Résultats de recherche | Vie Publique

44 résultats pour votre recherche "contenu technologique"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Innovation technologique dans les produits et services touristiques

    01/03/2003

    Ce rapport a pour objectif de renforcer le rôle de veille et de prospective de la Direction du Tourisme en matière d'innovations de produits et de services touristiques liés à des applications technologiques afin, notamment, d'améliorer la connaissance du contenu des innovations en cours ou à venir dans les différents secteurs de l'économie touristique, d'éclairer et d'optimiser les processus d'innovation. En guise de conclusion Patrick Viceriat et Jean-Baptiste Treboul présentent une série de propositions organisées autour de cinq axes : favoriser la connaissances des opportunités offertes par les nouvelles technologies dans le tourisme, soutenir l'innovation technologique et les projets complexes associant tourisme et technologie, accompagner les organismes touristiques dans la définition de stratégies de diffusion des nouvelles technologies, favoriser la création d'incubateurs ou de pépinières d'entreprises innovantes dans le tourisme, intégrer la connaissance des applications des nouvelles technologies dans les programmes de formation touristique.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Le bilan de la réforme de la voie technologique

    15/01/2017

    L'ancrage de la voie technologique dans le système éducatif français est profond. Toutefois, avec la tendance d’une orientation accrue des élèves vers la voie générale et de la mise en place du baccalauréat professionnel en trois ans, des interrogations émergent sur le positionnement, voire le devenir de la voie technologique. C'est dans cette perspective que la mission conjointe IGEN - IGAENR a réalisé un bilan de la réforme de la voie technologique à partir d'un important travail d'enquêtes et d'entretiens aux niveaux national et académique. Après un bref panorama historique de la voie technologique, le rapport souligne qu’il n’y a pas eu de réforme globale de la voie technologique depuis plus de vingt ans mais une succession de rénovations de chacune des différentes séries de la voie technologique aboutissant à une certaine convergence à la suite de la réforme générale du lycée de 2010. En dépit de difficultés et d'imperfections pour lesquelles la mission effectue des propositions d'amélioration, ces rénovations ont permis d'actualiser les contenus, les méthodes et les outils de l'enseignement technologique au lycée dans le sens de l'évolution des besoins de l'économie et des politiques d'accès aux diplômes de l'enseignement supérieur. Cependant, l'analyse de la poursuite d'études des bacheliers technologiques après le baccalauréat fait ressortir des résultats mitigés pour lesquels des améliorations rapidement réalisables sont recommandées. Selon la mission, l’évolution future de l'organisation du lycée, et son articulation avec l'enseignement supérieur, ne pourront faire l'économie d’une réflexion d'ensemble sur l'enseignement technologique, à un moment où la technologie, tant sur le plan économique que sur le plan socio-culturel, joue un rôle déterminant.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - La Chine à l'horizon 2030 : étude prospective - Quelle place pour les entreprises françaises dans les secteurs du MEDDE et du METL ?

    06/01/2014

    La mission a été mandatée pour identifier la place que pourraient prendre en Chine les entreprises françaises dans les secteurs économiques de la compétence du MEDDE et du METL. Elle a retenu pour scénario central celui d’une évolution politique de la Chine sans discontinuités majeures où la Chine intègre les pays développés à l’horizon 2025-2030. La France est le deuxième fournisseur et investisseur européen, avec de réels succès dans les secteurs couverts par les ministères. A l’horizon de 2030, il est à prévoir une croissance du marché domestique, ce qui suppose une nouvelle approche en termes de stratégie. Dans les domaines d’attribution des ministères, des opportunités existeront pour les objets complexes à fort contenu technologique et haute valeur unitaire comme le nucléaire et l’aéronautique. Un certain nombre de niches (offshore pétrolier, transports urbains ou systèmes de régulation ferroviaire) sont exploitables si les entreprises conservent une avance technique. La question de l’eau (traitement, distribution, recyclage) figure également en bonne place. Compte tenu du problème de la dispersion des initiatives françaises, le rapport estime qu’il y a intérêt à favoriser la constitution de filières et la formulation d’offres intégrées. Ces constats devraient trouver une traduction dans l’organisation des services.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Terrorisme : débat sur le projet de blocage administratif des sites internet [20140721]

    21/07/2014

    disponibles, -* les contenus visés sont des contenus délictueux qui ne peuvent être confondus avec l'expression d'opinions (images d'atrocités

    Rubrique : En bref


  • 5 - Innovation et changement climatique : l'apport de l'évaluation scientifique et technologique

    09/11/2015

    La conférence du 24 septembre 2015 a été organisée pour marquer le trentième anniversaire du premier rapport de l'OPECST à l'occasion de la présidence française en 2015 de l'European Parliamentary Technology Assessment (EPTA), le réseau européen des structures chargées de l'évaluation scientifique et technologique auprès des parlements d'Europe. Conçue comme une contribution à la préparation de la Conférence de Paris (COP21) dont elle a reçu le label, cette conférence a rassemblé, au-delà de l'EPTA, plus de deux cents personnalités provenant de trente pays différents, dont vingt-sept parlementaires de pays européens. Elle a notamment permis de discuter des propositions contenues dans un « Livre vert » que l'OPECST et les membres de l'EPTA avaient préparé sur la base de leurs travaux respectifs d'évaluation scientifique et technologique dans quatre domaines clefs pour l'innovation au service de la lutte contre le changement climatique : le bâtiment, l'alimentation, les transports, l'implication des citoyens dans la gestion des technologies intelligentes. Le présent rapport rassemble les actes de cette conférence, les « considérations » adoptées en conclusion par l'EPTA et le « Livre vert » reprenant les évaluations des politiques mises en oeuvre dans les pays membres de l'EPTA.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Une nouvelle ambition pour la voie technologique au lycée

    14/06/2001

    Afin de renforcer l'attractivité des filières technologiques, Bernard Decomps, émet une série de propositions pour donner une place à la voie technologique au lycée. Refusant de fusionner les filières technologiques et les filières professionnelles, ces propositions se déclinent en plusieurs axes : mettre en place des lycées de métiers afin de réunir différentes filières autour de champs d'activité communs, mettre fin au déséquilibre entre les sexes dans ces filières, simplifier et moderniser les spécialités, améliorer le processus d'orientation, créer des classes préparatoires pour accéder aux cycles supérieurs, réexaminer les contenus et créer de nouveaux diplômes, mettre en valeur le capital humain des enseignants notamment par le recrutement valorisant l'expérience professionnelle. Ces différentes propositions font l'objet d'une définition de programmation afin de pouvoir les mettre en oeuvre.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - La prospective technologique de la filière nucléaire : rapport

    31/12/2000

    L'analyse prospective du parc nucléaire sur la période 2000-2050 est centrée en priorité sur des scénarios d'évolution du parc permettant une maîtrise progressive de l'inventaire plutonium tout en cherchant à minimiser la production de déchets radioactifs ultimes à vie longue ainsi que les quantités de plutonium contenues. Les scénarios avec multi-recyclage illustrent l'intérêt à long terme du retraitement pour acquérir et garder la maîtrise de l'inventaire plutonium et pour diminuer le volume et la radiotoxicité potentielle des déchets ultimes et, en final, pour optimiser l'utilisation des ressources énergétiques naturelles (fossiles et fertiles) dans la perspective de la contribution de l'énergie nucléaire à un développement durable.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Audit de suivi de la mise en oeuvre de la politique de prévention des risques naturels et technologiques de la région Ile-de-France

    14/01/2019

    audit relatif aux politiques de prévention des risques mené en 2015 comportait, dans le secteur d’activité de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France (DRIEE IdF), trois recommandations relatives aux risques technologiques et cinq concernant les risques naturels. Les premières ont été mises en oeuvre ou sont en bonne voie de l’être. L’évaluation de l’avancement est plus nuancée s’agissant de la mise en oeuvre des recommandations dans le domaine des risques naturels. La DRIEE motive le fait que l’officialisation recommandée d’une délégation de compétence régionale à la direction départementale des territoires (DDT) de Seine-et-Marne sur le risque feux de forêt n’a pu se concrétiser mais fait état d’actions réalisées et projetées en ce qui concerne l’intégration du risque, dans les plans communaux de sauvegarde notamment. Le bilan concernant les trois autres recommandations liées au risque inondation doit tenir compte d’un contexte nouveau : l’adoption fin 2016 de la stratégie locale de gestion des risques d’inondation du territoire à risques importants d’inondation « Métropole francilienne » ; les modifications institutionnelles de gouvernance dans la région, avec notamment le délicat processus de la prise de compétence de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations, en particulier par la Métropole du Grand Paris ; la survenue de crues importantes en 2016 et 2018 qui ont rappelé la fragilité de la région capitale vis-à-vis du risque, ces évènements ayant été à l’origine de plusieurs rapports au gouvernement formulant eux-mêmes des recommandations dont certaines ont un lien étroit avec le contenu de l’audit de 2015. Le panorama qu’a dressé la mission sur ces bases, l’a conduit à : confirmer le besoin de faire avancer l’étude de la prévention du risque lié aux bateaux-logements ; intégrer dans la stratégie régionale de prévention des risques des mesures pouvant encourager la réalisation des plans communaux de sauvegarde à une échelle supra communale lorsque la gestion du risque le requiert ; prendre note de l’intention de la DRIEE de s’inscrire dans une véritable logique d’accompagnement sur la définition des systèmes d’endiguements. La DRIEE a par ailleurs alimenté la réflexion de la mission en lui fournissant en phase contradictoire la « Feuille de route des projets à mener pour protéger les enjeux principaux du bassin de la Seine contre les inondations », établie à la demande du Préfet de la région d’Ile-de-France, Préfet de Paris, Préfet coordonnateur du bassin Seine-Normandie. Ce document décline les préconisations et mesures de différents rapports remis précédemment au gouvernement. Le panel d’actions est judicieux. Néanmoins, la mesure des enjeux doit aussi être prise dans l’esprit du rapport de l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE) « Mieux prévenir les inondations de la Seine en Ile-de-France », qui dressait un tableau des suites données aux préconisations contenues dans sa propre revue de la gestion du risque d’inondation de 2014. Aussi pertinentes soient-elles, les mesures doivent s’articuler sur des bases quantifiables, avec pour ligne de mire une capacité à fixer des échéances sur les résultats à obtenir en matière de prévention. Il existe à ce sujet une problématique de stratégie, de gestion de la complexité et donc d’intervention possible d’un « Etat stratège » sur laquelle la mission attire l’attention de l’administration centrale.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Eléments de réflexion sur les formations technologiques supérieures courtes et tout particulièrement les sections de techniciens supérieurs : rapport à Madame la Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

    19/05/2010

    Ce rapport est le fruit de la réflexion sur les sections de techniciens supérieurs menée selon deux voies complémentaires. D'une part, chaque recteur d'académie a été sollicité pour fournir une note ou des documents relatifs à la situation dans son académie sur quelques champs d'observation tels que les forces et faiblesses des contenus de formation et des compétences développées dans les STS au regard de l'adaptabilité au monde actuel, les risques et les opportunités dans les débouchés, les aspirations des étudiants, les modes de concertation pour les ouvertures/fermetures de sections STS ou IUT. D'autre part, une commission d'une trentaine de membres de composition conforme à la lettre de mission ministérielle a été constituée pour réfléchir sur la même thématique. Le présent rapport contient les grandes lignes des analyses et suggestions qui ont été faites dans l'ensemble du processus.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Prospective des métiers, qualifications et emplois liés à l'enseignement technique agricole

    08/11/2017

    Les mutations technologiques et sociétales modifient en profondeur l'organisation et le contenu du travail, et interrogent le devenir des métiers auxquels prépare aujourd'hui l’enseignement technique agricole. L'éventail des domaines de compétences attendues s'est élargi. Le système de formation lui-même est régulièrement interpellé sur sa capacité à accompagner les changements et à préparer les futurs diplômés à un marché de l'emploi en évolution rapide. Pour anticiper ces évolutions, une étude prospective a été lancée afin d’éclairer et d’orienter le pilotage des formations délivrées par le système d’enseignement technique agricole. Ce rapport est le fruit des réflexions d’un groupe d’une trentaine de personnes, d’horizons et de statuts divers, qui se sont réunies régulièrement pendant toute une année. Les séances étaient préparées et animées par le Centre d’études et de prospective et la Sous-direction des politiques de formation et d’éducation.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


1 - 2 - 3 - 4 - 5 - Suivant