Résultats de recherche | Vie Publique

46 résultats pour votre recherche "BESSON Eric"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Formation des prix alimentaires

    16/12/2008

    Pour son rapport, Eric Besson a étudié la formation des prix de neuf produits alimentaires de base, notamment le lait, le porc, les pâtes alimentaires et certains légumes. Ce rapport met en évidence un système complexe de fixation des prix, propre à chaque secteur et à chaque produit. La fixation du prix a tendance à s'opérer sans lien direct avec les cours agricoles, à l'exception de la filière des produits alimentaires périssables. Le niveau de prix serait davantage fonction du nombre d'intermédiaires et du niveau de concurrence. Le secrétaire d'Etat à la prospective considère dans son rapport qu'une baisse durable des prix ne peut être réalisée que par un accroissement de la concurrence au niveau local, en veillant à ce que cela ne se produise pas au détriment des producteurs et des industriels. Il a par ailleurs indiqué que l'essor du "hard discount" pouvait apparaître comme une solution, soulignant que cette forme de vente "n'exerce actuellement pas, de par sa faible part de marché, une pression suffisante sur la grande distribution pour peser significativement sur les prix".

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Evaluation des grands projets publics : diagnostic et propositions

    30/11/2008

    Le présent rapport, réalisé par la Mission d'évaluation des politiques publiques au sein du secrétariat d'Etat d'Eric Besson, s'est intéressé aux outils et procédures en vigueur en matière de choix des grands investissements publics, en se focalisant principalement sur les projets d'infrastructures et de systèmes d'information. Il présente, en première partie, quelques éléments de diagnostic sur les outils et procédures de choix des investissements. En seconde partie, il propose des pistes d'amélioration de ces procédures et outils, qui portent essentiellement sur le champ des projets d'Etat. En effet, s'agissant des projets engagés par les collectivités locales, la capacité de l'Etat à imposer des évolutions de procédure est limitée par le principe de libre administration des collectivités - qui n'empêche cependant pas que l'Etat lie, directement ou indirectement, ses cofinancements à l'adoption de principes de gouvernance définis en lien avec les représentants des collectivités locales.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Accroître la compétitivité des clubs de football professionnel français

    10/11/2008

    Dans son rapport, Eric Besson envisage plusieurs pistes pour accroître cette compétitivité sur le plan sportif et économique : augmenter les efforts de modernisation des stades en favorisant le recours aux investissements privés notamment dans le cadre de la procédure du partenariat public-privé ; entamer une réflexion sur la réduction du nombre de centres de formation pour qu'ils deviennent des "centres d'excellence" ; réformer le statut juridique des sociétés sportives en vue d'un rapprochement avec le droit commun des sociétés ; accroître les capacités financières des clubs de première division en leur reversant notamment une part des recettes des paris sportifs ou en réduisant la contribution qu'ils versent aux divisions inférieures ; réformer le conseil d'administration de la Ligue française de football pour offrir une majorité aux présidents de clubs ; promouvoir une direction européenne pour la gestion et le contrôle du football professionnel.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - L'employabilité des jeunes issus de l'enseignement professionnel initial du second degré

    04/07/2008

    Eric Besson, secrétaire d'Etat à la prospective, à l'évaluation des politiques publiques et au développement de l'économie numérique, s'est vu confier par le ministre de l'éducation nationale, une mission "d'évaluation portant sur l'employabilité des filières de l'enseignement professionnel et ses variations selon la filière professionnelle considérée, le niveau de qualification et de diplôme atteint par l'élève, l'existence de certificats de qualification professionnelle de branche et le mode d'obtention du diplôme". L'analyse porte sur la formation initiale du second cycle du secondaire jusqu'au niveau des baccalauréat et brevet professionnels : formations de niveaux IV (baccalauréat et brevet professionnels) et V (BEP et CAP) de l'enseignement professionnel. Elle distingue les formations par la voie scolaire (lycées) et celle d'apprentissage (centres de formation des apprentis). L'étude a retenu trois indicateurs pour mesurer l'employabilité des jeunes issus de ces filières : le taux d'emploi, le type de contrat et le salaire.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - France 2025 - Diagnostic stratégique : état des lieux 2008 - Avril 2008

    28/04/2008

    Elaboré par Eric Besson, Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé de la prospective de l'évaluation des politiques publiques et du développement de l'économie numérique, avec l'aide du Centre d'analyse stratégique, ce rapport a pour objectif de préparer, dans le cadre du lancement de l'exercice de prospective "France 2025", les travaux des différents groupes composés de parlementaires, partenaires sociaux, hauts fonctionnaires, experts et représentants de la société. Ces groupes vont travailler sur les huit sujets suivants : la mondialisation et ses conséquences ; l'organisation de l'appareil productif français ; le développement des capacités créatrices de la France ; la protection contre les nouveaux risques ; le renouvellement du « vivre ensemble » ; la gestion des ressources rares ; l'impact des innovations technologiques sur la vie quotidienne ; l'avenir de l'Etat et des services publics.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Flexicurité en Europe - Eléments d'analyse

    27/02/2008

    Au sein du marché du travail, comment « garantir un nouvel équilibre susceptible de concilier à la fois le développement des entreprises et de l'emploi, la mobilité de l'emploi inhérente aux mutations économiques et la sécurité des salariés contre le risque de chômage ? ». Telle est la mission confiée à Eric Besson, secrétaire d'Etat à la prospective et à l'évaluation des politiques publiques, qui se fonde sur l'analyse des pratiques mises en oeuvre dans les pays nordiques (Danemark, Suède) et en Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne, Italie. Le rapport, organisé en fiches thématiques, passe en revue les législations s'appliquant aux contrats à durée déterminée, au travail intérimaire et aux licenciements économiques. Il analyse les différents systèmes de formation professionnelle continue ainsi que les régimes d'assurance chômage. Une fiche est par ailleurs consacrée à l'organisation des services publics de l'emploi.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Evaluation et proposition sur la mise en oeuvre pratique de la "journée de solidarité" dans les entreprises et les administrations publiques

    21/12/2007

    Etabli après trois années de mise en oeuvre de la journée de solidarité, le rapport dresse un bilan plutôt positif de cette mesure, tout en reconnaissant que plusieurs points restent perfectibles. La contribution de solidarité pour l'autonomie (CSA) - versée par les entreprises et financée par la journée de travail supplémentaire - a rapporté en effet cette année 2,1 milliards d'euros. soit 14% des 14,5 milliards d'euros de budget de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Le rapport constate que ces recettes ont bien été affectées intégralement au financement d'actions en faveur des personnes âgées (1,3 milliard d'euros, soit 60% de la CSA) ou handicapées (800 millions d'euros, soit 40%). Les modalités de mise en oeuvre de la journée de solidarité sont en revanche plus disparates. Le rapport indique ainsi que 86% des salariés accomplissent la journée de solidarité. Pour ceux qui la pratiquent, la journée de solidarité peut prendre des formes très diverses : journée supplémentaire de travail, fractionnement sur un nombre plus ou moins élevé de journées, annulation de RTT ou d'un jour de congé... Conséquence, qui ne correspond pas à l'esprit d'origine de la mesure : 52% des salariés ne travaillent pas le lundi de Pentecôte. Le rapport souligne également la persistance de deux points noirs : l'absence de solution d'accueil en crèches et à l'école pour les 4,5 millions d'enfants dont les parents travaillent le lundi de Pentecôte et le préjudice subi par les transporteurs routiers qui se voient interdire de faire circuler ce jour-là leur flotte de plus de 7,5 tonnes. Eric Besson propose trois scénarios de pérennisation de la CSA, en les classant en fonction de critères de souplesse, de lisibilité, de stabilité et d'"acceptabilité" par l'opinion publique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - TVA sociale

    12/09/2007

    Le rapport d'Eric Besson fait apparaître la nécessité d'inscrire le débat sur la tva sociale dans le cadre plus global d'une réflexion sur les charges qui pèsent sur le travail et le financement de la protection sociale. L'enjeu est d'assurer un financement suffisant et durable pour pérenniser le modèle français de protection sociale sans peser sur l'emploi, le pouvoir d'achat et la compétitivité de l'économie. Par ailleurs le rapporteur préconise qu'un grand débat soit engagé dès maintenant avec tous les partenaires sociaux et que le Conseil économique et social soit sollicité afin de l'organiser.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Gouvernement Fillon : les remaniements de janvier 2009

    22/01/2009

    Plusieurs membres du Gouvernement ont vu leurs attributions modifiées le 15 janvier 2009: -* Éric  BESSON , ministre

    Rubrique : En bref


  • 10 - Réformes : le diagnostic « France 2025 » est lancé

    30/04/2008

    Le secrétaire d'Etat à la prospective, Eric  Besson , a rendu public le 22 avril 2008 un état des lieux chiffré de la situation économique, sociale et

    Rubrique : En bref


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivant