Société et vieillissement - Rapport du groupe n°1 sur la prise en charge de la dépendance

Auteur(s) : Annick Morel - Olivier Veber

Auteur(s) moral(aux) : Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Ce rapport est issu des réflexions du groupe de travail « Société et vieillissement », constitué dans le cadre du débat national sur la dépendance. Trois autres groupes ont été constitués sur des aspects particuliers du dossier de la dépendance : perspectives démographiques et financières - accueil et accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie - stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées.

Revenir à la navigation

Sommaire

INTRODUCTION

1. REPENSER LE VIEILLISSEMENT POUR REPENSER LA PERTE D’AUTONOMIE DES PERSONNES AGEES

1.1. Les représentations sociales de la vieillesse sont en contradiction avec le vieillissement en bonne santé de la population française
1.1.1. Vieillissement et vieillesse, certitudes et relativités
1.1.2. Le vieillissement n’est pas la dépendance

1.2. L’intégration du vieillissement dans les politiques publiques est le socle d’un meilleur accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées
1.2.1. Le vieillissement doit être un paramètre permanent des politiques d’urbanisme au plan local
1.2.2. Les actions de valorisation des compétences des seniors doivent être développées pour consolider le lien social entre les générations
1.2.3. Les « gérontechnologies » ou les erreurs de représentation de la vieillesse

1.3. Changer le regard sur la vieillesse pour permettre un exercice vivant des droits des personnes âgées
1.3.1. Eclairer la liberté de choisir
1.3.2. Mieux accompagner les fins de vie

2. RENFORCER LA PREVENTION ET L’ADAPTATION DES LOGEMENTS POUR PERMETTRE AUX PERSONNES AGEES DE CHOISIR LEUR VIE

2.1. La prévention est au cœur des politiques du bien vieillir
2.1.1. Diversité et fragmentation des actions et des acteurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées
2.1.2. La prévention de la perte d’autonomie exige une nouvelle impulsion

2.2. Adapter les logements au vieillissement de la population
2.2.1. Enjeux et difficultés de l’adaptation des logements
2.2.2. Faire de l’adaptation des logements privés un axe fort de la politique du bien vieillir


3. ORGANISER LES REPONSES AUTOUR DES BESOINS DE LA PERSONNE AGEE EN PERTE D’AUTONOMIE ET DES AIDANTS

3.1. Des outils pour mieux comprendre et mieux prendre en charge la perte d’autonomie
3.1.1. AGGIR et GIR : comprendre la boîte noire du GIR 4
3.1.2. Pour optimiser les ressources, évaluer le besoin d’aide par un outil multi-dimensionnel qui intègre AGGIR
3.1.3. Les plans d’aide doivent envisager toutes les dimensions du besoin d’aide

3.2. Organiser les coordinations pour répondre aux besoins de lisibilité des personnes et des familles
3.2.1. Les trois niveaux de coordination la coordination auprès de la personne:
3.2.2. Les questions centrales autour de la coordination auprès de la personne: gouvernance et financement
3.2.3. Les principes d’un dispositif de coordination organisée

3.3. Aider les aidants familiaux, familiers et ceux des associations bénévoles sans les assigner
3.3.1. Etat des lieux
3.3.2. Faciliter la vie des aidants familiaux et familiers
3.3.3. Soutenir l’intervention des associations bénévoles pour le maintien du lien social

CONCLUSION

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 334 pages

Revenir à la navigation