Présentation

La délégation aux droits des femmes a choisi de s'intéresser à la situation des femmes de la Défense, à travers les témoignages de quinze femmes des trois armées (y compris d'élèves des écoles d'officiers), du Service de santé et du Service du commissariat ainsi que de la Direction générale de l'armement, d'anciennetés et de grades différents, d'officier général à adjudant-chef. Ce rapport présente la synthèse des échanges qui ont eu lieu au Sénat, le 5 mars 2015. Les thèmes abordés concernent les principaux aspects de la situation des femmes de la Défense : l'origine de la vocation et la formation, la présence des femmes dans les opérations extérieures et le déroulement de carrière.

Revenir à la navigation

Sommaire

I. LES FEMMES DANS LES ARMÉES : UNE RECONNAISSANCE RÉCENTE, DES EXIGENCES PARTICULIÈRES

A. 15,4 % DE FEMMES DANS LES ARMÉES EN 2014

1. Une reconnaissance récente

2. L'état des lieux actuel

a) L'influence décisive de la professionnalisation des forces sur la montée en puissance de la féminisation

b) Une typologie d'emplois comparable à celle du secteur civil

c) Une certaine diminution du recrutement féminin de militaires du rang

d) Une proportion de femmes en OPEX variable selon la nature des opérations

3. Quinze témoignages de femmes exerçant des responsabilités particulières

a) Une vocation certaine pour le métier des armes

b) Des responsabilités lourdes et assumées

c) L'exercice du commandement par les femmes

B. UN MILIEU TRÈS MASCULIN OÙ LES FEMMES RESSENTENT LA NÉCESSITÉ DE FAIRE LEURS PREUVES

1. Un milieu encore parfois peu accueillant pour les femmes en dépit de certains progrès

2. Une exigence partagée : en faire plus que les hommes pour faire reconnaître sa légitimité

3. La « preuve par la compétence » et la confiance gagnée
 

II. FAIRE CARRIÈRE AU SEIN DES ARMÉES, ENCORE UN PARI POUR LES FEMMES ?

A. UN DÉFI : CONCILIER LE MÉTIER DES ARMES ET LA VIE FAMILIALE

1. La maternité : un moment critique

2. La vie familiale : des difficultés particulières

3. Un aspect décisif : le soutien de l'entourage familial

B. LA PARTICIPATION À DES OPÉRATIONS EXTÉRIEURES : UNE PLUS-VALUE RÉELLE MALGRÉ DES CONTRAINTES NON NÉGLIGEABLES

1. La spécificité de la situation des femmes en OPEX

2. Une plus-value réelle

C. LE CAS PARTICULIER DES FEMMES OFFICIERS : « ENCORE UNE PLACE À ACQUÉRIR AU SEIN DE L'INSTITUTION »
 
 

III. DES PROGRÈS À ENCOURAGER POUR ALLER « DE L'ÉGALITÉ JURIDIQUE À L'ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE »

A. UNE ATTENTION PARTICULIÈRE À APPORTER À LA RECONVERSION

B. UN PROGRÈS IMPORTANT MALGRÉ SON APPARENCE SYMBOLIQUE : AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DES GRADES SUR LES UNIFORMES FÉMININS

C. POURSUIVRE LES EFFORTS POUR LIMITER LE NOMBRE DE DÉPARTS PRÉMATURÉS
 
 

CONCLUSION

PROGRAMME DE LA TABLE RONDE

COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE AVEC DES FEMMES DE LA DÉFENSE, ORGANISÉE À L'OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES, LE 5 MARS 2015

EXAMEN EN DÉLÉGATION

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Des femmes engagées au service de la défense de notre pays

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 89 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation