Résultats de recherche | Vie Publique

47 résultats pour votre recherche "Générale du Tourisme"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Tourisme : en 2015, la France reste le pays le plus visité

    23/08/2016

    p class="spip">La Direction générale des entreprises a publié le bilan statistique 2015 du tourisme étranger en France

    Rubrique : En bref


  • 2 - Le tourisme, "filière d'avenir" - Développer l'emploi dans le tourisme

    07/11/2013

    François Nogué, président du Conseil d'administration de Pôle emploi et directeur général délégué aux ressources humaines à la SNCF, a été chargé d’une mission visant à « optimiser le potentiel emploi de la filière touristique française », qui représente 7% du PIB et plus de 2 millions d’emplois. 21 propositions sont présentées dans le rapport, organisées autour de 5 axes : le développement de l’offre touristique à travers le développement de l’ingénierie touristique et la valorisation des destinations françaises ; la valorisation des métiers du tourisme, à travers un effort de revalorisation d’image porté par les professionnels, notamment sur la professionnalisation des métiers et leurs conditions de travail ; la mobilisation des leviers de la formation professionnelle ; l’intensification du potentiel emploi du secteur, un meilleur fonctionnement du marché du travail intégrant notamment le poids des TPE, et la dé-précarisation du travail saisonnier ; la fédération ou du moins une plus grande coopération entre les différentes filières professionnelles du tourisme, autant pour accroître leur capacité d’action et d’influence économique, que pour favoriser l’emploi et la mobilité des salariés entre ces différentes professions.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - Diversification de l'activité des pêcheurs et aquaculteurs par le tourisme

    27/11/2017

    Depuis plusieurs années, les pêcheurs et les aquaculteurs cherchent à diversifier leurs activités, notamment par le tourisme, afin de donner une image positive de leurs métiers et d'améliorer leurs revenus soumis aux quotas, aux aléas climatiques ou aux épizooties. Cette diversification, qu'il convient de distinguer de la reconversion, répond au souci d'adjoindre à l'activité principale de production des activités annexes se situant dans son prolongement direct. La diversification par le tourisme revêt ainsi trois formes : le pescatourisme, qui consiste à embarquer des passagers, à bord de navires de pêche et d'aquaculture, la vente directe et l'ittitourisme, qui comprend des prestations centrées sur la découverte et la dégustation des produits de la mer. Cette diversification, s'inspirant de celle par l'agritourisme mais plus complexe, est possible, réalisable et souhaitable, car elle se situe au carrefour de la rentabilité économique des entreprises, de la création d'emplois, de l'aménagement du territoire, du développement durable ou de l'innovation. Il faut qu'elle soit bien comprise par ceux qui veulent la tenter, qu'elle ne fasse pas concurrence aux autres professions et qu'elle soit favorisée par les pouvoirs publics. Selon la mission, la première mesure à adopter serait la reconnaissance de la diversification comme partie prenante de l'activité primaire de production qui suppose une modification du Code rural et de la pêche maritime. Une charte nationale associant les professions concernées, avec le soutien des pouvoirs publics, devrait être adoptée afin de fixer un cadre général au développement de la diversification. Aux mesures spécifiques préconisées pour les trois formes de diversification, doivent s'ajouter des mesures d'accompagnement portant sur la formation, la communication et le financement.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Emploi et enseignement secondaire : de fortes inégalités entre filières [20130107]

    07/01/2013

     générales , de formations du livre de l'image et du son, du secrétariat, de l'accueil-hôtellerie- tourisme 

    Rubrique : En bref


  • 5 - Audit sur l'eau potable en Guadeloupe

    19/07/2018

    Le service public de l’eau potable en Guadeloupe est en situation de crise sévère, avec la multiplication des tours d’eau et coupures, présentant des risques pour la santé publique et constituant une contrainte économique majeure pour l’économie guadeloupéenne (tourisme, artisanat, industries agro-alimentaires). Des investigations conduites par la mission émerge un diagnostic général : cette crise n’est pas le fruit d’une insuffisance de la ressource en eau, mais la conséquence d’une situation dégradée et systémique, englobant tout autant la gestion que le fonctionnement des services d’eau, le respect de l’état de droit, l’urbanisme... Selon la mission, les solutions déjà proposées certes intéressantes sont individuellement insuffisantes pour répondre en totalité aux enjeux de la crise. La mission s’appuie sur les plans et solutions précédemment mis en oeuvre pour préconiser un plan massif et global, le plan Eau Guadeloupe 2022 (PEG22), avec comme principaux objectifs, le rétablissement rapide de l’accès à l’eau potable, l’orientation vers une gestion durable des services publics d’eau potable et la clarification de l’organisation de l’eau et de la situation des actifs et passifs.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Chronologie 2015

    13/01/2016

    Inspections générales des affaires sociales (Igas) et des finances (IGF) sur l'encadrement des retraites chapeaudroit pénal général et donne la

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 7 - Qu'est-ce qu'une commune ?

    02/01/2017

    compétence générale pour gérer toute affaire d'intérêt communal tourisme et sport (campings, équipements sportifs, offices du tourisme 

    Rubrique : Découverte des institutions


  • 8 - Avant-projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne

    07/09/2016

    Le Premier ministre a saisi le 27 juillet 2016 le CESE pour avis en urgence sur le projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne. Ce projet de loi vise à adapter la loi n°85-30 du 9 janvier 1985 relative au développement et à la protection de la montagne. Il apporte des modifications au fonctionnement du Conseil national de la montagne (CNM), des comités de massif et au contenu des schémas interrégionaux de massif. Il aborde les questions du numérique, de la téléphonie mobile, de la pluriactivité et du travail saisonnier. Il traite d’aspects relatifs aux activités agricoles, pastorales et forestières, à la promotion du tourisme, à l’immobilier de loisir, au rôle des parcs naturels régionaux (PNR). Après des observations générales de cadrage, l’avis présente les observations du CESE sur les titres et articles du projet de loi.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

    28/01/2014

    La loi vise à rétablir la clause générale de compétence pour les régions et départementsamendements afin que le tourisme demeure une compétence

    Rubrique : Panorama des lois


  • 10 - Collectivités territoriales : perspectives et enjeux de la loi du 16 décembre 2010

    01/03/2011

    Siégeant à la fois au conseil général et au conseil régional, il sera élu pour 6 ans au scrutin uninominal majoritaire à deux tours, dans le cadre de

    Rubrique : Dossiers d'actualite


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivant