Rapport d'information (…) sur les femmes et l'automobile : un enjeu de lutte contre la précarité, d'orientation professionnelle et de déconstruction des stéréotypes

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes

Présentation

La délégation aux droits des femmes présente une analyse des relations entre les femmes et l'automobile dans ses multiples dimensions : l'automobile en tant qu'objet technologique et de progrès, symbole d'émancipation, l'automobile associée aux clichés sur les femmes au volant, l'automobile comme secteur industriel offrant de nombreuses perspectives professionnelles, et l'automobile comme facteur d'autonomie et de mobilité. Pour explorer ces différents aspects du sujet, le travail de la délégation s'est articulé autour de plusieurs auditions et tables rondes et de nombreux entretiens et témoignages de représentants des entreprises du secteur automobile, d'associations oeuvrant en faveur de la mixité professionnelle ou de la mobilité solidaire, et de jeunes femmes exerçant un métier dans le secteur automobile. Les auditions et tables rondes ont permis d'étudier les thématiques suivantes : la problématique de l'accidentalité routière et des différences de comportements entre les femmes et les hommes au volant, qui a démontré une attitude généralement plus responsable des femmes dans l'espace routier - la question du permis de conduire et de l'écart de dix points qui subsiste entre le taux de réussite des hommes et celui des femmes à l'examen de l'épreuve pratique, qui a souligné le manque de données statistiques pour expliquer cet écart et y remédier - la situation de précarité, qui s'accompagne bien souvent de contraintes de mobilité, lesquelles touchent en particulier les femmes à la tête de familles monoparentales - la place des femmes pilotes de course automobile dans un univers encore très masculin. Treize recommandations sont présentées dans ce rapport, afin de : favoriser la mobilité des femmes et de lutter contre leur précarité - développer la mixité et l'égalité professionnelles dans le secteur automobile - déconstruire les stéréotypes concernant les femmes au volant.

Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS

I. POUR EN FINIR AVEC LES CLICHÉS SUR LES FEMMES AU VOLANT

A. L’AUTOMOBILE : UNE CONQUÊTE PROGRESSIVE ET INACHEVÉE POUR LES FEMMES
 1. Les débuts de l’automobile : un domaine initialement réservé aux hommes, malgré l’existence de pionnières exceptionnelles
 a) Des femmes d’abord cantonnées au rôle de spectatrices ou de passagères …
 b) … Malgré des pionnières exceptionnelles
 2. Une conquête progressive et inachevée pour les femmes
 a) Une appropriation progressive au cours du XXe siècle…
 b) … qui n’est cependant pas synonyme d’émancipation et d’égalité

B. UNE INFÉRIORITÉ SUPPOSÉE DES FEMMES AU VOLANT DÉMENTIE PAR LES STATISTIQUES DE L’ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE ET PAR LA PRÉSENCE DE FEMMES PILOTES DANS LES COURSES AUTOMOBILES
 1. Des clichés porteurs d’inégalités
 a) Les femmes, mauvaises conductrices ?
 b) Les femmes « objet », faire-valoir de l’automobile
 2. Des clichés démentis par les statistiques de l’accidentalité routière et par des femmes pilotes qui parviennent à s’imposer dans un univers encore très masculin
 a) Les accidents causés par les conductrices : plus nombreux mais moins graves et moins coûteux
 b) Les femmes pilotes dans un univers masculin : encore un effort pour atteindre l’égalité

II. PASSER À LA VITESSE SUPÉRIEURE POUR DÉVELOPPER LA MIXITÉ PROFESSIONNELLE DU SECTEUR AUTOMOBILE

A. UN SECTEUR CARACTÉRISÉ PAR UNE INSUFFISANTE MIXITÉ PROFESSIONNELLE
 1. Le secteur automobile demeure encore très largement masculin
 a) Des filières scientifiques et techniques traditionnellement trop peu féminisées
 b) Une filière automobile offrant des perspectives variées, qui n’échappe pas à ce constat
 2. Un secteur encore peu attractif pour les jeunes femmes
 a) Des métiers méconnus, voire ignorés
 b) Le poids des stéréotypes et des représentations
 c) La question du sexisme dans un univers très masculin
 3. Une orientation souhaitable : mieux faire connaître aux jeunes femmes les opportunités professionnelles offertes par le secteur automobile
 a) Le rôle des associations pour informer les collégiennes et les lycéennes des opportunités professionnelles offertes par le secteur automobile
 b) Des actions de communication à encourager
 c) Des filières d’excellence à féminiser

B. UNE PRISE DE CONSCIENCE DES ATOUTS DE LA MIXITÉ PROFESSIONNELLE QUI A FAVORISÉ LE DÉVELOPPEMENT DE BONNES PRATIQUES DANS LES ENTREPRISES
 1. Une prise de conscience récente des atouts économiques associés à la mixité professionnelle de la part des entreprises du secteur automobile
 a) Le lien prouvé entre la performance d’une entreprise, la création de valeur ajoutée et la féminisation des effectifs
 b) Une découverte des constructeurs : les femmes sont aussi des clientes et des consommatrices
 2. Des efforts à encourager en faveur de la mixité dans le secteur automobile
 a) Le développement de bonnes pratiques en matière d’égalité professionnelle …
 b) … qui doivent être largement diffusées, notamment à travers le renforcement des réseaux en faveur de la mixité professionnelle

III. UN IMPÉRATIF : FAVORISER LA MOBILITÉ ET L’AUTONOMIE DES FEMMES

A. UN ÉCART INEXPLIQUÉ DE DIX POINTS ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES À LA RÉUSSITE DU PERMIS DE CONDUIRE QUI SOULÈVE UN ENJEU D’ÉGALITÉ
 1. Un taux de réussite inférieur de dix points pour les femmes à l’épreuve pratique du permis B
 a) Des résultats inférieurs à ceux des hommes
 b) Un écart de réussite relativement stable dans le temps mais qui tend à diminuer
 c) Des conséquences non négligeables en matière d’intégration sociale et professionnelle, notamment en zone rurale
 2. Plusieurs interrogations sur les causes de cette situation
 a) Un intérêt limité des femmes pour la voiture ?
 b) Les femmes seraient moins à l’aise que les hommes dans les manipulations mécaniques
 c) Le poids des préjugés sexistes ?
 d) L’intériorisation des stéréotypes qui induit un manque de confiance

B. CONTRAINTES DE MOBILITÉ ET PRÉCARITÉ : UNE PROBLÉMATIQUE QUI CONCERNE EN PARTICULIER LES FEMMES
 1. Les difficultés de mobilité, qui concernent plus particulièrement les femmes, sont souvent corrélées à la précarité et à l’isolement
 a) La voiture : un besoin particulièrement nécessaire pour les femmes, des coûts d’acquisition et d’entretien parfois insoutenables
 b) Une aggravation de la précarité des femmes liée aux contraintes de mobilité
 2. Un impératif : développer et renforcer des solutions de « mobilité solidaire » pour permettre aux femmes précaires de se déplacer
 a) L’action indispensable menée par les associations caritatives pour permettre aux femmes précaires de passer le permis ou d’acquérir un véhicule
 b) Les garages associatifs ou solidaires : des structures particulièrement adaptées aux besoins d’autonomie des femmes se heurtant à des contraintes de mobilité

IV. RECOMMANDATIONS ADOPTÉES PAR LA DÉLÉGATION

A. POUR FAVORISER LA MOBILITÉ DES FEMMES ET LUTTER CONTRE LEUR PRÉCARITÉ

B. POUR DÉVELOPPER LA MIXITÉ ET L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLES DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE

C. POUR EN FINIR AVEC LES STÉRÉOTYPES CONTRE LES FEMMES AU VOLANT EXAMEN EN DÉLÉGATION

 

ANNEXES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 231 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation