Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires européennes sur les relations entre l'Union européenne, la Serbie et le Monténégro

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires européennes

Présentation

Du 21 au 25 mai 2018, une délégation de la commission des affaires européennes du Sénat composée de son président, M. Jean Bizet, MM. Simon Sutour et Claude Kern, s'est rendue en Serbie puis au Monténégro. Prévue à quelques jours du Sommet des Balkans occidentaux, tenu à Sofia le 17 mai, cette mission est intervenue à un moment où l'attention des institutions européennes se concentre de nouveau sur les Balkans occidentaux. En effet, la Stratégie pour les Balkans, publiée par la Commission européenne le 6 février dernier, évoque la date de 2025 comme un horizon d'adhésion possible, confirmé par le paquet « élargissement » adopté le 17 avril. Toutefois, dans le même temps, à moins d'un an des élections européennes et face à la perspective du Brexit, la consolidation de l'Union européenne actuelle apparaît prioritairement avant d'envisager de nouveaux élargissements

Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS

 

I. LA SERBIE : UN ÉTAT STABLE QUI SE POSE EN PARTENAIRE

A. LA SERBIE DEMEURE LE PIVOT DES BALKANS OCCIDENTAUX
1. Un pôle de stabilité dans un environnement complexe
a) Au plan politique
b) La consolidation économique
2. Un pays toujours marqué par les conflits des années 1990
a) Une place dans la région encore difficile à trouver
b) La difficile question du Kosovo

B. LA SERBIE ET L'UNION EUROPÉENNE
1. L'Europe, un choix raisonné
2. L'état actuel du processus d'adhésion
3. Les principaux enseignements de notre mission
a) L'arrimage de la Serbie à l'Union européenne est une nécessité
b) La Serbie, candidate, mais surtout partenaire
c) Un discours de vérité à tenir vis-à-vis de nos partenaires serbes
d) Notre attitude, celle de l'encouragement
e) La difficile situation en Bosnie-Herzégovine

 

II. LE MONTÉNÉGRO : UN PAYS DE CONTRASTES

A. UNE JEUNE DÉMOCRATIE ENCORE AFFECTÉE PAR LA CRISE
1. Une situation politique atypique
2. Un pays encore affecté par la crise économique

B. SES RELATIONS EXTÉRIEURES PLACENT LE MONTÉNEGRO EN SITUATION PLUTÔT FAVORABLE
1. Un environnement immédiat stabilisé
2. Une volonté forte d'ancrage à l'ouest
3. L'état actuel du processus d'adhésion
4. Les principaux enseignements de notre mission
a) Sur les enjeux internes du pays
b) La perspective européenne

 

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Union européenne, Serbie, Monténégro : pour un avenir gagnant-gagnant

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 37 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation