Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées par le groupe de travail sur « les relations avec la Russie : comment sortir de l'impasse ? »

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Présentation

Le présent rapport d'information fait le point sur la dégradation des relations entre la France et la Russie, et plus globalement entre l'Occident et la Russie, amorcée depuis une dizaine d'années. Le rapport s'interroge sur les raisons profondes de cet éloignement : réaffirmation de la puissance russe en réponse à ce que le pays a ressenti comme un « triomphalisme occidental » durant les années 90, difficultés économiques, politiques et sociales ne lui permettant plus de tenir sa place et son rôle sur la scène internationale, crise ukrainienne, etc. Face à ce constat, les rapporteurs plaident pour une ligne conciliant fermeté et dialogue vis-à-vis de la Russie.

Revenir à la navigation

Sommaire

INTRODUCTION

CHAPITRE 1ER : LA DEGRADATION DES RELATIONS AVEC LA RUSSIE 

I. DE LA RÉAFFIRMATION DE LA PUISSANCE RUSSE À UNE NOUVELLE GUERRE FROIDE ?
A. UNE VOLONTÉ DE RETOUR SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE
1. Les débuts de la réaffirmation de la puissance
2. Retour dans le paysage stratégique
3. Une politique étrangère volontariste
a) Le resserrement des liens avec les pays de « l'étranger proche »
b) Le développement de partenariats avec les puissances émergentes
c) La politique russe au Moyen-Orient
4. La restauration des capacités militaires
B. LA CRISE UKRAINIENNE MARQUE UN TOURNANT
1. Un conflit d'une gravité inédite au cœur du continent européen
a) Une crise politique
b) Une crise internationale
2. Sanctions, contre-sanctions et dégradations des relations
a) Les sanctions adoptées par les pays occidentaux
b) Les contre-mesures instaurées par la Russie
c) Quel impact sur les relations politiques entre la France et la Russie ?
3. La remise en cause du partenariat stratégique avec la Russie
4. Les initiatives occidentales pour enrayer le conflit
C. UNE OPPOSITION REVENDIQUÉE A L'OCCIDENT
1. Une nouvelle posture idéologique
2. Une attitude provocante qui combine « hard power », « soft power » et manœuvres diplomatiques
3. L'accélération du pivot asiatique

II. COMMENT EN EST-ON EN ARRIVÉ LÀ ?
A. L'HISTOIRE RÉCENTE ET SES OCCASIONS MANQUÉES
1. L'échec de l'ancrage européen de la Russie
a) L'après-guerre froide
b) Le début des années Poutine
c) La présidence Medvedev (mai 2008-mai 2012), dernière occasion manquée
2. France-Russie : une lente érosion de la relation particulière
a) Un lien politique traditionnellement fort
b) Une relation qui s'est progressivement distendue
B. LE SENTIMENT D'HUMILIATION DE LA RUSSIE ET LA CRAINTE DU REFOULEMENT
1. L'expérience douloureuse des années 1990
2. L'élargissement de l'OTAN
3. Le partenariat oriental
C. DES RAISONS DE POLITIQUE INTÉRIEURE
1. Prévenir tout mouvement contestataire
2. Conforter le ciment identitaire en réponse à des fragilités internes
3. Justifier la dérive autoritaire du pouvoir

CHAPITRE 2 : DES INTERÊTS COMMUNS QUI PLAIDENT POUR UN RAPPROCHEMENT

I. DES INTÉRETS COMMUNS ÉVIDENTS
A. NOUS AVONS BESOIN DE LA RUSSIE
1. Un acteur incontournable au plan international
2. Un pays avec lequel nous partageons d'importants intérêts économiques
3. Des intérêts mis à mal par le contexte actuel
4. Une relation aux multiples autres facettes
B. LA RUSSIE A AUSSI BESOIN D'EUROPE
1. L'Union eurasiatique et le pivot vers l'Asie ne sont pas une alternative
a) L'intégration régionale de l'espace post-soviétique se heurte à des résistances
b) La Chine et l'Asie ne constituent pas non plus une alternative
2. La Russie reste tournée vers l'Europe
a) D'un point de vue économique
b) Sur un plan culturel
3. Un modèle de croissance à bout de souffle
a) Une crise conjoncturelle
b) Des faiblesses structurelles
4. Une trajectoire préoccupante
a) Une évolution interne préoccupante
b) Un risque de déstabilisation au plan extérieur

II. LES RECOMMANDATIONS DU GROUPE DE TRAVAIL POUR EVITER L'IMPASSE
A. PRENDRE EN COMPTE LE RETOUR D'UNE « MENACE DE LA FORCE » EN EUROPE
B. DÉFINIR UNE STRATÉGIE GLOBALE À L'ÉGARD DE LA RUSSIE
C. DEUX AXES PRIORITAIRES
1. Encourager l'application des accords de Minsk
2. Initier une conférence sur la sécurité et le développement économique en Europe
D. MIEUX APPRÉHENDER LA SPÉCIFICITÉ DE LA RUSSIE
E. MULTIPLIER LES ECHANGES A TOUS LES NIVEAUX

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

ANNEXE 1 - LES CONFLITS GELÉS DANS LA ZONE OSCE

ANNEXE 2 - LA NEUTRALITÉ AUTRICHIENNE

ANNEXE 3 - AUDITIONS
A. AUDITION DE M. THOMAS GOMART, DIRECTEUR DU DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DES RELATIONS INTERNATIONALES (IFRI) SUR LA RUSSIE, LE 28 JANVIER 2015
B. AUDITION DE MME HÉLÈNE CARRÈRE D'ENCAUSSE, SECRÉTAIRE PERPÉTUEL DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE, LE 4 FÉVRIER 2015

ANNEXE 4 - LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

ANNEXE 5 - PROGRAMME DU DÉPLACEMENT DU 12 AU 14 MAI 2015

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 139 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation

mots-clés :