Résultats de recherche | Vie Publique

8 résultats pour votre recherche "GLAVANY Jean"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Pour un modèle durable du football français

    29/01/2014

    Ce rapport a été réalisé par le groupe de travail présidé par Jean Glavany et réunissant l’ensemble des parties-prenantes françaises et européennes concernées par le modèle économique et social du football. Il s’inscrit dans le cadre de la préparation du projet de loi sur la modernisation du sport, mais aussi dans la perspective de l’organisation par la France de l’Euro 2016. Il intervient par ailleurs dans un contexte marqué par des performances de la sélection nationale jugées moins éclatantes, le recul dans le classement UEFA, l’augmentation de la masse salariale, etc. Le groupe de travail présente une série de propositions autour de trois axes : la compétitivité du football professionnel en France, la régulation du football et la responsabilité citoyenne du football français.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Les OGM - Repères chronologiques (1990-2003)

    13/10/2004

    elle annonce avoir saisi du problème Jean  Glavany , ministre de l'Agriculture etplantes concernées, alors que Jean  Glavany , ministre de l'Agriculture

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 3 - La crise de la vache folle de 1985 à 2004

    13/10/2004

    Le 26, à Luxembourg, suite aux campagnes contre les produits français en Grande-Bretagne, Jean  Glavany , ministre de l'Agriculture et de la_ Dans Le

    Rubrique : Chronologie de la vie publique


  • 4 - Rapport d'information déposé par la commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d'une mission d'information constituée le 27 avril 2016 sur la coopération européenne avec les pays du Maghreb

    18/01/2017

    La mission d’information s’intéresse aux cinq pays formant le Grand Maghreb : Algérie Libye Tunisie Maroc et Mauritanie. Le rapport s’attache à comprendre les mutations intervenues dans cette région depuis les soulèvements populaires de 2011, les défis auxquelles elle doit faire face, au plan sécuritaire, politique et économique. Enfin, il vise à analyser la manière dont la France, avec l’Union européenne, a répondu au défi de l’irruption de cette nouvelle donne.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Rapport d'information déposé (...) par la commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d’une mission d’information constituée le 4 mars 2015 sur la Libye

    25/11/2015

    Dans leur rapport d’information sur la Libye, les rapporteurs reviennent sur les conditions de l’intervention française de 2011, la situation depuis cette intervention, et alertent sur le « risque d’un pourrissement du conflit » (une transition politique qui est en train de dégénérer en conflit civil, alimenté par des « parrains » étrangers peu scrupuleux, entre deux coalitions, Tripoli et Tobrouk, qui se battent pour les dividendes politiques et économiques de la chute du régime de Mouammar Kadhafi). Leur incapacité à s’entendre politiquement livre progressivement leur pays aux mains de « seigneurs de guerre » surarmés, et, demain, à Daech et à d’autres groupes djihadistes, estiment les rapporteurs qui appellent à une action forte et déterminée de la communauté internationale, en particulier de l’Europe. Ils observent par ailleurs que l’action de la France est attendue en Libye. Déjà investie avec ses partenaires africains au sein de la région sahélo-saharienne à travers l’opération Barkhane, la France doit, selon eux, impérativement mobiliser ses partenaires européens et tous les alliés de la Libye pour parvenir dans les semaines qui viennent à un accord crédible et solide. Sur la base de ces différents constats, le présent rapport d’information présente une série de propositions dont l’objectif est de guider la communauté internationale dans son appui au rétablissement de la paix civile et de la stabilité en Libye.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Rapport d'information déposé par la commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d’une mission d'information constituée le 14 novembre 2012 sur les Révolutions arabes

    20/11/2013

    La mission d’information s’intéresse aux « printemps arabes » qui se sont développés à partir de la fin de l’année 2010 dans les pays du Sud de la Méditerranée. Elle a concentré ses travaux sur trois pays qui ont connu de telles « révolutions » ayant conduit à la chute du pouvoir : la Tunisie, l’Egypte et la Libye, la Syrie. La mission a d’abord cherché à comprendre les ressorts de ces bouleversements historiques que ces pays viennent de connaître, en commençant par replacer ces évolutions dans leur contexte régional. La mission s’est interrogée à la fois sur l’existence d’une logique et d’une dynamique communes à la zone et sur la divergence manifeste des situations. Elle en a tiré la conclusion qu’un mouvement d’ensemble était à l’oeuvre, un « réveil arabe » global, mais connaissant des traductions différenciées selon les contextes, qui restent nationaux. Une fois ce cadre posé, le présent rapport s’efforce de dresser un premier bilan des révolutions tunisienne, égyptienne et libyenne. Selon la mission, plusieurs angles d’approche ont semblé devoir être combinés : le respect des principes démocratiques, la question des droits de l’homme et des libertés fondamentales, la situation des femmes, ainsi que les évolutions économiques et sociales. Malgré la présence d’acteurs communs, dont la plupart sont nouveaux sur le devant de la scène, tels que les islamistes, les forces dites « libérales » et les acteurs de la société civile, malgré l’apparition concomitante de défis identiques à relever - un nouveau « pacte national » à définir, la situation des femmes et une urgence économique qui appelle des réponses -, la mission a été frappée par la diversité et l’instabilité des trajectoires de chacun des pays concernés. Enfin, ce contexte changeant sur la rive Sud de la Méditerranée a conduit la mission d’information à s’interroger sur les conséquences qu’il convient d’en tirer pour l’action extérieure de la France et de l’Union européenne, afin de dégager un certain nombre de pistes d’action et de recommandations générales.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Rapport d'information déposé (...) par la commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d’une mission d’information constituée le 5 octobre 2010 sur « La géopolitique de l’eau »

    13/12/2011

    La mission d’information sur la géopolitique de l’eau, créée par la Commission des Affaires étrangères le 5 octobre 2010, analyse la place de l’eau dans les conflits et les coopérations entre États : état des lieux de l’eau dans le monde et enjeux liés aux risques majeurs qui pèsent, tant sur la disponibilité que sur la qualité de l’eau ; débats autour de l’eau comme facteur de conflit ou moteur de coopération (« hydrodiplomatie ») ; moyens d’améliorer la gouvernance de l’eau à l’échelle mondiale.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Rapport d'information déposé (...) par la Commission des affaires étrangères "Afghanistan : Un chemin pour la paix"

    23/06/2009

    Comment assurer la stabilisation et la reconstruction de l'Afghanistan, tout en tenant compte de la lutte contre le terrorisme et de l'environnement géopolitique complexe dans lequel évolue le pays ? Emaillé de 25 propositions, le présent rapport estime nécessaire de rebâtir un consensus à l'échelle internationale autour d'objectifs précis pour sécuriser le territoire afghan, poursuivre le processus de réconciliation entre les forces politiques acceptant les principes d'un régime démocratique, accélérer le développement économique et social du pays et promouvoir les droits de l'homme.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics