Résultats de recherche | Vie Publique

103 résultats pour votre recherche "Générale du Tourisme"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Politique du logement social : chronologie

    26/11/2018

    du logement, du tourisme et de la mer, affirme son attachement à l'obligation de mixité sociale contenue dans la loi relative à la solidarité et au

    Rubrique : Politiques publiques


  • 2 - L'économie collaborative : un nouveau modèle socio-économique ?

    16/08/2018

     tourisme avec chauffeur (VTC) -* Alimentation : groupements de consommateurs, associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP), co

    Rubrique : Dossiers d'actualite


  • 3 - Audit sur l'eau potable en Guadeloupe

    19/07/2018

    Le service public de l’eau potable en Guadeloupe est en situation de crise sévère, avec la multiplication des tours d’eau et coupures, présentant des risques pour la santé publique et constituant une contrainte économique majeure pour l’économie guadeloupéenne (tourisme, artisanat, industries agro-alimentaires). Des investigations conduites par la mission émerge un diagnostic général : cette crise n’est pas le fruit d’une insuffisance de la ressource en eau, mais la conséquence d’une situation dégradée et systémique, englobant tout autant la gestion que le fonctionnement des services d’eau, le respect de l’état de droit, l’urbanisme... Selon la mission, les solutions déjà proposées certes intéressantes sont individuellement insuffisantes pour répondre en totalité aux enjeux de la crise. La mission s’appuie sur les plans et solutions précédemment mis en oeuvre pour préconiser un plan massif et global, le plan Eau Guadeloupe 2022 (PEG22), avec comme principaux objectifs, le rétablissement rapide de l’accès à l’eau potable, l’orientation vers une gestion durable des services publics d’eau potable et la clarification de l’organisation de l’eau et de la situation des actifs et passifs.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Cour des comptes 2018 : des réformes structurelles pour améliorer l'efficience des dépenses publiques

    07/02/2018

    span>

    La situation des finances publiques

    Dans son examen de la situation générale des finances

    Rubrique : En bref


  • 5 - Quelles sont les compétences exercées par les départements ?

    14/01/2018

     générale de compétence mise en place en 1982), a énuméré limitativement les compétences du département, qui a cédé certaines d'entre elles au profit

    Rubrique : Découverte des institutions


  • 6 - Chronologie 2017

    12/01/2018

    extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l'étranger, reprend ses attributions27-31 marsLe 27, grève générale lancée en Guyane par un

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 7 - Diversification de l'activité des pêcheurs et aquaculteurs par le tourisme

    27/11/2017

    Depuis plusieurs années, les pêcheurs et les aquaculteurs cherchent à diversifier leurs activités, notamment par le tourisme, afin de donner une image positive de leurs métiers et d'améliorer leurs revenus soumis aux quotas, aux aléas climatiques ou aux épizooties. Cette diversification, qu'il convient de distinguer de la reconversion, répond au souci d'adjoindre à l'activité principale de production des activités annexes se situant dans son prolongement direct. La diversification par le tourisme revêt ainsi trois formes : le pescatourisme, qui consiste à embarquer des passagers, à bord de navires de pêche et d'aquaculture, la vente directe et l'ittitourisme, qui comprend des prestations centrées sur la découverte et la dégustation des produits de la mer. Cette diversification, s'inspirant de celle par l'agritourisme mais plus complexe, est possible, réalisable et souhaitable, car elle se situe au carrefour de la rentabilité économique des entreprises, de la création d'emplois, de l'aménagement du territoire, du développement durable ou de l'innovation. Il faut qu'elle soit bien comprise par ceux qui veulent la tenter, qu'elle ne fasse pas concurrence aux autres professions et qu'elle soit favorisée par les pouvoirs publics. Selon la mission, la première mesure à adopter serait la reconnaissance de la diversification comme partie prenante de l'activité primaire de production qui suppose une modification du Code rural et de la pêche maritime. Une charte nationale associant les professions concernées, avec le soutien des pouvoirs publics, devrait être adoptée afin de fixer un cadre général au développement de la diversification. Aux mesures spécifiques préconisées pour les trois formes de diversification, doivent s'ajouter des mesures d'accompagnement portant sur la formation, la communication et le financement.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Quelle nouvelle définition des compétences des collectivités locales depuis la loi NOTRe ?

    25/10/2017

    corollaire de la suppression à leur égard de la clause générale de compétence (art. 1er pour les régions et art. 94 pour les départements

    Rubrique : Découverte des institutions


  • 9 - Les rythmes scolaires

    03/07/2017

    Déclaration de Jean-Jacques Descamps, secrétaire d'Etat chargé du tourisme , qui_ Après les problèmes de circulation et de tourisme rencontrés lors des

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 10 - Audit de la mise en oeuvre des politiques de l'eau et de la biodiversité dans le département des Alpes-de-Haute-Provence

    12/05/2017

    Le département des Alpes-de-Haute-Provence bénéficie d’un réseau hydrographique dense et de riches et vastes milieux naturels, qui fondent une grande partie de son économie : énergie, agriculture, tourisme. L’enjeu que constitue la préservation durable de cette richesse n’est pas toujours suffisamment perçu par les acteurs, estime la mission. Or, les menaces qui pèsent sur cette richesse naturelle peuvent mettre en péril cette économie : les sécheresses récurrentes, renforcées par le changement climatique, se traduisent par des pénuries d’eau ; la surexploitation de milieux leur fait perdre leur attrait touristique, comme la pratique de la « randonnée aquatique » dans les Gorges du Verdon. La direction départementale des territoires (DDT) assure, en liaison avec d’autres services de l’Etat, une mise en oeuvre efficace des politiques de l’eau et de la biodiversité. La coordination, voire la cohérence des positions de l’Etat, mériteraient d’être renforcées avec l’office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA) ou l’office national des forêts (ONF). Les partenariats et le dialogue noués entre les services de l’Etat et les différents acteurs dont le monde agricole sont efficaces. La négociation et la prise de position nécessitent pour la DDT de disposer de règles ministérielles claires face à des interlocuteurs aux positions hétérogènes et malmenés par les crises économiques et climatiques. D’une façon générale, les procédures en matière environnementales restent lourdes et complexes. Elles apparaissent aux élus et aux porteurs de projet comme des obstacles au développement économique dans une région en perte de vitesse. Le dossier le plus pesant pour la DDT est celui du loup. La situation actuelle parait insoluble et une réflexion nationale s’impose.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - Suivant