Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, par le groupe de travail sur la France face à l'émergence de l'Asie du Sud-Est

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Présentation

La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées s'intéresse aux opportunités offertes par le sud-est asiatique. Il propose une « feuille de route » d'objectifs pour y renforcer, sur tous les plans (politique, économique, stratégique...) l'influence française.

Revenir à la navigation

Sommaire

PROPOSITIONS : 3 PRIORITÉS ET UNE « FEUILLE DE ROUTE » À 2 ANS POUR REPRENDRE PIED EN ASIE DU SUD-EST
 

AVANT-PROPOS

CHAPITRE 1ER : L'ASIE DU SUD-EST EN ÉMERGENCE, UN ENJEU MAJEUR

I. UNE AIRE AU SUCCÈS ÉCONOMIQUE RETENTISSANT, BIENTÔT COMPARABLE EN TAILLE AU MARCHÉ EUROPÉEN

A. UNE FORMIDABLE CROISSANCE ÉCONOMIQUE RÉSISTANTE À LA CRISE

1. L'Asie du sud-est, quatrième puissance économique mondiale

2. Des économies résistantes à la crise

3. Une montée en gamme technologique nécessaire et continue

B. DES TRANSFORMATIONS STRUCTURELLES PORTEUSES D'AVENIR

1. Une amélioration continue des indicateurs de développement humain

2. Un environnement toujours plus favorable à l'investissement malgré de très fortes disparités

3. Une économie tirée par l'émergence d'une classe moyenne consumériste

4. Un potentiel démographique qui représente aussi un défi

5. Une priorité à l'éducation et à l'économie de la connaissance inégalement partagée

C. LE CoeUR DU COMMERCE GLOBALISÉ

1. L'Asie des isthmes et des détroits depuis toujours une région névralgique...

2. ... dont la « maritimisation » du monde renforce encore la centralité

3. L'émergence chinoise accentue le poids de cette région carrefour

4. Une part croissante dans les flux financiers mondiaux : une capitalisation boursière multipliée par 5 en 10 ans

D. UNE ZONE DE RESSOURCES NATURELLES CONVOITÉES

1. Des ressources halieutiques menacées dans une zone sous pression alimentaire

2. Des richesses géologiques et minières dans un contexte d'accroissement des besoins énergétiques

3. Des ressources agricoles et sylvicoles sous pression

E. UN POIDS ÉCONOMIQUE DEMAIN COMPARABLE À CELUI DE L'UNION EUROPÉENNE

1. Des émergents qui pèsent de plus en plus lourd

2. Une dynamique forte d'intégration régionale : la lente et sûre émergence de l'ASEAN

3. Une intégration économique croissante : le « bol de nouilles » asiatique

II. UN ESPACE ÉCLATÉ, UNE RÉGION SOUS TENSIONS

A. UNE AIRE ÉCLATÉE, COINCÉE ENTRE LES GÉANTS DE L'ASIE

1. Une forte diversité, linguistique, culturelle et religieuse

2. Une course au leadership régional

B. UNE ZONE DE VIVES TENSIONS INTER ET INFRA-ÉTATIQUES

1. Des litiges frontaliers anciens, d'une particulière acuité

2. L'affirmation progressive de la Chine et le doute sur ses intentions stratégiques

3. La montée des nationalismes

4. Une militarisation croissante de la région : vers une « course aux armements ? »

C. DES MÉCANISMES DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS INTROUVABLES

1. Une volonté affichée d'intégration régionale, y compris en matière de sécurité

2. Un succès (relatif ?) : la lutte contre la piraterie

D. UNE PRESSION SUR L'ENVIRONNEMENT SANS PRÉCÉDENT

1. Le « revers » écologique du développement

2. Des indicateurs préoccupants pour la santé publique

3. L'Asie du Sud-Est, l'une des premières victimes du dérèglement climatique

E. UNE STABLITÉ POLITIQUE INTÉRIEURE À CONSTRUIRE OU À CONSOLIDER

1. L'introuvable issue à la crise politique en Thaïlande

2. La transformation économique et sociale du Cambodge

3. La « Printemps birman » ou la transition octroyée

4. Le Laos en mutation

5. Les défis du Vietnam

6. Les Philippines, un allié américain sous la pression chinoise

7. L'Indonésie, une année électorale à enjeux pour un « archipel en émergence »

8. Le sultanat de Brunei, entre hydrocarbures et radicalisation

9. Singapour à la croisée des chemins

10. La Malaisie, à la recherche de l'équilibre

F. DES QUESTIONS SOCIALES IRRÉSOLUES

1. La question endémique de la corruption

2. Terrorismes, extrémismes, irrédentismes

3. La militarisation de l'appareil d'État

4. Le respect des droits de l'Homme (et de l'enfant) et les entraves à la liberté d'expression politique

G. UN DÉVELOPPEMENT VERTIGINEUX NON EXEMPT DE DÉSÉQUILIBRES

1. Une dépendance énergétique croissante

2. Une urbanisation accélérée qui enfante de tentaculaires mégalopoles

3. Des besoins criants en infrastructures

4. Une dynamique économique très inégale suivant les pays : une région fragmentée

5. La pauvreté et l'accès à l'éducation : des défis encore prégnants dans les États les moins avancés

6. La montée des inégalités sociales et la question criante de la redistribution sociale

7. Des flux de migrants engendrés par les différentiels de développement

8. La gangrène des trafics
 
 

CHAPITRE 2 : DANS UNE ASIE DU SUD-EST COURTISÉE, AU CENTRE DES RIVALITÉS MONDIALES, LA FRANCE PEINE À EXISTER

I. UNE RÉGION TOTALEMENT INTÉGRÉE À LA MONDIALISATION, OÙ RIVALISENT LES PUISSANCES, AU CŒUR DU BASCULEMENT GÉOPOLITIQUE DU MONDE

A. DES ÉCONOMIES OUVERTES QUI MULTIPLIENT LES ACCORDS DE LIBRE-ÉCHANGE

1. Des économies particulièrement ouvertes, une insertion de plus en plus complète dans les flux d'échange mondiaux

2. Des accords de libre-échange qui se multiplient

B. DES PUISSANCES GLOBALES ET RÉGIONALES QUI ÉTENDENT LEUR INFLUENCE, DANS UNE LOGIQUE « BISMARCKIENNE » D'ÉQUILIBRE DES PUISSANCES

1. La Chine, partenaire privilégié « obligé »

2. Le retour du Japon, dans une optique de « containement » de l'émergence chinoise ?

3. L'Inde, potentiel géant de la zone, « regardant vers l'Est »

4. Les États-Unis, puissance du Pacifique, « pivotant » vers l'Asie

5. L'Australie : « More Jakarta, less Geneva »

6. La Corée du Sud conquérante

7. La Russie à la recherche de son pivot asiatique

C. L'ASIE DU SUD-EST, LIEU ET EMBLÈME D'UNE REDISTRIBUTION ÉCONOMIQUE ET GÉOPOLITIQUE DE LA PUISSANCE

1. L'inversion spectaculaire de la relation de dépendance économique qui matérialise « l'émergence » des pays du sud

2. Un laboratoire des évolutions géopolitiques

II. LA FRANCE ET L'ASIE DU SUD-EST : UNE PRÉSENCE PEU VISIBLE, UNE INFLUENCE MARGINALE

A. D'INDÉNIABLES LIENS ISSUS DE L'HISTOIRE, DE LA GÉOGRAPHIE ET DE LA LANGUE, MAIS QUI VONT S'AMENUISANT

1. Une présence certes continue depuis des siècles

2. La France ultramarine riveraine de l'océan Indien et de l'océan Pacifique : une perception à faire partager

3. La langue : une francophonie dynamique mais résiduelle

4. Des liens forts à tous les niveaux : l'exemple de la coopération décentralisée avec le Vietnam

B. L'ASIE DU SUD-EST EN FRANCE, UNE RÉALITÉ SOUS-ESTIMÉE

1. Le rôle économique de la diaspora vietnamienne

2. Des liens anciens et profonds : l'exemple du détachement singapourien sur la base aérienne de Cazaux

C. DES ATOUTS FRANÇAIS À VALORISER

1. Une coopération au développement active depuis plus de 20 ans en Asie du Sud Est

2. Un tissu de partenariats issus tant de l'histoire que de priorités stratégiques

3. Un réseau de coopération scientifique actif dans plusieurs pays

4. Une position solide en matière de défense

D. UNE PRÉSENCE FRANÇAISE À « ÉCLIPSES »

1. Une priorité théorique à l'Asie depuis les années 1990

2. Une attention des plus hautes autorités de l'État qui a varié au cours du temps

3. Une présence de nos entreprises encore affectée par les conséquences de la crise asiatique de 1997

4. Des parts de marché insuffisantes, une offre industrielle en recherche de positionnement

E. UNE EUROPE EN MAL D'ATTRACTIVITÉ, PERÇUE COMME UNE PUISSANCE UNIQUEMENT COMMERCIALE

1. En dépit d'instances de dialogue UE-ASEAN...

2. ...L'UE manque de visibilité, d'attractivité, et parait cantonnée au strict registre commercial

3. Des États membres de l'UE en concurrence directe sur le plan économique

III. LA FRANCE EST-ELLE EN TRAIN DE RATER UN TOURNANT STRATÉGIQUE EN ASIE DU SUD EST ?

A. DANS LE NOUVEAU CONTEXTE ÉCONOMIQUE, IL EXISTE UN IMPÉRATIF ASIATIQUE POUR LA FRANCE

1. Une priorité pour la diplomatie économique

2. Des objectifs fixés et des moyens mobilisés pour accroitre la présence commerciale française

3. Des intérêts stratégiques très directs

B. L'ASEAN EST UN PARTENAIRE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE À LA « MESURE » ET À LA « PORTÉE » DE LA FRANCE, À NE PAS SOUS-ESTIMER

1. Globalement, une région excédentaire en 2013 pour le commerce extérieur français

2. Politiquement, un partenaire désormais incontournable

 

CHAPITRE 3 : COMMENT REPRENDRE PIED EN ASIE DU SUD-EST ?

 

I. UN PILOTAGE STRATÉGIQUE MIEUX AFFIRMÉ DE NOS OBJECTIFS EST INDISPENSABLE

A. DÉFINIR UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET AMBITIEUSE

1. Affirmer une stratégie et définir un pilotage de haut niveau

2. S'appuyer sur des États-pivots prioritaires

B. DÉCLINER NOTRE AMBITION STRATÉGIQUE AVEC PATIENCE ET DANS LA DURÉE

1. Miser sur l'ASEAN

2. Pérenniser le flux des visites officielles et intégrer l'importance de la « diplomatie des sommets »

II. UNE MEILLEURE UTILISATION DE NOS MOYENS -CONTRAINTS- PERMETTRAIT D'ACCROITRE NOTRE INFLUENCE

1. Optimiser les moyens consacrés à la région

2. Des leviers spécifiques pour accélérer la reconquête économique

3. Intégrer la diplomatie économique dans notre stratégie d'aide au développement

4. Promouvoir les investissements directs de l'ASEAN en France

5. Résoudre la lancinante question des visas

6. Soutenir les ambitions des pays de la région pour apparaître comme un partenaire fiable
 
 

EXAMEN EN COMMISSION

ENTRETIENS RÉALISÉS POUR LA PRÉPARATION DU RAPPORT

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Reprendre pied en Asie du Sud-Est

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 252 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation