L'évaluation en langue vivante : état des lieux et perspectives d'évolution

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de l'Éducation Nationale

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le présent rapport fait le point sur la question des pratiques d'évaluation et de leurs finalités dans les enseignements relevant de la compétence de l'IGEN. Sur la base d'une enquête menée auprès de professeurs de collège et de lycée, un état des lieux a été dressé. Il confirme ce que les corps d'inspection constatent lors de leurs visites dans les établissements : en dépit d'évolutions fort appréciables, des progrès restent à accomplir dans le domaine de l'évaluation des performances langagières des élèves.

Revenir à la navigation

Sommaire

 INTRODUCTION

L’EVALUATION EN LANGUES VIVANTES : UNE NOTION A REVISITER
 Le contexte international
 Le contexte national

 1. ÉTAT DES LIEUX DES PRATIQUES D’EVALUATION EN MILIEU SCOLAIRE

 1.1 BREF HISTORIQUE DE L’EVALUATION EN LANGUES VIVANTES
 1.1.1. Les années 1970 et 1980
 1.1.2. 1992-2001 : l’évaluation diagnostique en début de seconde
 1.1.3. La mise à disposition de la banque d’outils d’aide à l’évaluation diagnostique de la
 Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance
 1.1.4. Le Cadre européen commun de référence pour les langues
 
 1.2. EN DEPIT DE CES EVOLUTIONS IMPORTANTES, LES PRATIQUES ONT PEU CHANGE
 1.2.1. Méthodologie pour établir un état des lieux
 1.2.2. Le constat

2. LE CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES ET LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LANGUES VIVANTES

 2.1. DE MULTIPLES APPORTS
 2.1.1. Des objectifs réalistes et clairement explicités
 2.1.2. Une conception nouvelle de l’évaluation
 2.1.3. Des notes plus fiables
 2.1.4. Une meilleure lisibilité des résultats
 2.1.5. Une meilleure continuité des parcours
 
 2.2. DES CLARIFICATIONS INDISPENSABLES POUR OPTIMISER L’UTILISATION DU CECRL EN MILIEU SCOLAIRE
 2.2.1. Évaluation par l’enseignant et auto-évaluation
 2.2.2. Deux notions à distinguer : descripteurs de niveaux et critères d’évaluation
 2.2.2. Le Cadre européen et l’enseignement scolaire des langues
 2.2.3. Le lien entre langue et culture dans les programmes de langues vivantes

 3. UNE NOUVELLE COHERENCE ENTRE APPRENTISSAGE ET EVALUATION

 3.1. UN APPRENTISSAGE QUI DOIT ETRE REVU A LA LUMIERE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LANGUES VIVANTES
 3.1.1. La construction des apprentissages
 3.1.2. La mise en contexte de l’apprentissage et de l’évaluation : une exigence des programmes
 de langue vivante
 
 3.2. UNE UTILISATION MAITRISEE DE L'EVALUATION EN LANGUE
 3.2.1. L’évaluation de la compréhension et l’évaluation de la production
 3.2.2. Les diverses fonctions de l’évaluation et la question de la notation
 3.2.3. Les divers types d’évaluation

 CONCLUSION
 
 LES RECOMMANDATIONS DU GROUPE DES LANGUES VIVANTES DE L’INSPECTION GENERALE DE L’EDUCATION NATIONALE

 AU NIVEAU INSTITUTIONNEL
 AU NIVEAU DE LA FORMATION
 AU NIVEAU DES ETABLISSEMENTS

ANNEXES

 1. LES NIVEAUX DE REFERENCE
 2. CRITERES D’EVALUATION DE LA PRODUCTION ECRITE
 3. CRITERES D’EVALUATION DE LA PRODUCTION ORALE
 4. DEFINITIONS
 5. QUESTIONNAIRE D’ENQUETE SUR LES PRATIQUES D’EVALUATION EN LANGUES VIVANTES
 A. FINALITÉS ET MODALITÉS GÉNÉRALES DE L’ÉVALUATION
 B. ÉVALUATION DE L’ÉCRIT
 C. ÉVALUATION DE L’ORAL
 D. ÉVALUATION ET CADRE INSTITUTIONNEL
 6. LISTES DES LYCEES ET COLLEGES AYANT REPONDU A L’ENQUETE AVEC ENTRE PARENTHESES LE NOMBRE DE QUESTIONNAIRES REÇUS
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 51 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

Revenir à la navigation