Le recours à l'expérimentation par les établissements autorisé par l'article L. 401-1 du code de l'éducation

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de l'Éducation Nationale - Inspection générale de l'Administration de l'Éducation nationale et de la Recherche

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Cette étude met en évidence l'évolution progressive des concepts d'innovation et d'expérimentation au sein du système éducatif, tout particulièrement durant les vingt dernières années, de l'encouragement de la créativité pédagogique à la création d'un dispositif global visant à favoriser le changement de l'école et la réussite éducative. L 'article L-401-1 du code de l'éducation, en faisant de l'expérimentation pédagogique une pratique institutionnellement reconnue, aurait dû permettre à l'ambition nationale de renouveau de l'Ecole de rencontrer les dynamiques locales, en donnant à des projets innovants la possibilité d'accéder à un degré de structuration plus élaboré pour être testés à plus large échelle. En réalité, cet article, s'il a incontestablement permis d'inciter le ministère, les académies, les établissements à s'affranchir de la norme pour expérimenter des solutions nouvelles dans un contexte compatible avec le respect du cadre constitutionnel, n'a pas eu le succès escompté dans sa mise en oeuvre sur le terrain. Cette émergence d'un droit" nouveau s'est traduite de manière inégale selon les lectures plus administratives ou plus "psychologiques" qui ont été faites de ce texte aux différents moments de son application. Une clarification des objectifs et conditions de mise en oeuvre en matière d'expérimentation et d'innovation est certainement nécessaire aujourd'hui pour que s'impose un nouvel équilibre favorisant la diversification des approches pédagogiques et de l'organisation des enseignements conduisant à la réussite des élèves. Il s'agit donc de créer les conditions favorables à la germination et à la fertilisation des expériences. Les cadres ont été définis pas la Loi : ce sont les grandes finalités qui orientent l'ensemble de l'effort du système éducatif. Les modalités sont encore pour une large part, à inventer par les équipes. L'essentiel va se jouer dans la capacité des académies à favoriser des dynamiques sur la base d'objectifs, de méthodes et de moyens clairement définis. Pour cela, la mission formule douze préconisations."

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 71 pages

Revenir à la navigation