA, dans le cadre du volet « accompagnement » du PPCR

5.2. Perspective 2 : renforcer le développement professionnel et personnel des professeurs et des cadres au bénéfice des évolutions souhaitables
5.2.1. Préconisation 6 : élaborer un référentiel de compétences spécifiques aux enseignements artistiques au collège
5.2.2. Préconisation 7 : développer une réponse en formation continue davantage élaborée à partir des besoins exprimés par les professeurs
5.2.3. Préconisation 7 bis : organiser la formation continue en tenant compte de l’implantation territoriale spécifique de la ressource humaine des enseignements artistiques
5.2.4. Préconisation 8 : renforcer la collégialité des corps d’inspection par des séminaires thématiques fréquents et réguliers associant l’IGÉSR et visant notamment l’élaboration d’outils de suivi et de pilotage pédagogiques

5.3. Perspective 3 : dans le respect du cadre horaire actuel de l’élève, refonder la mise en œuvre des enseignements artistiques dans un projet global de formation artistique pour tous les élèves dans l’établissement
5.3.1. Préconisation 9 : instaurer un projet pédagogique d’enseignements et d’éducation artistiques, projet d’équipe et à l’échelle de l’établissement

5.4. Perspective 4 : à volume horaire élève augmenté, enrichir les formes comme les domaines artistiques enseignés
5.4.1. Préconisation 10 : développer des classes artistiques à horaire de formation renforcé, notamment en diversifiant par cette dynamique les domaines artistiques proposés

Annexes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 86 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation : Ministère de la culture : Ministère des sports

Collection :

Revenir à la navigation