Tous ensemble, sauvons les antibiotiques - Propositions du groupe de travail spécial pour la préservation des antibiotiques

Auteur(s) : Jean Carlet - Pierre Le Coz

Auteur(s) moral(aux) : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

En France, selon l'étude Burden menée par l'Institut de veille sanitaire (InVS), 12 500 décès sont liés à une bactérie multi-résistante, pour 158 000 infections. Mis en place en janvier 2015, le groupe de travail spécial pour la préservation des antibiotiques a eu pour mission de formuler des propositions qui doivent participer à réduire de 25% la consommation d'antibiotiques en France d'ici fin 2016. Quatre axes ont été identifiés pour parvenir à limiter l'émergence et la dissémination des résistances bactériennes : approfondir les recherches, en particulier de nouveaux produits luttant contre l'antibiorésistance - mieux suivre l'évolution globale du phénomène via des indicateurs normalisés et partagés - améliorer l'usage des antibiotiques - accroître la sensibilisation des populations au bon usage des antibiotiques. Le groupe de travail formule ensuite une série de recommandations : mettre en place un comité interministériel en charge de coordonner les actions de lutte contre l'antibiorésistance, piloté par un délégué interministériel avec l'appui de comités de pilotage dédiés spécifiquement à la recherche, à l'innovation et à la communication - créer un Plan national interdisciplinaire de recherche sur l'antibiorésistance, en lui affectant les ressources nécessaires pendant 5 ans, afin de comprendre le phénomène dans sa globalité - soutenir le développement de produits innovants contre l'antibiorésistance par la création d'un statut particulier - reconnaître, en 2016, la lutte contre l'antibiorésistance comme « Grande cause nationale ».

Revenir à la navigation

Sommaire


Remerciements

Synthèse du rapport 

Lettre de mission 

PREMIERE PARTIE 

Acronymes

Introduction
Une situation globale dégradée par l’utilisation abusive des antibiotiques 
La France demeure un pays sur-consommateur d’antibiotiques
Agir tous ensemble dès aujourd’hui contre l’antibiorésistance

Présentation du groupe de travail spécial 

Recommandations du groupe de travail 

4 outils transversaux pour implémenter et piloter les recommandations

Un ensemble d’indicateurs visant à évaluer l’efficacité des mesures proposées

DEUXIEME PARTIE

Le coût de l’antibiorésistance
Une évaluation insuffisante du coût de l’antibiorésistance 
Inventaire des études et données disponibles
Deux études originales conduites en France pour disposer d’estimations nationales 
Approfondir les travaux sur le coût de l’antibiorésistance 

Bon usage des antibiotiques 
Les antibiotiques : un usage banalisé par les professionnels de santé 
Renforcer la politique de bon usage des antibiotiques dans l’ensemble des pratiques médicales
Soutenir les actions en cours de réflexion 

Communication, information et éducation 
Craindre à nouveau les infections si le rapport des Hommes aux antibiotiques ne change pas 
Organiser une grande campagne d’information, de communication et d’éducation
Changer de paradigme au moyen d’une campagne d’information visant à responsabiliser chaque acteur sur la préservation de l’efficacité des antibiotiques

Recherche, innovation et nouveaux modèles médico-économiques
Etat des lieux de la recherche et de l’innovation en France
Propositions pour un plan national de recherche et d’innovation dédié à la lutte contre les résistances aux
antibiotiques 
Un plan s’articulant autour en deux mesures phares et proposant des actions concrètes
Le modèle médico-économique particulier des antibiotiques est insuffisamment attractif
Proposer un ensemble de mesures visant à stimuler l’investissement et l’innovation 
Mener une réflexion nationale et soutenir une action internationale en faveur d’un modèle médicoéconomique durable pour les produits luttant contre la résistance bactérienne au niveau mondial

Antibiorésistance et environnement
Prendre en compte la résistance bactérienne dans l’environnement 
Mesurer la quantité d’antibiotiques et d’antibiorésistance présente dans l’environnement

TROISIEME PARTIE 

Composition des groupes de travail

Annexes

Références
 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 150 pages

Collection :

Revenir à la navigation