Pour une société apprenante : propositions pour une stratégie nationale de l'enseignement supérieur

Auteur(s) moral(aux) : Présidence de la République - Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Inscrite dans la loi pour l'enseignement supérieur et la recherche du 23 juillet 2013, la stratégie nationale de l'enseignement supérieur (StraNES) a pour ambition de définir les objectifs nationaux engageant l'avenir à l'horizon des 10 prochaines années et de proposer les moyens de les atteindre. Ce rapport est issu d'un large processus de concertation auprès des acteurs et parties prenantes de l'enseignement supérieur et des chercheurs et observateurs rencontrés, il fait suite à un rapport d'étape destiné à présenter une première vision de la stratégie nationale de l'enseignement supérieur remis le 9 juillet 2014. Le rapport identifie cinq axes stratégiques -construire une société apprenante et soutenir notre économie, développer la dimension européenne et l'internationalisation de notre enseignement supérieur, favoriser une réelle accession sociale et agir pour l'inclusion, inventer l'éducation supérieure du xxième siècle, répondre aux aspirations de la jeunesse -ainsi que trois leviers -dessiner un nouveau paysage pour l'enseignement supérieur, écouter et soutenir les femmes et les hommes qui y travaillent, investir pour la société apprenante.

Revenir à la navigation

Sommaire

Préface 

Avant-propos : la stratégie nationale de l’enseignement supérieur, une première en France

Une disposition prévue par la loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche de juillet 2013 

StraNES et SNR : des processus coordonnés 

Un processus initié par une consultation ouverte confiée à un comité d’expertise indépendant

Une méthode de consultation constructive – une vision prospective – une mise en perspective internationale 

Un rapport d’étape pour introduire la consultation 

Remerciements aux personnes auditionnées et aux membres du comité StraNES 

 Composition du Comité pour la Stratégie nationale de l’enseignement supérieur 

 Synthèse

Introduction des atouts immenses dans un monde en mutation

Un diagnostic lucide pour une vision de notre avenir Vers la société apprenante ?
L’enseignement supérieur : un atout majeur pour la France 
Affronter les faiblesses avec lucidité 
Stagner, c’est reculer 
40 propositions pour construire une société apprenante 

5 axes stratégiques pour construire la France de demain, agir pour l’égalité et répondre aux attentes de la jeunesse

1. Construire une société apprenante et soutenir notre économie
Constat : des besoins de qualifications qui évoluent rapidement 
Enjeux et objectifs : développer les compétences pour accompagner les changements de la société et de l’économie et pour améliorer l’insertion professionnelle
Des formations pour un monde qui change 
Mettre en place une véritable formation tout au long de la vie 
Développer l’innovation grâce à l’emploi des docteurs dans les entreprises et administrations 
Penser les universités comme des laboratoires de la société de demain
Un objectif central : se donner des objectifs ambitieux de diplomation 

Plan d’actions et propositions 

2. Développer la dimension européenne et l’internationalisation de notre enseignement supérieur 
Constat : 3e pays d’accueil pour les étudiants en mobilité, la France a des atouts solides 
Enjeux et objectifs : un modèle européen et humaniste d’internationalisation de notre enseignement supérieur 
Investir pour attirer les talents étrangers, adopter une culture de la bienvenue
 Conforter la qualité de notre offre de formation internationalisé en et former nos étudiants pour un monde globalisé (langues et culture)
Choisir des pays cibles et tirer parti des synergies entre coopération étudiante et coopération scientifique 
Permettre aux étudiants aux ressources modestes de faire un parcours à l’étranger 
Une tarification modulée pour les étudiants étrangers non communautaires ? 

 Plan d’actions et propositions

3. Favoriser une réelle accession sociale et agir pour l’inclusion 
Constat : une reproduction sociale qui bat en brèche l’idéal républicain d’égalité devant l’éducation
Enjeux et objectifs : agir pour une égalité effective, un enjeu économique, social et démocratique
Pour favoriser la progression sociale, des évolutions sont nécessaires dès le lycée
Améliorer l’efficacité et l’équité de l’orientation entre le lycée et l’enseignement supérieur
Partager le droit d’accès de tous les bacheliers à l’enseignement supérieur entre toutes les filières publiques et ne plus laisser les universités seules devant cette responsabilité 
Adapter et assouplir les parcours dans le supérieur pour améliorer les chances de réussite de tous les bacheliers 
Concevoir une offre de formation supérieure valorisant les compétences des bacheliers professionnels 
Sécuriser les parcours à l’université 
Agir pour l’inclusion 
Lutter contre les stéréotypes femme – homme 
Un objectif central : la réduction des inégalités avec une cible : diviser par deux l’écart social de diplomation

Plan d’actions et propositions 

4. Inventer l’éducation supérieure du xxie siècle 
Constat : un nouveau rapport au savoir né avec internet 
Enjeux et objectifs : une transformation pédagogique pour de nouvelles attentes et de nouveaux publics
La transformation pédagogique : passer de la réflexion et l’expérimentation au déploiement 
Développer l’usage du numérique dans la formation et l’évaluation des étudiants 
Soutenir l’implication des enseignants, faire essaimer les expériences de pédagogie active et numérique 
Faire du lien formation – recherche un des leviers de la transformation pédagogique 
Créer des centres de développement pédagogique pour développer les pratiques innovantes et former les enseignants et enseignants-chercheurs à la pédagogie 
À l’instar des équipes de recherche, créer des équipes pédagogiques
Adapter les campus aux nouvelles méthodes pédagogiques 
Concevoir une nouvelle éditorialisation des savoirs 
S’inspirer des réseaux sociaux et normaliser les données concernant la formation 
Adapter le système d’information aux enjeux de l’aide à la décision et aux besoins de la recherche
Développer l’agilité et la culture du Oui, favoriser la créativité par l’expérimentation 
Un nouveau programme d’investissement d’avenir pour l’innovation pédagogique

Plan d’actions et propositions 

5. Répondre aux aspirations de la jeunesse
Constat : un décalage entre l’organisation des études et les aspirations de la jeunesse
Enjeux et objectifs : prévenir le risque de conflits inter et intra-générationnels et offrir un environnement pour la réussite 
Reconnaître la pluralité des réussites et rendre les étudiants acteurs de leur formation répond aussi aux attentes des jeunes
Des aides financières pour soutenir la poursuite d’études et la réussite 
Créer un environnement propice à la réussite et à l’épanouissement des étudiants 

Plan d’actions et propositions

3 leviers pour agir dès aujourd’hui

1. Dessiner un nouveau paysage pour l’enseignement supérieur 
Remédier à la fragmentation de notre enseignement supérieur et promouvoir une logique de coopération 
Rendre effectif le rôle de coordination du ministère chargé de l’Enseignement supérieur
Utiliser le contrat quinquennal pour favoriser la mise en œuvre de la stratégie nationale 
Dessiner un paysage équilibré de l’enseignement supérieur
Penser une accessibilité multidimensionnelle 
Promouvoir une politique de développement équilibré des sites universitaires 
Clarifier les rôles de l’État et des collectivités territoriales, renforcer la coordination des acteurs et prendre acte de la capacité stratégique des regroupements 
Créer des espaces de coopération interdisciplinaires 
Au-delà des regroupements : lycée, formations des domaines culturel, sportif, social, médico-social et paramédical…
Inscrire le secteur de l’enseignement supérieur privé dans une relation renouvelée avec l’État 

Plan d’actions et propositions 

2. Écouter et soutenir les femmes et les hommes de l’enseignement supérieur 
Accompagner la stratégie d’enseignement supérieur d’une politique d’emplois scientifique adaptée 
Reconnaître l’investissement des enseignants-chercheurs dans la formation 
Anticiper et accompagner l’évolution des métiers de l’enseignement supérieur 
Former les enseignants du supérieur 
Agir pour l’égalité femmes-hommes et lutter contre les discriminations 

Plan d’actions et propositions

3. Investir pour la société apprenante et adapter les financements aux besoins 
Un effort nécessaire de la France et de l’Europe : répondre aux besoins de financement de l’enseignement supérieur 
Un effort nécessaire pour l’Union européenne : reconnaître l’enseignement supérieur comme un investissement essentiel pour son avenir
Un bénéfice net pour la société largement supérieur à la dépense
 Augmenter les droits d’inscription est-il compatible avec notre modèle fiscal et social ?
Un investissement des entreprises nécessaire pour soutenir le besoin d’élévation des qualifications 
Développer les ressources propres des établissements d’enseignement supérieur
Accompagner la transition vers l’éducation supérieure du xxie siècle : un « Programme Investissements d’Avenir » dédié à la transformation pédagogique 
Des modalités de financement des établissements en phase avec les objectifs stratégiques

Plan d’actions et propositions 

Conclusion : une nation qui s’engage pour son avenir

Postface 

Liste des propositions et des principales mesures

Fiches techniques associées aux cibles chiffrées 

Sigles et abréviations 

Annexes 
1. Lettres de mission 
2. Liste des personnes rencontrées par la présidente et le rapporteur général (hors auditions et séminaires)
3. Liste des personnes entendues par le comité dans le cadre des auditions et des séminaires 
4. Liste des contributions écrites reçues 
5. Remerciements 
6. Analyse de la sous-direction des systèmes d’information et des études statistiques

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 250 pages

Collection :

Revenir à la navigation