La formation continue des enseignants du second degré - De la formation continue au développement professionnel et personnel des enseignants du second degré ?

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de l'Éducation Nationale Inspection générale de l'Administration de l'Éducation nationale et de la Recherche

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le rapport d’inspection s'interroge sur une situation jugée paradoxale, où malgré la demande soutenue des enseignants et celle récurrente de l'institution, le volume de la formation continue reste faible et classe la France derrière les pays comparables. Les auteurs mettent en évidence les importantes évolutions du système éducatif des dernières années, ainsi que la part croissante du numérique dans la formation et les expérimentations conduites dans certaines académies, comme des facteurs qui incitent à reconsidérer l'actuel dispositif de formation professionnelle. 

Revenir à la navigation

Sommaire

AVERTISSEMENT

RESUME

RECOMMANDATIONS

INTRODUCTION
A - Les conseils extérieurs
B - Les entités concernées
C - Les axes de contrôle

CHAPITRE I LES DEPENSES DE CONSEIL EXTERIEUR

I - Une quantification difficile faute d’outils adaptés
A - Une quantification difficile de dépenses pourtant stratégiques
B - Des dépenses annuelles de l’ordre de 150 M€

II - Des dépenses globalement limitées et inégalement réparties entre les ministères
A - Des dépenses inférieures aux autres pays européens
B - Des dépenses globalement limitées au regard des dépenses de l’État
C - Une répartition inégale de la dépense entre les ministères

III - Un champ d’interventions étendu pour un marché relativement concentré
A - Un large champ d’interventions, souvent stratégiques
B - Un marché relativement concentré

CHAPITRE II LES CONDITIONS DE RECOURS AUX CONSEILS EXTERIEURS

I - Un recours inégalement justifié
A - Un recours utile et nécessaire dans certains cas bien identifiés
B - Des cas de recours plus contestables
C - Une insuffisante mobilisation des compétences internes à l’administration

II - La faiblesse de la politique d’achat
A - Un manque de structuration de la fonction achat
B - Un cadre juridique insuffisamment maîtrisé, parfois contourné
C - Une efficience qui peut être accrue

CHAPITRE III LES CONDITIONS D’EMPLOI DES CONSEILS EXTERIEURS

I - Un pilotage encore insuffisant
A - Un pilotage opérationnel des consultants insuffisant
B - La sous-utilisation des leviers contractuel et budgétaire
C - Une confidentialité à garantir

II - Un impact des prestations peu évalué
A - Le résultat parfois limité ou insuffisant des missions de conseil
B - Un transfert de compétences vers l’administration peu organisé
C - Une capitalisation insuffisante des prestations livrées

CONCLUSION GENERALE

ANNEXES
Annexe n° 1 : lettre du Premier président de la Cour des comptes au Président de la commission des finances du Sénat
Annexe n° 2 : lettre de saisine du Président de la commission des finances du Sénat

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 101 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale : Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Revenir à la navigation